Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Paralysie du sommeil (Mes expériences terrifiantes à ce sujet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Intakyana
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 01/07/2014

MessageSujet: Paralysie du sommeil (Mes expériences terrifiantes à ce sujet)   Ven 25 Juil 2014 - 17:11

Bonjour/soir!

Comme promis à Wyuma, je vous offre un de mes témoignages concernant la Paralysie du sommeil, un phénomène assez terrifiant et très mal connu, aujourd'hui encore.

J'ai choisi de créer ce topic sous psychologie, ça me semble l'endroit le plus adapté.

Je l'ai écrit il y a peu de temps, mis à part quelques corrections avant de le classer, il est tel que je l'ai écrit sur le site ci-dessous. Voici donc une copie qui vous narre deux de mes expériences les plus mémorables mais aussi plusieurs moyens, si cela vous arrive, de vous en sortir. J'y ai aussi ajouté les causes probables qui déclencheraient ces crises.
Ce fut tellement insupportable et marquant, que c'en est devenu (plus ou moins et vous saurez pourquoi) le titre de mon premier livre. Si vous souhaitez le lire (ainsi que le 2ème volume) le lien est dans ma signature.

Bien à vous et bonne lecture!

            Mes expériences terrifiantes de « paralysies du sommeil ».

Ma réponse sur http://www.axolot.info contenant un article sur ce sujet.


Bonjour!

Je vais essayer d'être court mais ça me semble peu possible, car mon expérience des paralysies du sommeil sont très nombreuses. Je travaille dans l’écriture et j'avais nommé mon premier recueil "Paralysie éveillée" (vous pouvez trouver ces livres dans mon lien Net). Oui, paralysie éveillée car autrefois je pensais être un cas rare ou pire encore, avoir une maladie grave et Internet ne fournissait rien sur ce sujet, un ami m'aidait à trouver des livres etc. mais rien ne fut trouvé, donc, j'avais appelé ce phénomène "paralysie éveillée" car ça me semblait logique du fait que l'esprit est lui, éveillé, tandis que le corps est quant à lui, raide ou légèrement contrôlable pour les raisons physiologiques que l'on connaît. Pas besoin de vous parler des médecins, ils n'entendaient rien à tout cela: autant vous dire que j'angoissais encore plus. Dans mon premier recueil, certains textes font bien entendu référence à cet état très traumatisant. J'avais aussi travaillé avec un photographe pour illustrer le texte le plus détaillé sur ce sujet: une photo d'une femme qui dort et une autre de mes yeux et mes mains en position de "possession". Je voulais ensuite les superposer pour donner l'effet d'un contrôle sur la dormeuse; je ne l'ai jamais fini, mais je pourrais toujours m'y remettre sur ce tableau quand j'y repense. J'avais débuté cette œuvre en 1999-2000.
A propos des œuvres présentées ici: je connais le premier tableau, celui de Fuseli, par contre je n'avais jamais vu le deuxième. Et sans parler du thème, ils sont très ressemblants au niveau du travail, on croirait du plagiat ^^ Hop! je les ai téléchargés, merci!
Ah! comme j'aurais voulu tomber sur ce genre d'article autrefois, ça m'aurait vraiment rassuré. J'ai décidé d'apporter mon expérience car malgré le nombre de messages (j'en ai lu pas mal) mon cas fut très violent et surtout persistant, ce n'est pas pour rien que j'ai nommé mon premier livre en rapport à cet état de sommeil; même composé des chansons soit dit en passant.
Pour vous dire, j'ai bien aimé l'article, mis à part deux ou trois points qui me semblent trop carrés comme la silhouette au pied du lit par exemple. Non, ce n'est pas toujours le cas. Je peux affirmer ceci car j'ai eu au moins une centaine de paralysie du sommeil et jamais je n'ai vu de silhouette humanoïde, par contre, j'en ai vécu des trucs incroyables dans ces états hypnagogiques ou hypnopompiques. Déjà, ces états ont duré deux ou trois années d'affilée, ce fut très lourd. De plus, il m'arrivait d'avoir plusieurs PS consécutives la même nuit, jusqu'à trois fois: à chaque endormissement, je revivais ça. Lorsque ça se suivait sur plusieurs jours, je n'osais même plus dormir. Une nuit, j'ai même failli mourir étouffé dans mon oreiller car j'étais paralysé, la face enfoncée dans un de ces oreillers bien trop confortables (quelle ironie). Après cette troublante nuit (euphémisme) je ne dormais qu'assis. Mais encore, parfois, pour que mon corps puisse à nouveau re-fonctionner, je m'efforçais, et vous savez qu'il est très difficile de bouger d'un centimètre déjà, de me laisser tomber du lit histoire d'avoir un choc douloureux qui permet de reprendre le contrôle intégral de sa personne. D'ailleurs, c'est à éviter à moins d'avoir pris certaines précautions, car je m'étais bien fait mal au point d'avoir des marques. J'en étais à cet extrême, me jeter en bas du lit! Et vu qu'il est déjà très difficile de faire un centimètre, imaginez ce qu'il faut comme persévérance pour faire trente centimètres ou plus? J’avais réussi, à force de PS, à pouvoir mieux les gérer (se détendre, concentration, se rassurer) mais bon, c'est toujours facile à dire mais tout cela demande beaucoup, surtout lorsqu'on a des hallucinations sensorielles diverses: auditives, visuelles et le toucher (ce dernier, s'est ce qui a de plus incroyable). J'ai bien sûr eu la plupart des expériences lues dans cet article ainsi que celles des témoignages (lévitation, voix, toucher des objets, présence, bruits, odeurs, musique etc.) mais non, ça ne dure pas si court (1 à 5 minutes), pas toujours, car il m'a bien fallu une demi heure au moins pour me débarrasser d'une PS. Comme je vous l'ai écrit, j'ai subi ces horreurs durant des années, mais il y eut une année où ça m'a bien pourri la vie et en plus j'étais seul durant cette période. Je finissais par étudier la chose, faire des expériences diverses. Je tentais de trouver la meilleur solution pour m'en sortir, j'appréhendais chaque nuit, je cherchais des réponses qu'Internet et médecins ne pouvaient me donner: mais j'avais un ami qui me soutenait et tentait de trouver des solutions avec moi. Avant de fournir les résultats que j'ai pu obtenir en matière d'aide (comment faire, ce qui peu causer des PS) je vais vous écrire l'histoire de ma pire nuit qui sera suivie d'une autre très étrange et singulière PS qui avait quelque chose de positif, et c'était rare que ce soit agréable. Ah! comme une où j'avais entendu tout un orchestre symphonique...
1.
Lors de ma plus horrible PS, j'entendais un vrombissement, il devenait de plus en plus fort, c'était insupportable, angoissant. Je sentais qu'il y avait quelque chose dans ma chambre, le truc le plus répandu lors de ces crises, mais je ne m'y habituais pas. Cependant, cette présence n'était pas du genre "humanoïde" car en réussissant à tourner ma tête après un effort incommensurable de l'esprit, je ne vis qu'un long rideau sombre de style ancien qui séparait ma chambre en deux, il était déchiré, parsemé de trous: la partie en face de moi de ce long rideau était lamellé ce qui créait des bandes, vous voyez, un peu comme ces rideaux en plastique que l'on voit dans les boucheries, les hôpitaux etc. Le vrombissement (comme le ferait un générateur ou ne tondeuse à gazon) venait de derrière ce rideau. Comme dit plus haut, j'avais face à moi, la partie déchirée, plusieurs bandes qui ondulaient légèrement: ce qui était derrière, produisait un souffle. Je vis par les interstices créé par l'ondoiement des bouts de tissus, qu'il y avait une forme d'énergie,  quelque chose qui semblait puissant. Malgré ma crainte que j'avais toujours de rester coincé dans ces crise de paralysie du sommeil, ma curiosité me poussait à vouloir connaître la nature de ce qui se trouvait derrière le rideau. Oui, j’avais déjà subi de nombreuses PS, mais celle-ci était bien plus intense que toutes les autres car ma chambre s'était transfigurée en une sorte de théâtre métaphysique, mais sur cette scène, je savais que ce n'était pas des acteurs qui allaient me terrifier comme le font ces silhouettes que beaucoup de victimes voient lors de ces crises, mais quelque chose de transcendant. Donc, à la place de mettre une folle énergie pour me décoincer (choc physique en me laissant tomber du lit) je tendis enfin, la peur au ventre, le bras vers ce rideau. Première chose incroyable, je sentis le tissu dans mes mains lorsque je l'empoignai pour ensuite écarter les lambeaux de tissus et ainsi révéler cette chose qui émettait une incroyable énergie et me sonnait encore plus fortement dans la tête. Je vis une espèce de sphère qui tournoyait sur elle-même à une vitesse incroyable, elle devait faire pas loin de deux mètres de diamètre. Autre chose étrange, ce n'était pas comme si elle était bien là, elle semblait plutôt venir du vide, car tout autour d'elle, j'avais l'impression qu'elle avalait le décor. En son centre, il y avait un tourbillon, un vortex hypernoir (le noir le plus profond), qui contrastait clairement avec l’obscurité de la chambre. C'était ahurissant de voir cette sphère tournoyante avec comme cœur, cette espèce de vortex qui lui aussi tourbillonnait, j'en oubliais presque que j'étais en pleine PS. J'ai voulu tenter de toucher le centre de cette sphère, mais en vain, car lorsque je l’atteignis presque, le bruit devint extrêmement fort jusqu'à produire une énorme détonation dans ma tête, ce qui me fit un tel choc, que même revenu de ma paralysie du sommeil, j'avais encore l'esprit brouillé par cette détonation. Je me sentais brûlant, comme si tous mes fluides internes étaient en ébullition, c'était vraiment désagréable, je me disais "suis-je en train de mourir?" Mon cœur battait vite, en fait j'avais tout le corps qui vibrait et l'angoisse était à son paroxysme. Je me précipitai vers ma lampe de chevet pour que la lumière me réconforte et regardai attentivement alentours si quelque chose avait changé, bien évidemment, tout était à sa place. Je n'ai jamais revu cette sphère ou autres trous noirs, par contre j'eus d'autres détonations qui me réveillèrent en sursaut.
2.
La deuxième histoire singulière de PS, celle que je vous ai dit être plus positive car ne m'avait pas traumatisée, par contre, elle m’a bien frustrée... J'y repense avec tristesse...
Je n'ai que peu de détails, ce sera donc très court.
Lors de la paralysie, je ne vis rien de spécial, mon regard était dirigé vers le plafond et tout semblait normal si l'on ne compte pas la sensation d'être l'esclave de son corps, ben oui vous savez, car c'est lui qui nous tient bien droit et envoie paître la tête lors de ces crises. Mais au bout de quelques secondes, peut-être une minute, j'entendis une voix, une voix qui devint de plus en plus claire, plus proche. Celle-ci finit par me raconter une histoire et c'était comme si elle me demandait de l'écrire. J'ai tout entendu, jusqu'au bout. Le fait d'entendre une histoire logique, qui avait du sens et était très bonne, m'enlevait toute panique relative à la PS. A la fin, sûrement mon envie et l'excitation de la poser sur papier, mon corps se débloqua, mais je n'ai pas pu l’écrire, presque tout avait disparu de ma tête, et je ne sais pas pourquoi... je n'avais que quelques bribes. Pour quelqu'un qui écrit, c'est très frustrant. Au cas où: non! ce n'était pas un rêve, car ça m'est aussi arrivé de rêver de littérature, même plusieurs fois: parfois je me lève et retranscris ce que j'ai vu, entendu, ce que l'on m'a dit, bref, ce que j'ai retenu et parfois (ça, nom d'un chien, je ne le fais plus) je remets ce travail au lendemain... et paf! cette satanée procrastination est à éviter, plus que dans la réalité, car là on oublie beaucoup, voire tout! Pourtant, j'ai toujours de quoi noter à mes côtés...

Voici ce que j'ai appris de toutes ces expériences:

-C'est un phénomène chimique. J'ai du respect pour la foi des gens, cependant, ceux qui ont écrit des choses sur les démons et qui vous poussent vers des religions en vous effrayant, laissez tomber. J'ai eu, comme vous l'avez lu, de nombreuses paralysies, même si je suis quelqu'un de rationnel, de scientifique, cela m'a tout de même fait réfléchir du côté religion. De toute façon, l'un n'empêche pas l'autre car lorsque j'ai besoin de m'évader dans le mythe, je vais voir du côté de la Wicca. Et puis, c'est un phénomène chimique... ouais, c'est souvent ce qui ressort, cependant, je pense que ça va bien plus loin. De plus, ces PS m'ont aidé à développer mes thèses sur le "Temps". Lors de crises, si vous y pensez, regardez l'horloge et regardez-la encore une fois après. J'en ai retiré de bons trucs, cependant, évitez de croire ceux qui vous disent qu'il faut "absolument" prier Dieu et faire 36 rituels, fermer telle fenêtre etc. Avec mes années de crises, jusqu'à trois fois la nuit, je pensais même allé voir un neurologue, je croyais être épileptique, ben un jour, plus rien. Voilà des années que je n'ai plus vécu de telles expériences, et tant mieux, j’ai eu ma dose.
-Par expérience, oui, les chocs physiques, les bruits secs vous sortent directement de cet état. Par ex. j'ai voulu construire une alarme avec un petit interrupteur collé dans ma main: ainsi, en cas de crise, je n'aurais eu qu'à cliquer sur le bouton. Avec un peu d'imagination vous trouverez facilement de quoi vous fabriquer toutes sortes de gadgets.
-S'en sortir par l'esprit c'est aussi possible mais ça, c'est à vous de trouver: pour ma part, je m'imaginais un truc grave ou stressant du réel pour me stimuler dans le genre "m.... je suis en retard, faut que je me lève!" bon y a plus grave, c'est juste un exemple. Je veux dire par-là, que j'y arrivais en combattant le feu par le feu, d'autres préfèrent se relaxer, se détendre etc. ben moi ça n'a jamais fonctionné, par contre combattre avec mon esprit, marchait souvent.
-Ca marche mais à éviter: ce que je faisais au début par désespoir et angoisse très violente. Se jeter en bas du lit. Je m’étais assez bien blessé et vous pouvez facilement vous briser le nez ou pire encore si vous êtes costaud, ben oui, vous tombez lourdement car aucun muscle n'est en mouvement pour amortir votre chute, vous tombez comme un sac, ça change la donne, même 60cm de hauteur peut vous blesser ou pire! Si vous le faites quand même, prévoyez une protection au sol.
- La lumière aide pas mal contrairement à ce qu'il a été dit. Ma foi, si vous êtes dans le truc religieux que j'ai lu en dessus... Perso, la lumière m'a bien aidé par moment.
-Si crises nombreuses et besoin de sommeil, tentez une position assise dans votre lit. Arrangez pour que ce soit confortable. Evitez bien sûr de dormir sur le ventre (vous avez lu plus haut ce qu'il m'est arrivé).
-Les PS peuvent avoir de nombreuses raisons: les médicaments/drogues, les stress post traumatiques, le stress tout court, beaucoup de problèmes, dépression, tristesse, un mauvais rythme de sommeil qui dure depuis trop longtemps, un trop plein de soucis, s’endormir et se réveiller plusieurs fois d’affilée. Je me dis qu'un manque de certaines vitamines peut aussi jouer un rôle.
-Au final: je me dis aussi que c'est un truc encore inexpliqué et que les raisons peuvent être à l'opposé de tout ce que l'on pense. Pour les rêves on dit beaucoup de choses, mais ces PS, bien des phénomènes se rassemblent et quand je repense à mes deux histoires ci-dessus, qui datent d’il y a plusieurs années, ben ça m'a fait étrange de les écrire et me forcent à cogiter. Un simple truc chimique? Un bug du cerveau dans la zone du sommeil? Ben j'aimerais bien qu'on me susurre d'autres romans auxquels je n'avais jamais pensé une ligne.
Pensez aussi que l’on n’est pas loin du tout de l'époque où des gens disaient que la télévision/cinéma était de la magie noire et que les appareils photos volaient l'âme…

Voilà, bien à vous!

PS: Mon lien Internet vous envoie vers mes deux premiers livres si vous souhaitez y trouver les textes relatifs à la paralysie du sommeil.


© 2014 Laine Gebel
Revenir en haut Aller en bas
 
Paralysie du sommeil (Mes expériences terrifiantes à ce sujet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paralysie du sommeil ou paralysée par quelque chose?
» la paralysie du sommeil
» BOUTLELIS ( PARALYSIE DU SOMMEIL)
» La paralysie du sommeil et rêves lucides
» PARALYSIE DU SOMMEIL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: