Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les profils atypiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Les profils atypiques   Sam 12 Avr 2008 - 11:28

Les profils atypiques sont des profils s'écartant de la "normalité".
Parfois, ces personnes en souffrent: solitude, incompréhension, sentiment d'être un "alien". Le sentiment de ne pas trouver sa place peut induire des troubles psychiques plus ou moins marqués.
Ces profils ne sont pas des défauts, mais simplement des particuliarités de la personne. Ils sont parfois un atout dans sa réussite.

  • L'hypersensible
Cliquez ici
En apprenant à gérer ses émotions, l'hypersensible peut faire de ses caractéristiques un atout.


  • L'empathique
(Test:Cliquez ici)
L'empathie est une notion complexe désignant le mécanisme psychologique par lequel un individu peut comprendre les sentiments et les émotions d'une autre personne, sans les ressentir lui-même. La perception empathique est liée à la fonction amygdalienne.
L'empatique peut souffrir d'anxiété, du fait de sa trop grande sensibilité.
L'empathie est aussi un atout de compréhension et de communication.


  • L'hyperactif
L'hyperactif a du mal à fixer une attention soutenue sur quelque chose, à se concentrer, il est instable émotionnellement, impulsif, il a des difficultés à obéir aux ordres, et même parfois à cela s'ajoute des signes neurologiques mineurs comme l'incoordination motrice fine...
Les hyperactifs sont souvent mal vu par les autres, plus paisibles.


  • Le distrait
Le distrait a du mal à se concentrer, il vit dans ses pensées, a du mal à finir une tâche qu'il avait commencé. Les distrait est désordonnés.


  • Le créatif
Le créatif est admirable, il trouve toujours des solutions à l'insoluble. Mais voir le monde différemment, imaginer d'autres manières de faire, emprunter les chemins de traverse, est parfois perçu comme de la bizarrerie, voire de la rébellion.

  • L'idéaliste
Là où d'autres voient ce qui est, l'idéaliste voit ce qui pourrait être, devrait être et s'efforce de faire correspondre la réalité à son idéal. En cela, c'est une attitude positive.
Mais lorsque l'idéaliste constate que sa vision du monde n'est pas partagée, que le monde est plein d'absurdités, d'inégalités ou d'hypocrisie, la déception est parfois grande. Désabusé, parfois cynique, perçu comme trop sensible, trop sérieux, pessimiste, voire déprimé, il a perdu des jobs parce qu'il était plus soucieux d'équité que de profit.


  • L'introverti
Les introvertis ne sont pas simplement timides, bien que beaucoup le soient certainement. Ni pathologie, ni réponse anormale au monde, l’introversion est simplement un trait de caractère qu’on retrouve chez un petit pourcentage de la population. Les introvertis sont très différents des extravertis et cette différence est très difficile à comprendre pour ceux qui ne fonctionnent pas sur le même mode et qui vont trop souvent essayer d’aider les introvertis à devenir plus sociables, plus conviviaux, plus enclins à sortir et à profiter d’activités plus tournées vers les autres.


  • Le perfectionniste
Là où certains s’efforcent de bien faire et, conscients de leurs capacités, voient ce qu’ils ont accompli, le perfectionniste ne verra que « ce qui manque », ce qu’il aurait pu atteindre, le petit détail qui « aurait fait que tout soit parfait ». Le manque de confiance en soi qui peut en résulter peut même l’amener à ne pas tenter … pour ne pas risquer d’échouer.
Il est difficile, pour le perfectionniste, de changer, car cela lui demande de faire ce qu'il essaie de ne pas faire : considérer qu'il n'est pas parfait. Pourtant, "pour être le meilleur, il suffit parfois que les autres soient moins bons." (Philippe Geluck)


  • Le procranisateur
Procrastination : Tendance à différer, à remettre au lendemain une décision ou l’exécution de quelque chose.
Habitué à réussir sans effort, souvent perfectionniste, le procrastinateur perd confiance dès qu'il fait face à une difficulté inattendue. En remettant à plus tard, en ne faisant rien ou faisant des choses sans conséquence, il justifie à l'avance un éventuel échec par le manque de temps nécessaire à la perfection.
Les causes en sont multiples : peur de l'échec ou de la réussite, peur de la solitude ou de l'isolement, peur d'être envahi, mais aussi parfois la paresse, jouer à se faire peur ...
Les remèdes : restauration de la confiance en soi et motivation


  • Le chanceux
Ce qui arrive trop facilement, ce qui est purement lié à la chance, peut entraîner des comportements d'auto-dénigrement ("Je ne le dois qu'à mon look", "Si je n'avais pas hérité des affaires de mon père"). Si vous ne vous y risquez pas, vous ne connaîtrez jamais la confiance, l'assurance que donne le certitude d'y être arrivé par ses seuls efforts.

  • L'intelligent
Qu'on croie ou non à la validité du QI (quotient intellectuel) comme mesure de l'intelligence, certains ont des capacités intellectuelles hors-normes et parfois le vivent mal. Comprendre plus rapidement, voir la solution comme si elle sautait aux yeux, là où d'autres ne voient rien, percevoir ce que d'autres ne perçoivent pas, peut entraîner un décalage, une difficulté à fonctionner avec les autres et parfois une forme d'isolement.

  • L'imposteur
vous vivez avec l'impression constante de tromper les autres. "Ils" vont bien finir par se rendre compte que vous n'y connaissez rien, que vous êtes incapable, nul(le), qu'il vous manque des connaissances, que vous êtes "un bricolage sur du sable mouvant", qu'ils feraient mieux de prendre quelqu'un d'autre... . L'illusion ne peut forcément pas durer longtemps, ça va craquer, chaque jour est un peu de temps gagné, mais vous rapproche du jour où ça va se fissurer ...
Quand finalement vous relevez le défi, que vous y arrivez, que votre entourage vous complimente, vous êtes satisfait(e), bien sûr, mais ça ne dure qu'un temps, vous avez la sensation de vous enliser encore plus. Vous vous dites : "cette fois-ci, je les ai eus, mais je n'aurai pas autant de chance la prochaine fois". Vous cherchez dans des formations complémentaires une légitimité dans votre travail que vous ne vous reconnaissez pas. Vous vous sentez "bidon" ...


  • Le visionnaire
Que ce soit par des déductions logiques ou un "sixième sens", les visionnaires perçoivent les événements à venir et leurs conséquences, mais ne sont jamais crus. Ils s'épuisent à avertir leur entourage, se désolent de voir des individus entreprenants courir à leur perte, des êtres mal assortis décider de vivre ensemble, alors qu'eux-mêmes sont traités de jaloux, de pessimistes, de prétentieux ...

  • Le sous performeur
Que leur attitude soit volontaire ou non, certains s'obstinent à sous-performer leurs performances. Cette pression continuelle peut les amener à se demander ce qui ne va pas chez eux pour qu’ils soient incapables, comme d’autres, de se ressaisir et de donner le meilleur d’eux-mêmes. Partagés entre la volonté de fournir l'effort demandé et l'envie de tout envoyer balader, ils sont perpétuellement "entre deux" et voient leur insatisfaction (et celle de leur entourage) grandir ...


  • L'extra-terrestre
L’extraterrestre peine à trouver des semblables, des amis ou même un conjoint compatible, qui puissent partager ses centres d’intérêt, sa vision du monde. Malgré ses efforts pour aller vers les autres, ceux-ci lui renvoient une image d’étrangeté, de non appartenance, qui le perturbe. Parfois même, il a l’impression d’être transparent.

  • Le haut potentiel
Cliquez ici


Les difficultés liées à ces profils peuvent devenir des atouts grâce notamment au coaching.



Source: http://www.hpcoaching.be/index.htm

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
 
Les profils atypiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les profils atypiques
» LES PROFILS
» la confrontation entre certains profils
» Les 7 profils d'apprentissage
» Recensement de profils MBTI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: