Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Relation amoureuse en clinique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dépendante
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Relation amoureuse en clinique   Dim 24 Fév 2013 - 17:49

Bonjour, j’ai 29 ans et je suis actuellement en clinique psychiatrique pour la 4e fois. J’ai un trouble de la personnalité dépendante et un syndrome anxio-dépressif. Je suis suivie par des psys de manière sporadique depuis l’âge de 14 ans.

Lors de mon dernier séjour à la clinique il y a deux mois, j’étais très angoissée et faisais de la phoie sociale. Parfois je n’allais pas manger car j’avais peur de croiser des gens, et il y avait un groupe de jeunes qui s’était formé à la clinique. Je n’ai pas réussi à m’intégrer dedans car je me sentais mal. J’étais tout le temps dans ma chambre. Je fuyais toute relation de séduction, quelle soit amicale ou amoureuse. Il n’y avait qu’un patient à qui je réussissais à parler, CHARLY. On courait dans le parc ensemble et on se confiait l’un à l’autre. Il venait souvent dans ma chambre et m’envoyait des messages. Il était sous méthadone et en sevrage de drogues dures. Nous avons eu une aventure ensemble. Lorsque Charly m’a dit que je lui plaisais, je lui ai répondu qu’il n’aurait pas du me dire ça. Il était très beau, avait 34 ans, faisait moins que son âge, et était blond aux yeux bleus. J’aimais beaucoup sa sensibilité, lui disait que j’étais authentique.

C’était la deuxième fois de ma vie que je tombais follement amoureuse d’un garçon, la première fois ça avait été il y a un an, avec un garçon qui sortait de la même clinique. Mais ça n’avait duré qu’un mois et demi, et j’en avais beaucoup souffert. CHARLY n’aimait pas que je reste isolée dans ma chambre, il pensait que c’était sa faute, il disait qu’il fallait qu’on se mélange aux autres.
Au début je savais que Charly voulait juste s’amuser et sortir avec plusieurs filles, car il venait de se séparer de la mère de son fils. Mais lorsque je lui ai dit que je voulais en rester là, il m’a évidemment dit que ce n’était pas vrai et que ce n’était pas un coureur. Il m’a dit qu’il m’aimait et qu’il voudrait un jour aller dans mon pays d’origine avec moi. On a couché ensemble pendant 10 jours, mais j’étais jalouse d’une autre patiente qui cherchait à le séduire, PAMELA. Lorsque je lui en parlais il me disait qu’il n’était pas attiré physiquement par elle et que c’était juste une amie.

Je l’aidais à trier ses papiers et à gérer la séparation avec son ex. Il voulait soi-disant être masseur, alors il massait une patiente de la clinique qui était très angoissée. Cette patiente n’était pas du tout séductrice et avait un copain. PAMELA lui a demandé plusieurs fois de le masser, il a refusé mais a fini par accepter. Elle était en soutien-gorge et il l’a massée dans sa chambre, en compagnie de l’autre patiente. S est comédienne, a 24 ans, elle est mince et a les cheveux rouges court. Elle est dynamique, flambeuse, a plein d’amis, extravertie, souriante, originale, intelligente, chaleureuse, met les gens à l’aise et adore se mettre en scène. Tout le monde l’adorait à la clinique. Elle est intelligente et sait mettre les gens à l’aise, tout le monde se confie à elle. Lors de son anniversaire, pratiquement tous les patients de la clinique lui ont offert des cadeaux. Elle a eu un collier, des bottes, un foulard, un chapeau, un rouge à lèvres Dior, un bibelot, plusieurs roses rouges et un vase, et d’autres choses. Dès le début de mon séjour, je lui ai confié que j’étais jalouse d’elle et de son dynamisme. C’était la leader du groupe, avec CHARLY Ils s’entendaient très bien car ils étaient foufous tous les deux. Moi je suis très réservée et timide. Depuis le début je savais qu’ils allaient très bien ensemble.
Le jour de l’anniversaire de PAMELA, CHARLY lui avait offert une dizaine de roses rouges, et une rose rouge à moi, avant qu’on ait une liaison. Je trouvais étrange le fait qu’il fasse tous ces cadeaux à PAMELA Lors de notre liaison, il me promettait des cadeaux, mais ne m’en faisait jamais. Il avait même acheté une orchidée qu’il comptait m’offrir, mais finalement il l’a gardée pour lui dans sa chambre car il disait qu’il avait peur que l’on remarque notre liaison. Souvent je lisais les textes que j’écrivais à J, dont un conte pour enfants qu’il a lu à son fils.

On parlait souvent de ce qui se passerait pour notre relation lorsqu’on serait sortis de la clinique, il avait parlé de moi à son ex, il m’avait demandé d’être patiente et disait qu’il fallait qu’on continue à se soigner avant de s’engager. Il disait qu’il ne pouvait pas s’engager pour l’instant, mais voulait qu’on continue à se voir. Il disait qu’il devait gérer beaucoup de choses entre son fils de 3 ans et demi, son ex malade, et sa guérison. Le soir avant que je parte de la clinique, il m’avait promis un massage, mais s’est arrêté car il était fatigué. Je suis alors partie sans rien dire, et lui ai envoyé par texto que je ne voulais plus rien de lui car il massait d’autres filles et qu’à moi il m’avait promis un massage spécial, et je pensais qu’il était rebuté par mon corps et mes grosses fesses. En effet, PAMELA était plus mince que moi. Il m’a alors envoyé deux textos et essayé de m’appeler mais je m’étais endormie. Le lendemain, il n’est pas allé manger son petit déjeuner, je suis allée toquer à sa porte mais il s’était enfermé à clé et avait dit qu’il ne voulait pas me voir. Je réessaye plus tard, il m’ouvre et me dit qu’il a pleuré toute la nuit et qu’il est très mal. Je lui envoie des textos plus tard, il me pardonne et le soir m’appelle en disant que je lui manque beaucoup. On se voit le lendemain chez lui, je suis arrivée en retard et on a juste eu le temps de faire l’amour.

Par la suite je suis partie à la montagne, mais j’étais mal car il me disait parfois qu’il allait m’appeler mais ne le faisait pas. Il a tendance à s’éparpiller et à ne pas respecter sa parole. Déjà à la clinique lorsqu’on faisait des parties de poker, on devait l’attendre longtemps parfois car il croisait toujours plein de gens en route avec qui il discutait. Etant donné que c’était un drogué, les gens sont devenus sa drogue, mais il s’éparpillait tout le temps.
Un soir je l’appelle et il met le haut parleur pour que je salue les autres patients, puis il m’expédie et me parle comme si on était juste des connaissances. Il ne voulait pas que les autres patients soient au courant qu’on avait eu une aventure, car c’était contre le règlement de la clinique. J’étais alors très en colère. Il s’est excusé le lendemain. Un soir il sous-entend qu’il peut rencontrer plein de filles si il le veut. J’envoie alors un texto à PAMELA pour lui dire que je suis sortie avec CHARLY mais que je n’aurais pas du et pour lui demander si CHARLY draguait des filles à la clinique, elle me répond que non, pas à sa connaissance.

On devait se voir à mon retour de la montagne le vendredi, mais on s’est juste parlé à travers la grille de la clinique. Il était stressé car il avait un rendez-vous avec son psychiatre en compagnie de son ex. Il m’a redit qu’il ne pouvait pas s’engager dans une relation, qu’il avait été pendant 12 ans avec deux filles, qu’il avait été fidèle et qu’il s’en était pris plein la gueule. Son ex était bipolaire et avait des problèmes de drogue et d’alcool. Elle couchait avec plusieurs mecs et CHARLY était jaloux.

Le soir même je changeais de numéro . Au départ je ne voulais lui laisser aucune nouvelle mais finalement je me suis dit qu’il était plus adulte de l’appeler. Je l’ai appelé d’un autre portable et lui ai expliqué que je voulais juste rester amie avec lui. Il s’est mis à pleurer et a dit que j’avais pris la décision toute seule et que c’était égoïste. J’ai culpabilisé et je l’ai rappelé avec mon nouveau numéro. Il était convenu que l’on se voit le samedi pour en parler.

Le samedi j’ai essayé de le joindre plusieurs fois mais je n’ai eu aucune nouvelle. Lorsque je l’ai enfin eu au téléphone, il m’a dit qu’il était en train de jouer au poker et qu’il me rappellerait plus tard, mais je n’ai eu nouvelle. Je lui ai alors envoyé des textos incendiaires où je lui ai dit qu’il avait juste voulu me sauter et qu’il m’avait prise pour une conne, et je l’ai traité de c...... Le dimanche il était prévu que l’on se voit avec les autres patients. Il m’a appelée plusieurs fois pour me dire de venir chez lui. J’étais énervée et lui ai dit que je ne voulais pas le voir. Je lui ai dit qu’il ne tenait jamais parole, qu’il repoussait toute le temps, que je ne pouvais jamais le joindre. Le soir même je lui ai fait passer ses affaires par une patient de la clinique et je lui ai écrit une lettre d’adieu. Je l’ai même menacé avec ma famille. Lui s’est excusé et a dit qu’il ne voulait pas me perdre. Il a culpabilisé. Le soir il m’a envoyé un texto où il disait qu’il s’était fait du mal. Je me suis inquiétée et l’ai appelé, il m’a dit qu’il avait repris de la drogue. J’ai culpabilisé et lui ai dit que je serais là pour le soutenir en tant qu’amie pour qu’il ne replonge pas. Le lendemain, il m’a dit qu’on ne pouvait pas se voir car il était fatigué. Je l’ai appelé pour lui dire que finalement je voulais être plus qu’une amie pour lui et que je l’aimais. Il m’a dit que je devais patienter.

Le mardi nous étions censés nous voir, mais mon frère m’a proposé de nous balader, et comme je ne le voyais pas souvent j’ai accepté, j’ai donc annulé avec CHARLY Il l’a mal pris et a dit que je l’avais planté. On se voit finalement le lendemain, mais j’étais tellement pressée de le voir que j’ai sonné chez son père, et chez lui. Son père m’a dit que CHARLY n’était pas là, alors que CHARLY m’avait dit le contraire. Je le harcèle d’appels. Il me rappelle plus tard et me dit que j’ai craqué à sonner chez son père. Il dit qu’on se verra vers 17h, à 17h il m’appelle pour me dire qu’on se verra vers 17h30 car il fait des courses avec son père. Je suis tellement désespérée que je l’attends devant la clinique et que je bois une bouteille de vin blanc. Je me mets à chanter des chansons toute seule. Je croise un autre patient avec qui on discute, CHARLY arrive, puis PAMELA Après on parle seuls avec CHARLY, j’étais saoule, je le gifle et le traite de c...... Je vais même jusqu’à lui demander s’il veut que l’on soit un plan cul, il refuse, il dit que ce serait dégrader notre relation. Lorsque je lui demande si je peux être sa chérie, il ne répond rien et je pars. Je pleure et je n’arrive pas à me calmer, je rechange de numéro, rentrée chez moi mon père et mon frère me mouchent et m’essuient les yeux. J’envoie un texto à PAMELA avec mon nouveau numéro et lui dit qu’il ne faut surtout pas qu’elle le donne à CHARLY et qu’il ne doit plus jamais me contacter.

Suite à cela, j’appelle CHARLY quelques jours plus tard pour lui demander de me rendre mes affaires, il me fait croire que PAMELA lui avait donné mon nouveau numéro et qu’il pourra m’appeler. Je lui envoie alors un texto avec mon nouveau numéro pour lui dire que ce n’est pas correct, et que je voulais rester tranquille. Mais il dit que ce n’était pas vrai et qu’il n’avait pas mon nouveau numéro. Il me dit qu’il est triste et en colère, et qu’il n’avait pas aimé ce qui s’était passé la dernière fois que l’on s’était vus. Par la suite à chaque fois que je lui ai envoyé des textos et que je l’appelais, il était avec PAMELA et ne répondait jamais.

Je lui ai dit qu’il n’avait pas été correct et qu’il m’avait menti, mais que mes réactions étaient disproportionnées. Je lui ai dit que j’avais besoin de le voir pour faire mon deuil, je l’engueule car il ne veut pas me voir, je m’excuse pour les textos irrespectueux et pathétiques, il m’appelle un soir en disant que lorsqu’il avait dit qu’il m’aimait c’était comme à une amie, qu’il n’avait pas fait son c..... et que ce n’était pas un queutard. Il me dit que l’on se verra, mais à chaque fois que je lui propose il ne me répond pas. Je lui envoie plus tard des textos pour lui dire que je veux mourir et que je suis une ratée. Je lui demande de me rendre ma peluche et ma clé 3G.

Il m’appelle la veille de ma ré hospitalisation pour me dire qu’il allait me les rendre, il me dit qu’il déposera mes affaires à l’accueil de la clinique. Plus tard je lui demande si on peut se voir mais il ne me répond pas. Je lui dis qu’il n’a pas été correct de dégager 5 minutes depuis un mois pour qu’on se voit en face et qu’on parle en adultes, qu’il a été méchant, égoïste et irrespectueux. Il dit que j’ai été aussi égoïste et irrespectueuse, je lui dis que c’est vrai. Il me dit que l’on se verra le moment venu. Il a même pas eu le courage de me voir, il était trop occupé avec PAMELA Il m’appelle deux jours plus tard pour me dire qu’il a couché avec une autre fille et qu’il va faire des tests, il me demande les résultats de mes tests.

Actuellement cela fait 10 jours que je suis ré hospitalisée. J’étais partie de la clinique car ma mutuelle ne me couvrait qu’un mois en chambre seule, et il n’y avait pas de place en chambre double. Je suis alors retournée un mois à l’hôpital de jour, mais j’allais à 1 rendez-vous sur 3. Je faisais de l’hyperphagie et allait très mal à cause de ce qui s’était passé avec CHARLY J’ai pris 4 kgs en un mois. Je suis maintenant en chambre double. Ca allait mieux jusqu’à ce que j’apprenne par des patients que CHARLY sortait maintenant avec PAMELA Lorsque je suis revenue à la clinique, CHARLY et PAMELA n’étaient plus là.

Je les ai alors appelés au téléphone pour leur demander si c’était vrai, CHARLY m’a raccroché au nez deux fois et m’a dit que ce n’était pas vrai. PAMELA m’a raconté qu’elle avait parlé aux patients d’un autre Julien, qui était dans sa classe de théâtre, et comme une idiote je l’ai crue. Je me suis alors excusée auprès de CHARLY Mais plus tard, une autre patiente me confirme bien leur relation, j’envoie alors un texto à PAMELA Le lendemain, je lui laisse un autre message. Elle me rappelle alors pour me confirmer sa relation avec CHARLY, en disant qu’elle m’avait menti pour ne pas me faire de peine. Je me suis effondrée en pleurs, car elle savait très bien que j’étais amoureuse de CHARLY et que je souffrais de notre rupture. Par ailleurs, je l’avais croisée plusieurs fois depuis ma sortie de la clinique, et elle m’avait parlé comme si de rien n’était. Lorsque je lui ai dit qu’elle avait toujours cherché à séduire CHARLY, elle m’a répondu que je disais ça car j’étais jalouse. Elle m’a dit qu’il fallait que je coupe les ponts avec J, que je me mentais à moi même lorsque je disais que je voulais juste être amie avec J, que J ne m’aimait pas et ne voulait pas de moi. Elle m’a dit que c’était lui qui était allé vers elle, et qu’elle ne s’y attendait pas du tout (alors que cette personne désagréable n’avait pas arrêté de l’allumer).

Je laisse des messages en pleurs à CHARLY en lui demandant pourquoi il m’a menti, pourquoi il m’avait dit qu’il n’était pas attiré par PAMELA, pourquoi il m’avait fait croire qu’il m’aimait, pourquoi lorsque je lui demandais s’il sortait avec S il m’avait répondu non. Il m’appelle plus tard et me laisse un message horrible où il est énervé et me dit qu’il ne veut plus aucun contact avec moi. Il me menace d’appeler mon psychiatre pour lui « dire des choses ». Moi qui pensais qu’il appelait pour s’excuser... Il me dit qu’il faut que j’arrête de tout raconter à tous les patients, et qu’à cause de moi il ne pourra plus revenir à la clinique pour terminer sa cure. Il me raccroche au nez à plusieurs reprises, et je le rappelle comme une idiote. Je ne comprends même pas pourquoi il me reproche ces choses, alors que c’est Pamela qui a raconté à toute la clinique qu’elle sortait avec CHARLY Et que j’ai su par hasard l’aventure de CHARLY et PAMELA. J’apprends plus tard que Pamela avait appelé Charly peu de temps avant pour le larguer, car il lui avait posé plusieurs lapins. CHARLY s’est alors défoulé sur moi. Il a dit que j’avais plané et qu’il n’avait jamais dit qu’il m’aimait, alors que je m’en souviens comme si c’était hier. Il m’a achevée...

Depuis, je reste cloîtrée dans ma chambre et ne mange plus. Je ne parle à personne. Je ne peux pas parler aux infirmières ni au psychiatre car à chaque fois ils me disent que les relations amoureuses entre patients sont interdites. Je ne comprends pas comment on peut mentir à quelqu’un à tel point. On ne m’a jamais autant humiliée ni fait autant de mal. Jusqu’à maintenant je n’avais pas trop de soucis avec les garçons, ils tombaient amoureux de moi assez facilement, et je tombais en général sur des garçons gentils J’étais vraiment très amoureuse de CHARLY, il m’a obsédée. J’éprouvais énormément de désir pour lui et me sentais si bien avec lui. Il était tellement crédible lorsqu’il me mentait. Il n’a même pas attendu une semaine avant de se taper une autre patiente. C’est pour ça qu’il m’avait repoussée la dernière fois qu’on s’était vus. Et c’est pour ça qu’il ne répondait plus à mes appels ni à mes textos, il devait être avec PAMELA au même moment. Les infirmières me prennent pour une gamine qui a 4 ans d’âge mental, et me méprisent. Il faut dire que je fais moins que mon âge et que je ne m’habille pas comme je devrais à mon âge. Ma façon de parler et mes mimiques sont celles d’une enfant qui a fait une bêtise. Par ailleurs, je me promène tout le temps avec mon cahier où j’écris, comme une ado de 14 ans.

Ma théorie est que je suis une m...., un déchet, et que mon rôle est de servir de faire-valoir aux autres. C’est pour ça que CHARLY et PAMELA ont tout fait pour m’attirer dans leur groupe, ils avaient besoin d’un faire-valoir à enfoncer. Ils m’ont fait croire qu’ils m’aimaient bien afin de pouvoir m’enfoncer encore davantage. CHARLY s’est servi de moi, je ne suis qu’une p.... gratuite, peut-être qu’il avait juste besoin de se vider avant de sortir avec PAMELA De la même façon que mon père me traitait de p.... lorsque j’étais plus jeune et que j’allais dormir chez mes copains. C’est la seule explication. Les gens comme PAMELA sont supérieurs. Ca me torture de savoir qu’en ce moment ils sont toujours ensemble, et qu’il l’a toujours préférée à moi. A chaque fois que j’ai essayé de l’appeler et que je lui envoyais des textos et qu’il ne répondait pas, il était avec elle. Elle a du jubiler de voir qu’il ne voulait plus me parler. Ils ont du bien se moquer de moi ensemble.

Pendant des semaines, je ne faisais que penser à lui, aux bons moments que l’on avait passés ensemble, pendant qu’il se tapait PAMELA Je lui ai même écrit deux lettres, dans l’une d’elles je lui disais qu’il avait eu raison de me traiter comme une m.... car j’en étais une, et dans l’autre je lui demandais s’il y avait la moindre chance que l’on se remette ensemble. J’avais raison d’être jalouse de PAMELA dès le début. Déjà lors de mon dernier séjour, elle m’obsédait. Je faisais une fixation sur elle. Elle me poursuit toujours. Ca me rend malade de savoir que Julien est amoureux d’elle. Les gens comme PAMELA et CHARLY seront toujours supérieurs.

Même encore maintenant je rêve d’avoir CHARLY au téléphone, et de pouvoir enfin m’expliquer avec lui. Je suis triste qu’il garde une mauvaise image de moi et qu’il me déteste, surtout qu’il m’a accusée à tort.

Voilà j’écris ici car je n’ai personne à qui parler, et parce que ce que j’écris est pathétique. J’aurais honte d’en parler à des gens en face. Désolée pour la longueur du message et son caractère pathétique. Comment oublier une personne dont on a été amoureuse ? Comment faire son deuil ? Comment ne pas être jalouse des autres ? Comment ne pas vouloir à tout prix être aimée par les autres ? Comment avoir confiance en soi ? Comment ne pas se faire humilier, mépriser et rejetée ? Comment se blinder, être moins naïve, faire moins confiance ? Comment passer à l’âge adulte ? comment ne pas avoir l’impression d’être une m.... ? Comment ne pas se sentir inférieur ?

J’ai toujours voulu être authentique et ne pas cultiver d’image, mais peut-être qu’il faut que je sois fausse et que je fasse semblant d’avoir confiance en moi pour qu’on ne profite pas de moi. Est-ce qu’il vaut mieux être réel et authentique quitte à se faire prendre pour une m...., ou est-ce qu’il faut se cacher derrière une image ? Est-ce que les gens comme Charly sont tellement instables qu’ils pensent une chose sur le moment et son inverse la minute d’après ? Je ne pense pas que Charly était un manipulateur, peut-être qu’il était juste instable. Comment séduire les gens, comme Pamela arrive à le faire ? Je crois que je me conforte dans ce rôle de « déchet » que je me donne. Comment en sortir ? Comment sortir de ma fascination et de mon obsession pour Pamela ?
Revenir en haut Aller en bas
ZackFire
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: Relation amoureuse en clinique   Mar 19 Nov 2013 - 14:20

Pour sortir de '' l'image '' il faut que tu ai de l'estime de toi même .
Il faut être réel et authentique mais savoir mettre une barriére , ni trop bon , ni trop con .
Tout le monde ou du moin la plupart ce chache dérriére une image , on peut dire carapace , d'autre sont vraiment naturel avec tout le monde . Il faut pas ce prendre trop au sérieu , savoir rire de sois ( je sais facile à dire ) .
Sa existe en effet des gens qui pense une chose sur l'instant et la minute d'aprés change . I comme Instable .
Avant de penser aux relations amoureuse tu ferais mieux de guérir . car vu que sa te fais du bien tu y accroche tellement d'importance que quand sa se passe mal tu rechute .
Tu aura mieux que sa fais confiance a la Source de la vie .
Si tu as besoin d'aide . n'hésite pas .
Revenir en haut Aller en bas
 
Relation amoureuse en clinique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Relation amoureuse en clinique
» Envisager une relation amoureuse quand on est bipolaire
» retour négatif à question au pendule sur relation amoureuse
» relation amoureuse
» La relation amoureuse idéale chez les INTJ ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Session des Invités :: Salon des visiteurs-
Sauter vers: