Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 14 points pour apprendre à accéder au bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: 14 points pour apprendre à accéder au bonheur   Lun 21 Avr 2008 - 23:37

Voici 14 points importants à cultiver dans notre éducation continue au bonheur. Rappelons-nous que nous sommes tous des étudiants à l’école du bonheur.

1. Soyez plus actif et demeurez occupé.
Les activités les plus efficaces dans la quête du bonheur sont celles qui permettent de s’y absorber, qui sont agréables, significatives, sociales, variées et/ou nouvelles et valorisantes. Cela vaut la peine d’explorer plusieurs activités afin d’en avoir un éventail à choisir une fois rendu à un âge avancé.

2. Passez plus de temps à socialiser.
La télévision ne peut pas satisfaire notre besoin de contacts avec un autre humain. Nous avons besoin de voir un visage d’être humain qui nous regarde, nous donne toute son attention et reconnaît notre présence. Cela vaut la peine de se faire un réseau d’amis qui seront encore là au moment où on en aura besoin.

3. Soyez productif dans une activité significative.
Produire quelque chose de significatif ne signifie pas nécessairement qu’il faille le faire dans le cadre d’un travail. Pensons à toutes les formes de bénévolat, de services que l’on rend aux gens importants de son entourage. C’est là que prend toute son importance dans la qualité du lien avec les petits enfants à qui on peut faire du bien.

4. Organisez-vous.

Que d’énergie de perdue dans le chaos ! Et il faut mettre une quantité phénoménale d’énergie pour s’y retrouver avant même de se mettre en mouvement. En planifiant à l’avance, en conservant un certain ordre dans notre vie, il est plus facile de prioriser et de fragmenter.

5. Arrêtez de vous tracasser.

Facile à dire. On peut constater qu’il nous arrive de perdre notre temps à nous torturer en remâchant des événements du passé sur lesquels nous n’avons aucun pouvoir ou à anticiper des catastrophes qui ont peu de chances de se produire, même si on se forçait à les vivre 50 fois en imagination. Que d’énergies de perdues ! Lorsqu’on est jeune et
débordant d’énergie, c’est sans grande importance. Lorsque l’énergie se fait plus rare, on peut renoncer à se tracasser pour conserver notre énergie
pour ce qui est prioritaire et efficace.

6. Ajustez bien vos attentes et vos aspirations.

Je ne serai jamais danseur de ballet ou chanteur d’opéra. Même si je le voulais beaucoup.
Ce n’est pas vrai que si on veut on peut. Il faut donc réviser ses attentes et cesser de se demander l’impossible. Désirons l’accessible.
Nous serons plus efficaces et plus souvent satisfaits.

7. Développez une pensée positive et optimiste.

Cela ne veut pas dire excessivement optimiste. La souffrance et l’injustice existent. Il s’agit plutôt de se concentrer sur le mode de pensée qui a le plus de chance d’être efficace.
L’anticipation du chemin qui peut nous amener vers notre but est plus féconde que l’anticipation paralysante de toutes les catastrophes qui peuvent se produire. Évitons d’obséder sur le verre d’eau à moitié vide. L’important, c’est qu’il y a de l’eau et que j’ai soif. Je peux donc satisfaire mon besoin sans perdre d’énergie à ruminer sur ce qui me manque.

8. Soyez orienté vers le présent.
Une bonne façon de s’entraîner à sortir des ruminations du passé ou de l’anticipation craintive : se concentrer sur la satisfaction présente de nos besoins. Le plaisir d’une chaise confortable. Le bruit des oiseaux par la fenêtre. Les sensations de la marche en plein air. Le vent sur la peau. Les sensations de la nourriture que l’on aime. Le sourire de notre voisin de chambre. La lumière dans l’oeil de la personne qui nous compte une histoire
intéressante. Soyez là. Habitez votre vie. Maintenant.

9. Développez une relation positive avec vous-mêmes.

Certaines personnes se traitent comme si elles étaient leur pire ennemi. Elles se disent des calamités. Traitez-vous comme un bon ami. Intéressez-vous à vos goûts, à vos intérêts, à vos besoins. Amenez-vous à des endroits agréables. Dites-vous des choses encourageantes. Vous êtes la seule personne avec qui vous êtes certain de passer le reste de votre vie.

10. Développez une personnalité engageante.

La meilleure façon d’avoir des amis, c’est d’en être un soi-même. Développez vos habiletés amicales. Développez l’art de commencer et de maintenir des conversations. Prenez des petits risques. Saluez les gens. Regardez-les. Intéressez-vous aux autres. Ils vous le rendront.

11. Soyez vous-mêmes.

La séduction ne mène pas au bonheur. Présenter une image fausse de vous-mêmes parce que vous vous imaginez que c’est ce que les autres désirent vous piège. Vous serez obligé de fuir avant qu’ils découvrent qui vous êtes vraiment. Il vaut mieux mettre en évidence le meilleur de soi.

12. Allez chercher de l'aide au besoin.

Il faut parfois avoir l'humilité de consulter des professionnels. Quand consulter ? Votre processus de changement personnel est inefficace. Vous êtes aux prises avec un problème à long terme. Vous êtes aux prises avec des problèmes qui reviennent sans cesse. Vous avez fait de son votre mieux pour changer. Vous avez essayé d'apprendre de vos efforts. Vous considérez le problème comme assez important pour rechercher de l'aide. Vous utilisez des stratégies inefficaces, telles que la pensée magique ou l'auto-accusation.
Vous n'avez pas dans votre entourage de relations aidantes.

La lecture de ce texte ne devrait-elle pas suffire à régler tous vos problèmes ? Instantanément ? Pour l'éternité ? Et non... Les lectures ne suffisent pas parce que le lecteur ne réussit pas toujours à les comprendre, à les appliquer ou à persévérer dans leur application.

13. Développez vos relations intimes.

Les relations intimes sont la première source de bonheur. Sur son lit de mort, qui demande une dernière fois à voir son compte en banque ? La maladie et la mort nous confrontent aux valeurs essentielles de la vie, qui sont souvent les valeurs du coeur.
Cultiver ses relations intimes nous aide à mieux affronter les grands changements de la vie, les pertes et les maladies. La plupart des gens recherchent des interactions fréquentes et non conflictuelles dans un contexte relationnel marqué par l’échange et le support mutuel.

14. Valorisez le bonheur.

Vous n’aurez pas instantanément et sans effort la satisfaction complète de tous vos besoins. Mais vous pouvez, à chaque fois que l’occasion se présente, choisir l’option qui a le plus de chance de vous apporter une plus grande satisfaction dans la vie.
Vous le méritez.


Par Bruno Fortin, psychologue.
Tiré du site internet : www.brunofortin.com

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
 
14 points pour apprendre à accéder au bonheur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14 points pour apprendre à accéder au bonheur
» un site pour apprendre l'anglais sympa
» Mashaf / Ideal pour apprendre le coran par coeur
» Nombre de points pour entrer dans l'academie de versailles
» Calcul des points pour mutation...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Se Sortir de l'Agoraphobie et de la Phobie Sociale :: Conseils pratiques-
Sauter vers: