Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dépression/phobie sociale et médocs...?

Aller en bas 
AuteurMessage
Deadwings
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 33
Date d'inscription : 18/11/2013

MessageSujet: Dépression/phobie sociale et médocs...?   Sam 18 Jan 2014 - 21:42

Bonjour à tous,

Je sais pas si je poste au bon endroit...

Je vous explique mon cas ; je suis suivi par une psy depuis 10ans, me soignant à la base pour une grosse dépression, au tout début je n’arrivais plus à parler à personne, même à ma propre famille, je restais enfermé dans ma chambre et le moindre effort me faisait vomir de l’angoisse que j’avais, juste pour parler ou encore sortir.

Cette angoisse j’ai appris à la gérer avec les années, et surtout grâce aux traitements, même si ça n’a jamais vraiment été facile... Je suis toujours inapte à travailler, ou à avoir une vie sociale dite normale.

Maintenant j’ai 28ans, je n’arrive plus à me dire "je prends mes traitements comme on me les a prescrit", car je ne supporte plus les effets secondaires, entre les deux principaux (prise de poids et fatigue), et tous les autres qui suivent derrière, je ne supporte plus l’idée de prendre des médocs...

Je prends le strict minimum (un AD faiblement dosé, un neuroleptique et un autre que je prends une fois sur deux), je me suis fait mon propre traitement car j’ai peur de tout stopper et suis instable, mais il est clair que si j’écoutais ma psy je prendrais le double de tout ça, voir plus. Il y a aussi eu une période de ma vie, où j’ai rencontré une fille avec qui je suis resté pas mal de temps, mais qui n’a pas toujours été tendre avec moi vis-à-vis des traitements et de ma "pathologie", ce qui a sûrement renforcé ma culpabilité par rapport à tout ça, même si aujourd’hui c’est terminé avec elle.

(J'essaie aussi en parallèle la relaxation, méditation... Relativiser, j'essaie de penser autrement, enfin, plein de choses que l'on m'a conseillé.)

Voilà où j’en suis alors, je me sens mal par rapport à l'idée d'être obligé de me soigner, je retombe dans mes angoisses, je déprime, j’ai du mal à sortir, bref, progressivement j’ai l’impression que ça recommence comme avant ! Ca fait un moment que je m’enfonce, il me vient parfois des idées noires, et je me rends malade à me dire "c’est de ma faute, je ne me soigne pas comme il faut".
Je ne sais plus vers qui me tourner, entre les gens anti-médocs, un peu comme moi finalement, ou alors ceux qui sont à 100% dedans, on dirait qu’il n’y a pas de juste milieu, et je ne sais plus quoi faire. Les médicaments sont-ils vraiment l’ultime solution ? C'est ce que je me demande, en attendant je vais vraiment mal, j’avais besoin d’en parler...

Merci de m'avoir lu !
Revenir en haut Aller en bas
TWD
Agora' accroc
Agora' accroc
TWD

Féminin
Nombre de messages : 1538
Age : 40
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Dépression/phobie sociale et médocs...?   Dim 19 Jan 2014 - 0:50

Bonsoir Deadwings,

Effectivement, j'avais remarqué que les neuroleptiques sonnaient bien les patients...  étourdi 
Fais attention à ne pas diminuer trop rapidement de ta propre initiative certains traitements qui pourraient entrainer un syndrome de sevrage (ça peut être spectaculaire).
Je me permets de te parler ainsi car, bien que je sois également dépressive et phobique sociale, j'ai suivi un cursus infirmier pendant 2ans1/2.

Depuis que tu consultes ta psy, tu as parlé avec elle de réduire le dosage de ton traitement ? Ce serait pas mal de faire un essai.
Ou peut-être est-ce le moment de changer de psy ?
Tu peux aussi essayer de voir un groupe de parole ou participer à un atelier thérapeutique (c'est toujours moins flippant quand c'est dans le cadre de l'hosto plutôt que livré à soi-même dans la rue) pour t'exprimer autour de ce qui te perturbe et a occasionné la dépression.
La relaxation et la méditation, ce n'est pas mal. Tu as aussi tout ce qui est thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et l'auto-hypnose.
Il existe pas mal de solutions alternatives, mais c'est vrai que les médocs restent essentiels. Ils sont surtout là pour permettre à ton corps de retrouver un équilibre et à ton esprit de se reposer. Si tu ne t'y retrouves pas, c'est qu'il y a un souci. Ca me stresse que tu modifies ta poso toi-même (je me répète...).

Le sport aussi, c'est pas mal. Une paire de baskets, un petit parc aux heures creuses (style parc de la mairie) et tu cours un peu (même juste 15 minutes). De la saine fatigue (au lieu de la fatigue liée aux traitements), ça remet pas mal de choses en place dans l'esprit. En tout cas, moi, j'aime bien.

Pas cool pour ta chérie... Rares sont les personnes qui comprennent que la Dépression est une réelle pathologie au même titre que les pathologies somatiques.

Tiens-nous au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Deadwings
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 33
Date d'inscription : 18/11/2013

MessageSujet: Re: Dépression/phobie sociale et médocs...?   Dim 19 Jan 2014 - 14:31

Bonjour TWD et merci pour ta réponse !

Ne t’en fais pas, je suis assez prudent à ce niveau, car j’ai de nombreuses fois voulu arrêter brutalement mes traitements, j’en ai payé le prix, du coup maintenant j’y vais doucement...

Je voulais te demander aussi, est-ce que tu as un traitement toi aussi ? Et si oui, tu arrives à le supporter ?

J’ai parlé à ma psy de réduire le dosage ; ce qu’elle a fait, c’est que suite aux effets que je lui décrivais, elle a plusieurs fois réadapté mon traitement, pour des cachets qui étaient censés être moins sédatif par exemple, mais le problème c’est qu’elle en vient toujours, progressivement à me les faire augmenter quand je lui dis que je vais mal. Je dis "problème" mais en réalité c’est logique, elle est là pour ça et elle me dit toujours que si je n’avais pas les traitements adéquats, je ne tiendrai pas. Alors pour résumer, c’est comme reculer pour mieux sauter un peu car on revient toujours à une dose plus forte...

Si les effets secondaires n’existaient pas, je prendrai sûrement mon traitement les yeux fermés (comme je le faisais au début, sans savoir ce qu’il allait se passer).

J’ai pensé aussi à changer de psy, ce qui me fait peur c’est qu’elle est quand même loin d’être mauvaise (j’en ai vu beaucoup, vraiment beaucoup avant de trouver celle-la), pour être honnête je ne me sens pas de tout réexpliquer à quelqu’un d’autre, et j’ai peur de tomber un peu sur n’importe qui ? Je me sens bloqué.

J’avais entendu parler de ces méthodes alternatives que tu as cité (groupe de parole, TCC [...]), laquelle de ces différentes méthodes me conseillerais-tu ?
Je dois dire que ça me terrorise ce genre de trucs, il faudra pourtant que j’essaie un jour ou sinon je n’évoluerai pas, si vraiment je veux trouver une alternative... J’étais plus combatif que ça il y a quelques années, je suis dans une phase où je me laisse malheureusement dominer par mes peurs.

Quant au sport j’en fais, je fais du vélo elliptique pour me défouler et parfois de la marche rapide. Et tu as raison, ça fait du bien !

C’est très difficile de faire comprendre aux autres que c’est une réelle pathologie, c’est vrai, je pense que la vraie délivrance est justement de ne plus vouloir faire comprendre quoi que ce soit à quiconque, vivre pour soi, mais là encore c’est tout un programme :3
Revenir en haut Aller en bas
TWD
Agora' accroc
Agora' accroc
TWD

Féminin
Nombre de messages : 1538
Age : 40
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Dépression/phobie sociale et médocs...?   Dim 19 Jan 2014 - 15:18

En fait, j'ai l'impression (je me trompe peut-être) que ton "blocage" avec les traitements sont liés à un constat de non progression de ta pathologie.
Je vis avec la dépression depuis 13 ans maintenant mais je ne me suis décidée à prendre le taureau par les cornes que très récemment : mon entourage refusait de me reconnaitre malade et j'avais été frappé à de mauvaises portes. J'ai (trop) longtemps essayé de lutter par moi-même jusqu'à ce que je m'écroule totalement et que je développe une colère monstrueuse à l'égard de cet entourage et de moi-même.

Depuis très récemment, je suis une psychothérapie et fréquente une association pour pouvoir m'exprimer. Mais je ne suis pas passive dans ma thérapie : c'est moi qui ai fait toutes les démarches et qui vérifie ce qu'il m'est conseillé. Je n'hésite pas non plus à poser des questions et à argumenter quand quelque chose ne me plait pas.
Je suis sous Deroxat, un antidépresseur de la famille des Inhibiteurs de la Recapture de la Sérotonine, qui est une hormone qui régule l'appétit, l'humeur et le sommeil. C'est assez léger, ça me convient et surtout : ça m'apaise. J'ai aussi du Séroplex, un hypnotique sédatif qui m'aide à trouver le sommeil. C'est assez léger aussi mais, mon corps n'étant pas habitué aux médicaments en général, je suis un peu "dans le gaz" le matin.
Je suis toujours assez renfermée "dans ma grotte", mais j'ai un peu moins d'appréhension à l'idée de sortir de chez moi.
En revanche, je ne suis pas encore prête à reprendre le chemin du travail. Chaque chose en son temps.

Pour la TTC, tu trouveras beaucoup d'infos sur ce forum et des témoignages intéressants. C'est aussi à toi d'être acteur de ta thérapie. Ne désespère pas.
L'auto-hypnose, je l'ai vue dans le cadre d'un stage à l'hôpital. Le psychiatre était formé à cette technique qui savait remarquablement bien désamorcer les angoisses chez une patiente très très traumatisée.

Après, je ne connais pas les raisons pour lesquelles tu es tombé en dépression. Il est souhaitable de lier ta thérapie à ces causes pour pouvoir avancer (par exemple, on ne travaille pas de la même manière avec un patient en deuil compliqué et un autre patient dont le trauma l'aurait entrainé dans l'alcoolisme et la dépendance aux drogues "dures").

Courage !


Revenir en haut Aller en bas
Deadwings
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 33
Date d'inscription : 18/11/2013

MessageSujet: Re: Dépression/phobie sociale et médocs...?   Lun 20 Jan 2014 - 18:06

Je comprends ce que tu veux dire, et quand la famille ne comprend pas c’est encore plus difficile malheureusement, je pense que tu as fais les bons choix, d’ailleurs, à propos de tout ce que tu fais, psychothérapie, association et tout ça, est-ce que ça n’a pas été trop difficile, ou trop brusque pour toi de te lancer là dedans ?
Je suis tellement bloqué pour l’instant, tellement de mal à parler et à sortir que je n’arrive pas encore à envisager ce genre de choses, ça m’inquiète

Je connais tes traitements, j’en ai essayé beaucoup de différents en 10ans, le matin c’est tjrs délicat j’avoue, mais si ça t’apporte un plus et que tu arrives à accepter de prendre, c’est le plus important !
De mon côté je suis sous zoloft, abilify et xeroquel pour l’instant, peut-être que tu connais aussi, parmi ces trois, il n’y a que l’abilify que je prends au bon dosage, pour les autres, j’en prends moins que ce que je devrai.
J’ai aussi un médicament pour la thyroïde (je suis en hyperthyroïdie), enfin ça c’est autre chose encore

Sinon pour mon blocage, y’a un peu de ce que tu as dit, et je pense aussi que ça irait mieux si j’arrivais à m’accepter, surtout accepter ce que j’ai, j’ai énormément de mal à faire ce pas en avant ; en fait j’ai tendance à me braquer sur le point de vue des autres, et quand une majorité de personnes ne comprennent pas, je me bloque là-dessus, après j’ai du mal à avoir mon propre avis, je sais pas si tu me suis...

J'ai oublié de préciser, je suis diagnostiqué "schizo-affectif", je ne sais pas si ça a son importance dans le message, mais d'après moi ça explique toutes cette importance liée au jugement des autres...

Je te remercie pour ton message, tes conseils, et je vais jeter un coup d’oeil sur le forum + sur le net en général

Courage à toi aussi et bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
TWD
Agora' accroc
Agora' accroc
TWD

Féminin
Nombre de messages : 1538
Age : 40
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Dépression/phobie sociale et médocs...?   Lun 20 Jan 2014 - 19:06

S'il y a bien un forum qui nous accepte tels que nous sommes, c'est bien celui-ci ! Viens nous parler de temps en temps, tu trouveras toujours une oreille (ou plutôt un œil) attentive  Wink 

Aaahhh... Abilify... Le fameux nouveau neuroleptique atypique... Dur de s'adapter à celui-là, d'après ce que j'avais observé à l'hosto...
Et en plus, tu cumules dépression avec des problèmes de thyro... Pas étonnant que ton humeur ne soit pas toujours au top !
Pour ton trouble schizo-affectif, je vois bien. On est comme on est et tu fais ce qu'il faut pour avancer, même si c'est dur en ce moment. C'est bien. Continue ! Et j'avais oublié de te dire : super pour le sport ! C'est une très bonne chose.

Sinon, tu me demandais comment je gère émotionnellement la psy et l'assoce. Je dirais plutôt très bien dans la mesure où je suis moi-même demandeuse.
A vrai dire, j'en ai tellement marre de cet état de serpillère dans lequel me plonge la dépression et dans l'isolement social qu'elle entraine que je me suis décidée à sauter dans le grand bain, être dans l'action sans ne plus me préoccuper de ce qu'en penseraient Pierre, Paul, Jacques ou même moi.
J'ai fini de me taire et de me planquer comme une petite souris grise au fond de son trou : ça ne m'a menée nulle part.
Et puis, si j'ai horreur de l'autorité, la discipline m'aide à trouver un équilibre physique et psychique.
C'est comme ça que j'en suis venue à suspendre toute activité professionnelle pour me consacrer à 100% à ma patho avant de repenser au travail. Comme je te le disais dans mon message précédent : une chose après l'autre. Bien évidemment, c'est mal vu par mon entourage mais si tu savais comme je m'en fiche !!!  loooooool 
L'urgence du moment, c'est moi. S'ils ne le comprennent pas, tant pis pour eux !

En ce moment, en psy comme à l'assoce, on bosse sur l'identité. C'est vrai qu'avec tout ce cirque, j'en suis venue à oublier qui je suis réellement. Ca m'aide beaucoup de me réapprendre.

T'inquiètes, médocs ou pas, tu finiras par trouver ton équilibre. La clé est d'accepter de vivre les moments où tout va bien comme accueillir ceux où "même arrivé au fond du trou, on creuse encore".

Donne des news. A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Deadwings
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 33
Date d'inscription : 18/11/2013

MessageSujet: Re: Dépression/phobie sociale et médocs...?   Mar 21 Jan 2014 - 23:14

Héhé, j’ai remarqué que l’ambiance était bonne sur ce forum, j'ai un peu du mal à participer aux autres conversations, mais je vois qu'il y a ici une grande ouverture d’esprit et ça fait du bien ^ ^

L’abilify je me souviens au début j’étais malade avec, et quelques années plus tard on m’en a prescrit à nouveau, bizarrement ça ne m’a pas fait de mal la deuxième fois, ça va faire un moment que j’en prends d’ailleurs, tellement longtemps que j’ai peur de l’arrêter...!
La thyroïde doit influer pas mal sur les humeurs c’est vrai, mais j’y suis comme habitué à force, on m'ajuste régulièrement mon traitement pour ça aussi

Je vois ce que tu veux dire alors par rapport à ta volonté de changer de cap, tu as raison de te consacrer à ce que tu as pour t’aider à mieux le gérer, en fait tu as eu comme un déclic pour te lancer ; et c’est la clé de tout d’ignorer les reproches ou les jugements bêtes !
Heureusement qu’il existe des personnes de confiance, extérieures, avec qui on peut se confier...

Pour l’instant je dirai que je suis dans une phase différente de la tienne, je veux dire que j’essaie de trouver des solutions, mais je subis + que je n’agis et suis très isolé de tout semblant de vie sociale, ce qui me donne le sentiment de stagner.
Le seul truc qui me rapproche un peu du contact, c’est mon côté créatif (art), je partage pas mal de trucs que je crée sur facebook, et d’ailleurs si je reste inactif je suis très mal généralement...

Ca doit être un long cheminement le travail que tu fais sur l’identité, c’est vrai que l’on se perd avec tout ce qu’on vit, ça devient très compliqué, tout comme l’acceptation de soi, je sais que j’ai tendance à vouloir combattre les choses plus qu’à les accepter, mais je travaille là-dessus pour progresser aussi...

A bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dépression/phobie sociale et médocs...?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dépression/phobie sociale et médocs...?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dépression/phobie sociale et médocs...?
» La phobie sociale au Japon
» Qu'est ce que la phobie sociale?
» phobie sociale
» Bibliographie - Phobie sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Phobie Sociale / Sociophobie-
Sauter vers: