Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 phobie d'impulsions et angoisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
KD35
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 26 Fév 2013 - 15:43

Arkain34 c est tout à fait ca,
je me retrouve dans tout ce que tu dis.
C ets vrai qu on se perd dans nos idées, on ne sait plus ce que l'on croit, ce que l'on pense croire, qui nous sommes.
Par exemple, moi, ma question récurrente est "est ce que je ressens de l'envie ou de la peur?", et plus j y pense, plus c est confus et je finis par etre fatigué mentalement. Là, depuis quelques jours, j ai réussi à me dire que si c etait de l envie, je ne me poserais pas la question et je ne serais pas triste dans les périodes où j y pense. Donc je me dis que c est bien un TOC, que c est la maladie qui déforme tout et......CA MARCHE. Les pensées passent d elles memes dans ce cas là. C est fragile, je le sens, et quand je repense à un couteau par exemple le stress remonte un peu, mais ca va mieux. Et je me demande toujours si on ne peut pas passer à l acte sans etre psychopathe ou sociopathe.....
Soit je n ai pas bien vu soit il y a eu un prob car tu dis avoir parlé de ton histoire Arkain34 mais je ne l ai pas lu. Je suis à ton écoute comme tu es à la mienne en tout cas.
J espère que tu vas mieux.
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 6 Mar 2013 - 6:45

Bonjour à tous

Pas beaucoup de post ces derniers temps, alors je prend les devants et viens vous demander comment vous vous sentez dernièrement
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 6 Mar 2013 - 21:00

Arkain34 a écrit:
Bonjour à tous

Pas beaucoup de post ces derniers temps, alors je prend les devants et viens vous demander comment vous vous sentez dernièrement

Bonjour!
Oui c'est calme, c'est bon signe lol
Pour ma part, y'a des hauts et des bas. J'analyse beaucoup la situation et je suis convaincue qu'il y a un lien entre notre moral et les phobies, entre la vie que l'on vit actuellement (bien dans son couple, projets etc...) et les phobies.
Donc niveau phobie ça va! mais j'ai qq soucis avec mon moral qui est parfois très bas alors qu'il n'y a aucune raison pour ça! Alors j'essaie d'avancer, de continuer comme avant (sortie, boulot, etc...)

Sinon comment vas tu toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 13 Mar 2013 - 4:19

Bonjour ou bonsoir,

Je souffre de phobies d'impulsions depuis que j'ai 13 ou 14ans... c'est arrivé très tôt. Aujourd'hui, j'ai 21ans. Il y a de longues et magnifiques périodes où toutes ces idées sont loin de moi et tant mieux, mais sans savoir pourquoi ni comment il arrive que ça revienne. Déjà de longues années que je me bats contre ça, à chaque fois que je sors de ces périodes je me dis "mais c'est ridicule, comment je peux imaginer des trucs pareils ? Alala, je suis conne des fois". Pourtant quand ça revient, c'est toujours aussi angoissant...

Mon problème ? La peur terrible de tuer (disons les choses telles qu'elles sont) mes proches. Durant mon adolescence il s'agissait de mes parents, notamment ma mère dont je suis extrêmement proche et que j'aime tellement, au point que je ne me vois pas sans elle (si j'y pense, je suis capable de chialer :9): ). C'était horrible, je croyais devenir folle, les crises étaient juste insoutenables. J'étais encore trop jeune pour comprendre ce qu'il se passait et je vous garantie que je me souviendrai toujours de la nuit où j'ai totalement craquée. J'ai hurlé, je pleurais comme jamais, je tremblais et ma mère est arrivée en courant, c'est là que j'ai tout déballé, en la serrant fort contre moi, en lui disant "je deviens folle, je suis folle maman aide-moi" ... elle a fait en sorte de me protéger de toutes les scènes violentes qui passaient à la télé, elle essayait tant bien que mal d'empêcher mon c..... de frère de parler de meurtres familiaux devant moi et m'emmenait voir une psychomotrice, tous les jeudis. Ce qui me faisait le plus grand bien, d'ailleurs. Cette psychomotrice me trouvait très intelligente (trop ?) mais je ne la croyais pas forcément... hé bien oui, tout le monde me le dit tout le temps au point que je me dis que c'est simplement pour me rassurer et me faire plaisir. Bref, elle me faisait faire des activités cérébrales et physiques, où je me dépensais bien et qui m'aidaient à me dire "je vais mieux".

J'ai arrêté de la voir à l'âge de 16ans et j'ai connu une longue période de paix intérieure. J'ai eu quelques "rebonds" mais j'ai réussi à les gérer très vite. Mais il y a 3 jours, je me suis réveillée en pleine nuit, angoissée, sans aucune raison apparente. Je vis avec mon conjoint depuis 3ans et on se connait depuis près de 5ans, c'est l'homme idéal, on vit un "parfait" amour (la perfection n'existe pas et tant mieux, les couples mielleux ne sont pas sérieux, d'après-moi). Je l'aime, je ne veux pas lui faire de mal et il connait plus ou moins mes problèmes (surtout mes problèmes familiaux), donc il m'aide avec patience et reste toujours aussi amoureux (pourtant j'ai peur qu'il fuit un jour avec une folle pareille... des fois c'est ce que je souhaite). Bref, j'ai peur de lui faire du mal, là ça survient la nuit, peur de l'étouffer alors qu'il dort paisiblement. C'est juste horrible. J'arrive à canaliser ma peur et mes angoisses, je me réfugie dans le sommeil, je ferme les yeux et fait en sorte de m'endormir le plus vite possible avant que mes angoisses m'empêchent de vivre. Le matin je me réveille, contente de ne pas être passée à l'acte et je m'active pour très vite ne plus y penser.

Quand j'étais plus jeune je me demandais si ça s'arrêterait un jour. Je m'étais fixée mes 16ans, mais à 16ans c'était toujours là. À 17ans ça s'est barré, c'est revenu plus tard. Bref, ça joue au yoyo sans cesse mais j'ai la chance de connaître de longues périodes paisibles. Sauf qu'en ce moment, je suis dans une période d'angoisse. J'essaye de me contrôler, de me narguer moi-même, je me demande si je ne suis pas folle et j'espère que ça s'arrêtera bien vite car j'ai tout pour être heureuse et comme par hasard, des pensées à la con viennent me faire c......

Je sais par ailleurs que je ne veux pas d'enfants, justement par peur préméditée de penser à ces co....es. Ce qui est juste inimaginable normalement. Je veux m'épargner ça.

Comme je disais à l'époque, j'ai l'impression d'avoir un voile noir devant les yeux alors que tout autour de moi est haut en couleur, mais je suis bloquée dans ma tête. Il y a 2ans ma mère m'a dit ce que j'avais eu durant l'adolescence : une dépression. Aussi simple que ça. Elle prend ça avec du recule et comprend beaucoup mais je n'ose plus lui en parler, simplement parce que je ne veux pas qu'elle pense que j'en suis encore à ce stade, pas la peine de l'inquiéter et maintenant elle a sa nièce (le bébé de mon c..... de frère :gêné*: ).

Mon conjoint m'a dit que j'avais eu une enfance particulièrement difficile, surtout l'adolescence (notamment à cause de ces phobies). J'ai réussi à mettre un nom là-dessus il y a 1an, lorsque j'ai eu les mêmes pulsions concernant mon copain (ça a duré 1 semaine, j'en ai parlé et c'est repartie comme c'est venu quand quelqu'un m'a dit : tu souffres juste de phobies d'impulsion, rien de grave ne t'en fais pas).

Rien de grave... en attendant ça me prend bien la tête.
Je me demande si tout ça n'est pas en rapport à notre passé, tout simplement. La colère que l'on intériorise, les choses dégueulasses qu'on a pu vivre, le manque d'un père présent par exemple, d'un père compréhensif et la présence d'un grand frère qui n'en a que le sang. Je n'ai de reconnaissance qu'envers ma mère, même si j'aime mon père on ne peut pas le qualifier comme tel à 100%, il n'a pas fait son rôle de père mais je ne peux pas lui en vouloir, il y a des hommes qui ne sont pas fait pour ça. J'en veux surtout à mon frère, avec qui j'ai 10ans d'écart, qui devrait être mature et compréhensif mais qui n'est qu'un salaud égoïste que je ne supporte plus et qui ne m'aime pas, quoi qu'il en dise. Bref...

Ca fait du bien de parler de ça et j'espère vraiment que ça va m'aider à tourner la page une nouvelle fois. Je ne veux pas passer à l'acte. Comme on m'a déjà dit : "si tu le voulais tu l'aurais déjà fait". Je ne suis pas suivis par un psy et je ne veux absolument pas prendre des cachets. Je suis contre ces co....es. J'ai déjà des pensées matérialisées par moi-même qui me prenne la tête et qui veulent prendre le contrôle, ce n'est pas la peine de faire en sorte que des cachets prennent possession de mon esprit... Je dois être lucide pour faire face à ça et je m'y oblige.

Quand j'étais plus jeune je me suis également dit que si j'arrivais à craquer, c'est moi que je foutrais en l'air. J'ai d'ailleurs fait une tentative, mais quelque chose m'a retenu... et comme par hasard une amie a appelé à ce moment-là, donc ma mère est arrivée. Aujourd'hui je ne pense plus à ça, je veux vivre, je ne veux pas mourir, je considère la vie comme belle malgré tous les problèmes mais j'ai une crainte qui persiste : celle que ces phobies d'impulsion me suivent toute ma vie.

Cordialement,
Nikita.
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 13 Mar 2013 - 22:05

Bienvenue Nikita!

Tout comme toi j'ai eu des périodes de 'repos' et heureusement sinon je crois que j'aurais peté un câble! Pour ma part ça a commencé vers 19 ans, j'en ai 34 actuellement.
Je pense aussi comme toi que tout ça est dû à une colère intérieure, enfin j'ai lu ça sur d'autres sites. Parait-il que nous sommes des personnes qui manquent de confiance en elles, gentilles qui ne s'affirment pas etc... et ce n'est pas faux me concernant.
Je vois que tu n'apprécies guere ton frère! As-tu déjà eu des phobies d'impulsion envers lui!?
Car d'après ce que j'ai pu lire (je lis beaucoup sur le sujet lol) ces phobies vont vers des personnes que nous aimons tout particulièrement...
Enfin tout ça ne sont que des pensées et je pense qu'il faut s'en persuader.
En ce qui concerne tes phobies envers ton compagnon repète toi sans cesse que tu ne veux pas le faire, que tu n'as vraiment pas envie de le faire car c'est bien le cas et je suis sûre que ça ira mieux....
Bon courage en tous cas et n'hesites pas à venir parler ça fait du bien!
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 13 Mar 2013 - 23:58

Merci Live3 ! :ok):

Citation :
Je vois que tu n'apprécies guere ton frère! As-tu déjà eu des phobies d'impulsion envers lui!?
Car d'après ce que j'ai pu lire (je lis beaucoup sur le sujet lol) ces phobies vont vers des personnes que nous aimons tout particulièrement...

Etrangement non, mes pensées ne se sont jamais dirigées vers lui, par contre j'ai effectivement eu des pensées de meurtres le concernant mais là il ne s'agissait vraiment pas de phobies mais belle et bien d'envies... Dans une dispute très violente j'ai failli passer à l'acte, heureusement que mon conjoint était là, c'était il y a environ 2ans. Pourtant au fond de moi je l'aime quand même, ça reste mon frère quoi que j'en dise. Mes phobies d'impulsions ne se sont jamais trop non plus dirigées vers mon père.

Je crois qu'en plus de la colère intériorisée, ça doit venir de séquelles durant l'enfance. Ma mère m'a bien fait comprendre que je ne suis pas d'une nature anxieuse et pourtant je le suis depuis que je suis toute petite. Ce qui veut dire que cette anxiété s'est développée quand j'étais gamine et je me souviens très bien par quelles angoisses ça a été le cas : la peur de l'abandon. Quand mon père m'emmenait avec lui et me laissait seule, c'était horrible. Un soir il m'a laissé seule dans son camion près d'une heure, du moins ça m'a paru une éternité, je suis sortie du camion pour appeler à l'aide. Je devais avoir 6ans.

Dernièrement il y a eu une nouvelle dispute assez virulente avec mon frère. C'était justement avant de rentrer à la maison (je ne suis pas dans la même région que ma mère actuellement). Cette fois mon compagnon lui a cassé la gueule :haha*: ahum...

En attendant mes phobies d'impulsions sont revenues à peine 2 jours plus tard... et j'ai tendance à croire que c'est lié. Ce qui est ridicule, c'est que ça se dirige vers l'homme qui me protège et qui m'aime, ça manque cruellement de logique ces délires... Mais là d'en parler me fait vraiment du bien, j'ai passé une bonne journée ! ^^

Citation :
Je pense aussi comme toi que tout ça est dû à une colère intérieure, enfin j'ai lu ça sur d'autres sites. Parait-il que nous sommes des personnes qui manquent de confiance en elles, gentilles qui ne s'affirment pas etc... et ce n'est pas faux me concernant.

C'est sûrement un tout. Je me rends compte avec l'âge que j'ai pas mal "souffert" par le passé, pour diverses raisons concernant mon père et mon frère. Non seulement je manque de confiance envers les hommes (pour moi aucun ne peut être fidèle même si ma mère tente tant bien que mal de me faire croire le contraire, de même pour mon conjoint mais je ne l'embête plus avec ça) mais en plus j'ai développé ces phobies et tout me porte à croire que c'est à cause de tout ça.

Effectivement j'ai un manque de confiance en moi mais je travaille là-dessus depuis pas mal de temps et je crois que ça porte ses fruits. Pourtant je n'ai jamais eu peur de dire ce que je pense mais j'ai du mal à m'affirmer devant certaines personnes, ce qui est vraiment dérangeant par moment, j'imagine que c'est lié à la gentillesse. Mais bon avec le temps j'ai de moins en moins de mal à m'affirmer. On n'est pas plus bêtes que les autres !
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Ven 15 Mar 2013 - 22:54

En effet c'est bizarre pour les phobies qu'elles ne se dirigent pas vers les personnes avec qui nous avons des soucis!
Je pense bien que tout ça soit de la colère refoulée... Je n'envie pas ta relation avec ton frère!
Et effectivement je pense que tout est lié, les disputes ou conflits doivent amener des phobies d'impulsion!
Pour ma part je suis très nerveuse! et surtout je cogite beaucoup parfois j'ai l'impression que ma tête va exploser (cerveau en ébullition lol)...

Pour ce qui est de la fidélité je pense qu'il faut avoir confiance en la personne avec qui tu es et ne pas écouter tout ce qui se dit... Si tout va bien dans ton couple il n'y a pas de raison à ce que ton homme aille voir ailleurs... Puis avec le temps je trouve qu'on voit les choses différemment! Par exemple mon homme et moi ça fait 15 ans et plus lol qu'on est ensemble et c'est plus la passion du début alors parfois je me dis que l'un de nous deux peut être tenté par qqn d'autre, ce qui est compréhensible...

Je suis comme toi pour la confiance en soi, je dis ce que je pense mais parfois malgré tout j'ai l'impression d'être trop gentille! Enfin on va pas se reprocher d'être gentil lol

Allez bon week end!!!
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Sam 16 Mar 2013 - 22:30

C'est comme si on avait tout simplement peur de les perdre, de notre faute. J'ai assimilé ça avec la peur de l'abandon, de faire des erreurs, de décevoir. C'est bizarre... Comme si on n'avait pas droit au bonheur non plus, parce que j'ai remarqué que j'ai des pensées négatives lorsque tout va bien. Alors ça commence par des "et si ?" et si et si... comme j'ai déjà lu plusieurs fois, avec des scies on coupe du bois :mdr:. Ce qui n'empêche qu'on se demande si on n'est tout simplement pas des psychopathes, parfois. Par exemple ce soir je n'ai ressenti aucune angoisse, mais plutôt de la tristesse ou de la mélancolie (sachant que la mélancolie ce n'est pas à prendre à la légère). En bref, j'ai ressenti de la solitude, l'impression d'être ailleurs, comme par exemple de dormir et d'être réveillée en même temps en me disant "je passe à l'acte" alors que non, je n'y passe pas et je n'en ai aucune envie.
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 19 Mar 2013 - 22:19

Hello!
Je pense la même chose, que j'ai tout pour être heureuse et que je pourrais tout perdre du jour au lendemain! En fait j'ai une peur bleue de tout perdre!
Puis même quand je vais bien (joyeuse, heureuse) je me dis que ça ne va pas durer comme si il fallait que ça aille mal.... vraiment bizarre!
Pour la solitude si tu savais le nombre de fois où je me reveille la nuit et que je la ressens, j'ai horreur de ce sentiment...
Sinon pour la tristesse (ou baisse de moral) je consulte mon docteur demain car je ne suis pas au top en ce moment pffff! :(
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 20 Mar 2013 - 9:00

Vous avez remarqué que lorsqu'on est dans ce genre de période, tout nous le rappel ? Ne serait-ce qu'à la télé où on nous montre un jeune qui a tué son père et ses frères (apparemment parce qu'il a été poussé à bout, donc c'est différent). Là je squatte Youtube et on me propose cette vidéo : "Tellement vrai, Trop jeune pour tuer". Je m'attends à quelque chose sur la guerre, vous savez les enfants qui partent au combat, mais non... c'est les enfants qui tuent leurs proches. La première minute en dit déjà long. Entre ceux qui n'ont pas conscience de ce qu'ils font et ceux qui ont "des voix dans leurs têtes". J'ai stoppé la vidéo tout de suite, d'autant que je suis fatiguée donc beaucoup plus fragile psychologiquement. :victoire*:

Les voix dans leur tête ? Ils disent qu'ils ont craqué, qu'ils n'en peuvent plus... souffraient-ils eux aussi de phobies d'impulsions et n'ont pas pu résister à la "tentation" ? Non parce que je me demande si on ne nous dit pas que le risque est nul pour ne pas nous inquiéter... je me suis toujours posé des questions sur ces fameuses voix. On nous les montre comme si c'étaient des voix venues d'ailleurs... mais ne serait-ce tout simplement pas celle qu'on a tous dans la tête (vous ne vous êtes jamais parlé à vous-même ? Ou en pensant, tout simplement, notre voix intérieure). C'est elle ?

J'en ai marre, ça me gave. J'ai parlé de ça avec mon conjoint hier et il l'a bien pris, il m'a même fait un câlin en me disant que c'était sans aucun doute lié à mon enfance, mon passé. Lui aussi se demande quand est-ce que ça partira, si ça part un jour... il ne sait pas quoi faire pour m'aider et moi non plus, je ne sais pas quoi faire pour... en attendant je vis avec ce fardeau et tout autour de moi me rappel que je suis peut-être qu'une cinglée avec des pulsions meurtrières.

Mais pourquoi nos proches ? Pourquoi les gens qu'on aime et qui nous aiment ? Pourquoi jamais ceux qui nous ont vraiment fait souffrir ? C'est bizarre non ? J'aimerai creuser là-dessus, avoir des réponses concrètes car pour l'instant les Phobies d'Impulsions c'est le flou total. On connait très peu ce sujet, on n'en entend jamais parlé malheureusement et apparemment on est pas mal à en souffrir au quotidien.

Je ne suis pas très bien là, en plus j'ai mal à la tête à force de cogiter. Après en avoir parlé à mon copain ça allait mieux, j'ai passé une journée plus ou moins bonne, en plus il m'a laissé seule pour faire les courses et bizarrement c'est là que je n'y ai plus du tout penser. Sauf que je retourne chez ma mère à la fin du mois, je vais me retrouver seule et j'espère que ça ne va pas se diriger vers elle, du coup... J'aimerai que ça s'arrête. J'en ai marre. "Ces voix dans ma tête".
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 20 Mar 2013 - 18:39

Nikita je pense qu'on est plus sensibles dans ces moments là et que tout nous touche plus que d'habitude (infos, faits divers etc...) enfin moi j'ai toujours été affectée par tout ce qui se passe donc j'évite info, magazines à faits divers (genre choc ou autre magazine où il se passe des choses de plus en plus 'débiles'....)
Pour les 'voix dans la tête' je ne sais pas ce que c'est vraiment mais ne t'inquiéte pas ce ne sont pas des pensées comme nous pouvons avoir. Je pense que si on ne se protège pas de tout ce qui se dit on va perdre les pédales!
En tous cas je trouve ça super que tu puisses en parler à ton conjoint, il a l'air à l'écoute et c'est vraiment très bien pour toi. De mon côté j'ai commencé à lui parler hier car je pleure depuis deux jours sans aucune raison, je pense que je suis epuisée nerveusement. J'ai vu le docteur ce matin elle me dit que c'est de la fatigue et qu'il faut que j'aille en parler à un psy. Donc je vais prendre rendez-vous.
Et rassure toi, tu n'es pas cinglée. Si tu l'étais tu ne pourrais pas te contrôler, tu ne viendrais pas ici échanger ton expérience...
En tous cas bon courage et viens parler si ça te fait du bien!
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 20 Mar 2013 - 23:38

Je te souhaite bien du courage aussi Live3, j'espère que ton compagnon est aussi à l'écoute car c'est important que la personne avec qui on vit au quotidien sache qu'on n'est pas très bien. Il prend les choses avec beaucoup de maturité, il pense que je suis atteinte de TOC "idéatifs" (il a lu les pages précédentes) et m'a dit que je devrais peut-être voir un thérapeute, mais quelqu'un de bon, qui puisse m'aider car il me l'a dit clairement "moi je ne peux rien faire...", hé oui... ce n'est pas un spécialiste malheureusement ><''

Je pense à toi et à vous autres qui êtes dans le même cas que moi, que ce soit la peur d'être homosexuel, pédophile ou de passer à l'acte. Honnêtement, je préfèrerais crever plutôt que de passer à l'acte. Je me souviens qu'à une époque j'étais prête à me suicider si je sentais que j'allais craquer. Je n'ai pas craqué et tant mieux. Dans ces moments-là j'ai juste l'impression d'avoir un voile noir devant les yeux... un voile noir transparent mais quand même aveuglant, qui m'empêche de voir les couleurs, les belles choses... C'est vraiment étrange et c'est difficile de se battre contre soi-même au quotidien. Je dois payer pour des choses que j'ai faite dans une vie antérieure :mdr: (oui je garde toujours mon humour malgré tout)

Bref... ça me fait du bien d'échanger, merci d'être là Live3. Comment a réagi ton conjoint ?
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Ven 22 Mar 2013 - 1:30

Salut tout le monde,

J'ai passé une très mauvaise journée. Je me suis endormie vers 1h30 et réveillée à 4h30. Après ça, impossible de me rendormir et avec la fatigue, les pensées ne me quittaient plus. Je devais me lever à 9h, bah je n'ai pas réussi parce que c'est justement à cette heure-ci que je me suis endormie. Sauf qu'entre temps, j'étais tellement fatiguée que je ne ressentais plus grand chose par contre j'étais énervée à bouger dans tous les sens, à avoir chaud puis froid sans cesse... J'en avais tellement marre que j'ai fini par prendre mon oreiller et regarder mon conjoint dormir en me disant "maintenant ?" ... mais finalement je me suis allongée de nouveau et j'ai essayé coûte que coûte de dormir en me disant "faut que je dorme".

Du coup, mauvaise journée, je l'ai passé à dormir et mes pensées ne m'ont pas quitté. Mes rêves étaient bizarres, mais y a vraiment qu'à ces moments-là que je me sens bien parce qu'au moins ça ne se répercute pas dessus et heureusement. Je rêve des mes chats, de ma famille, de trucs comme ça. Mais au réveil je me sens pas bien, énervée, épuisée... du coup je me suis levée à 16h30 pour manger un peu et un peu plus d'une heure après je me retrouvais dans le lit à essayer de dormir jusqu'à 20h. En fait dans ces moments-là je fais en sorte de mettre mon esprit en veille... histoire de plus penser à grand chose, que les idées glissent sans s'attarder, quoi. Mais j'ai envie de rien, je n'arrive à rien et je sais que ça affecte mon couple. Mon copain en a marre de me voir dormir, de voir que je m'ennuie, que j'ai du mal à m’épanouir. Du coup il a dormi avec moi toute l'après-midi (mais est resté debout quand je me suis levée la première fois).

C'est peut-être personnel mais je n'arrive même plus à me vider la tête quand on fait l'amour... j'y pense quand même à un moment ou à un autre. Je ne suis plus du tout épanouie, c'est dur à vivre. Au fond je n'en ai même pas envie mais je fais surtout plaisir à mon conjoint. Le pauvre, avant c'était la fête et maintenant on dirait une vieille de 50 balais.... Non vraiment c'est énervant. Je ne sais plus quoi faire pour vivre comme avant, être tranquille, plus me poser ce genre de questions, à ne plus savoir si c'est des peurs ou des envies. Oui mais après, si je craque, qu'est-ce que je vais faire ? Devenir folle ? Me tuer à mon tour ? Regretter surtout, parce que je regrette déjà d'y penser. Au fond j'ai juste envie de passer à l'acte pour que ça me laisse tranquille, mais je n'en ai pas envie en même temps, et surtout après je voudrais qu'il se réveille et me dise "ça y est ? C'est passé ?" mais non ça ne se passerait pas comme ça. J'ai besoin de me libérer, mais comment ? Le sport ne m'empêche pas de penser. Je pense sans cesse, je me pose un tas de questions, je ne sais plus si c'est des envies ou des peurs... pfff... et je n'arrive même plus à dormir, ça m'épuise.

J'essayais d'être positive mais là... j'y arrive plus.
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Ven 22 Mar 2013 - 20:49

Coucou Nikita!
Je suis desolée de te lire ainsi! Tu sais je me retrouve totalement en toi quand tu dis que ton cerveau cogite sans arrêt, que même le sport ne t'empêche pas de penser... Il m'arrive aussi de très mal dormir par moment puis ça rentre dans l'ordre. Par exemple j'ai très mal dormi il y a 2 nuits et cette nuit a été correcte!
De mon côté j'ai été voir mon docteur enfin sa remplaçante, je suis arrivée en pleurs (j'ai jamais été comme ça!!!je ne pleure jamais!) et forcément elle m'a donné un traitement (AD que j'ai déjà pris et me conseille d'aller voir un spécialiste) Je ne lui ai parlé que de mon mal être pas de mes phobies! J'étais avec mes loulous donc j'ai parlé surtout de mes angoisses et baisse de moral...
Enfin du coup avec l'AD je ne me sens pas trop bien (effets secondaires) mais j'espère aller mieux d'ici qq jours car j'ai vraiment envie de mettre mon cerveau au repos et de re profiter de la vie à nouveau car je ne ressens plus beaucoup de joie (j'ai peur de sortir enfin surtout d'aller chez les autres car peur d'avoir des phobies et de me sentir super mal à l'aise)!
Du coup je m'en veux d'être ainsi car j'ai vraiment tout pour être heureuse, je m'en veux par rapport à mes enfants, je suis si 'forte' et si joyeuse en temps ordinaire! Je ne comprends vraiment pas pourquoi je suis ainsi mais bon...
Pour ce qui est des relations sexuelles je te rassure ici c'est pareil mais j'essaie de vraiment me détendre et de profiter de l'instant car sinon on ne vit vraiment plus rien de plaisant lol

Pour mon mari je lui ai expliqué que j'étais mal mais je ne suis pas rentrée dans les détails. Il n'est pas 'ouvert' il m'a dit lui même qu'il n'était pas habitué à tout ça (psy, déprime etc...) Je le comprends qq part car il n'a pas connu tout ça...

Il faut que tu essaies de prendre confiance en toi! Tu le dis toi même dans ton précédent post, tu préférerais crever que de passer à l'acte!!! Ces pensées arrivent à toi et tu voudrais tout simplement qu'elles n'existent pas (c'est le cas pour moi!) mais rassure toi, dis toi que tu n'as pas envie de faire ça, dis toi que tu n'es pas cette personne qui pourrait faire du mal...
Tu sais tout ce que tu dis je me le suis déjà dit (penser à l'après d'un tel acte) mais j'ai réussi à me convaincre que c'était débile, puis la peur on la ressent tellement, ce n'est vraiment pas de l'envie....

Enfin j'espère que tu vas réussir à remonter la pente! ici ça m'a epuisée j'en suis sûre, j'arrive à gérer ces phobies mais au final on y perd le goût de la vie je pense...

Pour finir mon roman lol j'ai fait un lien entre l'arrêt de ma pilule et le début de la reprise des phobies. On m'a dit qu'il pouvait y avoir un lien entre mon mal être et cet arrêt de pilule... ça fait donc un mois que je reprends la pilule j'ai eu l'impression d'aller mieux par moment puis là j'ai arrêté pendant 7 jours (fin plaquette) et je me suis sentie très mal (pleurs etc...) donc y-a t'il un rapport? pfff j'en sais rien...
Tout ce que je sais c'est que je ne suis plus comme avant alors que tout va bien, rien n'a changé dans ma vie.... Mais bon je crois malheureusement qu'on doit trouver par soi même la raison du pourquoi...

Voila j'espère que la lecture te changera un peu les idées!
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 2 Avr 2013 - 6:38

Salut à tous, je m'attendais à avoir un peu plus de réponses depuis la dernière fois, dommage... j'ai l'impression d'être seule à vivre ça en ce moment. J'essaye de relativiser. Je crois que je sors un peu de cette mauvaise période mais ça reste et ça vient surtout vers la soirée. J'en suis tellement fatiguée que j'en tombe malade, c'est ch....

Je ne sais pas vous mais j'ai juste l'impression d'avoir un voile noir devant les yeux. Je me force à mieux voir par moment, rien que pour regarder les couleurs que je veux plus vives, plus gaies. Mais j'ai l'impression que c'est terne quoi que je fasse. C'est bizarre... Je me souviendrais toujours du premier jour où ma toute première période (qui a duré 3ans non-stop) s'est terminée : je me suis réveillée un matin, il faisait très beau, le soleil brillait et j'avais le sourire. J'attends ça avec impatience.

Bref, si on pouvait se mettre en mode veille de temps en temps ce serait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Ven 5 Avr 2013 - 17:46

Bonjour Nikita
Je viens de lire tes divers posts, tu as l'air de souffrir également beaucoup de ce trouble, et je te comprends. Reçois-tu une aide quelconque? suis-tu une thérapie ou quelque chose? Si jamais cela peut t'aider, je serais ravi de prendre un peu de temps pour discuter avec toi de tout ça. Je crois avoir laisser mon skype sur l'une des pages du forum, et je parle regulierement a certains membres de celui-ci ou de d'autres. Si jamais cela peut te soulager de te confier, n'hésite pas. je te souhaite beaucoup de courage et de volonté, on en a tous besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 9 Avr 2013 - 5:49

Bonjour Arkain,

Oui j'en souffre pas mal en ce moment et c'est difficile, ça me tape sur le système. J'en viens à ne plus avoir peur mais à être tout simplement énervée de penser des choses qui me dépassent et que je ne parviens pas à mettre de côté. C'est un calvaire pour moi d'aller me coucher et de me lever. J'ai juste envie de dormir sans me réveiller, juste pour continuer de rêver même si mes rêves ne sont pas toujours sympas, c'est déjà mieux que de vivre ça au quotidien.

Des fois j'ai l'impression de ne pas être moi-même, d'être ailleurs, je me demande si c'est bien moi. Quand je prends ma douche je me sens obligée de regarder les rideaux qui sont colorés comme pour essayer de revoir les choses "en couleurs", tout bêtement. On dirait que j'ai un voile noir devant les yeux... je déteste cette sensation. Une bonne déprime, quoi. Mais déprimée de quoi ? Tout est censé aller bien. Peut-être l'ennui, les frustrations du quotidien, je ne sais pas... mais normalement je suis plus forte que ça.

En tout cas je me surprends toujours à avoir une sensibilité incontrôlable. Encore tout à l'heure j'ai pleuré sur un téléfilm où deux jeunes filles perdaient leur mère à cause d'un cancer du sein (sur M6). C'est tout con, mais ça me fait mal au coeur ce genre de chose (j'ai appelé ma mère, du coup :mdr: ). Enfin... j'ai mal aussi de penser ça de mon conjoint.

Il y a quelques jours je me demandais tout simplement si ce n'est pas de l'envie qu'on a. L'envie de tuer, l'envie de violer, des choses horribles mais primaires, finalement... sauf qu'en même temps, on ne veut pas du "point de non retour". Ce serait si simple de pouvoir tuer quelqu'un par colère, lui faire payer ce qu'on a sur le coeur, pour qu'il revienne ensuite... mais ça ne se passe malheureusement pas comme ça et finalement on se sent monstrueux de penser de telles choses.

Pour répondre à tes questions, je ne me fais suivre par personne. Quand j'avais 16ans ma mère payait toutes les semaines une psychomotrice pour m'aider à extérioriser ma peine. Ca me faisait du bien de voir cette femme et quand ça a commencé à aller mieux j'ai cessé de la voir et j'ai combattu moi-même mes "rechutes". Mais comme je ne parviens pas à garder ça pour moi, j'en ai parlé à ma meilleure amie (que je vois toujours aujourd'hui mais très rarement, elle a même dû oublier tout ça). Elle me rassurait en me disant simplement : si tu le voulais tu l'aurais déjà fait, va.

Maintenant j'en parle surtout à mon conjoint, mais plus le temps passe plus je me sens folle de lui dire tout ça, surtout que ça le concerne et que ça n'a pas l'air de l'effrayer une seule seconde. J'ai peur qu'il s'en aille mais des fois je me dis que ce serait mieux pour lui... sauf que ça n'a pas l'air de lui effleuré l'esprit. C'est peut-être ça mon problème : la peur de ne plus l'avoir.

Enfin... je ne me connecte pas beaucoup sur Skype mais si vraiment je me sens mal je chercherai ton adresse sur le forum. Merci de me proposer ton aide en tout cas. Et merci à Live3 d'avoir suivis mon histoire également. J'espère que vous allez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 9 Avr 2013 - 10:38

Les phobies d'impulsions ou autres TOCS sont un cancer Nikita, si on les laisse proliferer, ils prennent toujouts plus de place et deviennent de plus en plus difficiles à vivre, et entraine une violente depression. Ta souffrance est évidente, comme tous ceux qui postent sur ce forum j'imagine. C'est dur de ne pas pouvoir faire confiance à ce que l'on pense, et aux messages que nous renvoient notre cerveau. Pourtant il faut arriver à se dire que tout ça c'est de la connerie, une illusion, et heureusement. Ton besoin de dormir pour ne pas penser le montre clairement, tous les tocqués n'attendent qu'une chose, le sommeil, afin que le cerveau et les pensées s'arretent un peu. Mais tu ne peut pas rester seule face à cela Nikita, tu dois prendre le taureau par les cornes et consulter d'urgence, psychiatre ou thérapeute ou encore thérapeute cognitif, bref, tu dois t aider toi-même. Ce genre de chose ne part pas tout seul malheureusement, et il faut se battre, mais on peut s en sortir, mais pour ça, faut se donner la peine d'essayer, et seul un professionnel peut t'y aider.
Voici mon skype si jamais ça ne va pas, n'hésite pas; nightprowler34
Bon courage a toi
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 10 Avr 2013 - 4:29

J'ai vu tes messages précédents où tu parlais justement des différentes méthodes dont on dispose pour se sortir de ce calvaire. Pour moi, ce serait sûrement prendre rendez-vous avez un psychothérapeute afin de savoir quel est le problème à la base pour que je me "réfugie" derrière ces angoisses et surtout, que je me confronte à cette base... j'ai besoin de ça, je le sais. Mais seule je n'arrive pas à mettre le doigt exactement et surtout à être sûre que ça provienne de ça. Plus le temps passe et plus je me rends compte que j'ai eu une enfance difficile et surtout un père absent, un père qui n'en est pas un vraiment... les problèmes que j'ai rencontré avec mon conjoint me l'on mis en pleine face, en fait. Première l'angoisse qu'il aille voir ailleurs, qu'il me trompe, car forcément un homme ne peut être fidèle... alors que c'est faux, tous les hommes ne sont pas comme mon père et tous les hommes ne sont pas non plus des "mauvais pères". C'est quand je vois justement des pères s'intéresser à leur enfant que je me rassure, ainsi que quand je vois des hommes très bien avec leur femme depuis des années. Moi, mon père ne savait même pas dans quelle classe j'étais et il s'en fichait, tout ça ne l'a jamais trop intéresser. Je l'ai vu tromper ma mère sans savoir qu'ils étaient séparés (j'ai toujours été dans ma bulle quand j'étais gosse, peut-être pour ne pas voir certaines choses... et puis le monde du jeu et de l'imagination, c'est mieux que la réalité frappante). Enfin, il frappait ma mère et j'ai déjà eu l'occasion de le voir plus d'une fois et surtout, de la défendre plus d'une fois. Bref, classique...

Tout ça s'est arrêté il y a quelques années quand ma mère a enfin pris la décision de l'envoyer c..... pour de bon. Mais je crois que le problème vient également de mon frère qui... est peut-être pire que mon père. Lui, il n'est pas net non plus, à la différence de moi car il est complètement con et dépendant de ma mère. Moi, j'essaye de prendre mon envole mais lui n'essaye même pas (il a pourtant 10ans de plus que moi). C'est un type très violent, trop violent d'ailleurs. Je n'ai jamais entretenu une relation de frère-soeur avec lui, jamais. Sauf peut-être les quatre première années de ma vie... avant que mes parents se séparent et qu'il en soit très affecté. C'est là qu'il a commencé à dériver, à fumer de la drogue, à avoir de mauvaises fréquentations au point d'en oublier tout respect et toutes règles. D'ailleurs, personne n'imagine à quel point nos relations sont électriques, ils pensent que c'est tout simplement une relation frère-soeur normale entre deux personnes de fort caractère, mais ça n'a strictement rien à voir. C'est bien pire que ça. Nous sommes tout simplement des étrangers à l'heure actuelle. Et je fais encore l'erreur de l'aider dans ses moments les plus difficiles. Je n'ai eu aucune reconnaissance de sa part quand il est sorti de prison, pourtant je pensais que ça lui ferait comprendre ses erreurs, alors je l'ai aidé, on a discuté par lettres et je croyais vraiment que je pourrais enfin avoir un frère.... sauf que plusieurs mois après sa sortie, il est redevenu comme avant, un sale con qui nous a bien pourri la vie, à moi et à ma mère, au point qu'on en vienne à vouloir le tuer, parce que c'était invivable. C'était monstrueux. Mais j'avais l'habitude, en quelque sorte. La seule personne normale dan tout ça, c'est ma mère qui est loin d'être idiote, c'est d'ailleurs une femme très intelligente et elle ne méritait pas autant de souffrance... elle a juste fait une erreur de jeunesse et d'autres erreurs et elle l'a payé.

Enfin bref. Je n'ai pas de frère, c'est un sale con. Mon père, je l'aime, mais il n'a pas rempli son rôle et je le sais. C'est sûrement de tout ça que vienne mes phobies, mes TOC ou je ne sais quoi. Mais à qui faire confiance ? Quand j'entends à la radio qu'un thérapeute de ma ville est en ce moment condamné parce qu'il a violé certaines de ses clientes, ça ne donne pas envie d'être aider par un étranger dont on ne sait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 10 Avr 2013 - 13:43

J'ai lu ton post Nikita, je pense que le message est clair, au vu de tes souffrances passées et présentes, il est facile d'imaginer ton niveau d'angoisse et de stress, et rien de surprenant à ce que cela débouche sur des phobies et autres troubles du genre. je pense que tu as beaucoup de choses à exorciser, vmt beaucoup, et ça seul un pro peut t'aider. Tu ne peut pas t'auto-analyser, l'être humain n'est pas fait pour ça et tu n'en as pas les compétences pour ce faire, c'est pour ça que beaucoup de gens se dirigent vers des études de psycho et ce plantent royalement, s'imaginant qu'ainsi il pourront faire leur propre thérapie c'est illusoire. Je n'ai pas très bien saisi quels sont le ou les sujets de ta phobie, mais le fait que tu en parlent, que tu en souffre, et que tu cherche à t'en débarrasser montrent clairement que c'est une peur, non une envie. L'envie de tuer quelqu'un par exemple, qui n'a jamais ressenti ça? ça passe par la tête de tout le monde, et tout le monde ne le fait pas, parce que c'est une pensée engendré par un sentiment tel que la colère ou le chagrin. Les gens qui tuent par plaisir ou par envie, rassure toi, ils ne vont pas sur des post pour dire ô combien ils souffrent, ils sont tres bien comme ils sont, et ces pensées ne procurent que fantasmes et plaisirs, et c'est valable pour toutes les envies qu'on peut ressentir. Tu aime le chocolat, tu vois une tablette devant toi. Va-tu avoir peur de la manger? non bien sur que non, tu la mangeras sans te poser de question, ou tu refuseras parce que ça fait grossir ou peu importe, mais dans tous les cas, jamais tu ne ressentiras d'angoisse, et encore moins obsessionelle. Imagine toi tous les jours être obsédée par l'idée de manger cette foutue tablette, et d'êtte blindée d'angoisse quand à savoir si tu en as vraiment envie? Absurde n'est ce pas? Ben pour tes angoisses, c'est pareil, c'est pas de l'envie, juste de la peur engendré par du mal être, et de l angoisse sur comme tu le dit, quelque chose de plus profond, tes phobies, c'est un écran d fumée, une illusion. Je comprend ta réticence à consulter quelqu'un, ça demande du courage, toc ou pas toc, mais je pense que quand on en arrive à un stade comme le notre, il ne faut vraiment pas hésiter, il en va de ta santé, physique comme mentale. Quand à l'histoire de psy près de chez toi, c'est un cas isolé, comme beaucoup d'autres sujets. Quand j'étais en Afrique, beaucoup de voitures se faisaient braquer à l'acide, est ce pour autant que j'ai arrété de conduire? non bien sur. Tu entends des trucs dingues à la télé et dans les journaux, bien sur ça arrive, mais faut pas en faire une référence, sinon tu ne sort plus de chez toi! Bref, tu as un cap à passer, à toi de trouver la force nécessaire pour ce faire. Courage a toi

PS: Je note que tous tes commentaires sont postés à des heures très nocturnes, travaille tu de nuit? ou est ce parce que tu es déréglé au niveau sommeil. De bonne condition de vie pour ton métabolisme (sommeil, sport, nourriture) t'aideront à combattre ce mal-être à coup sûr.
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 10 Avr 2013 - 20:59

Bonjour!
Je vous lis tous les jours mais pas l'envie de répondre! Mais ça fait du bien de vous lire!
Nikita, je vois que malheureusement ça ne va pas mieux, je pense aussi qu'il faut en parler à qqn, enfin je te conseille ça mais j'ai pas encore passé le cap mais c'est ma prochaine étape!
Là ça fait une semaine que je prends un antidépresseur et je douille avec les effets secondaires... mais bon je sais qu'il faut s'accrocher!
Sinon tout comme toi j'ai aussi cette envie de dormir pour ne plus penser, l'impression de ne pas être moi même par moment, de ne pas me reconnaitre en fait... pffff galère tout ça! En ce moment je me dis pourquoi ça m'arrive, qu'est ce que j'ai fait pour souffrir comme ça!??
J'espère que ça ira mieux d'ici quelques temps...
et toi Arkain34 comment ça va en ce moment?
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Agora'nouveau
Agora'nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 10 Avr 2013 - 22:39

Ton message me fait beaucoup de bien, Arkhain. Merci !
Le sujet de mes phobies ? Sans nul doute celui de perdre les êtres qui me sont chers par ma faute. Pourquoi par ma faute ? Je n'en sais foutrement rien. Tout ce que je sais, c'est que je suis passé par des journées et des nuits d'angoisses terribles à cause de la pensée obsessionnelles de tuer mes proches. Quand ça a commencé, j'avais 12-13ans et cette peur était portée sur ma mère. Pourtant ma mère, c'est tout ce qui m'est le plus cher, mais j'avais peur de lui faire du mal, je me disais de prendre un couteau pour la tuer, j'étais rassurée quand elle partait au travail puisque ça me laissait en paix. Ca ne s'est jamais répercuté sur mon frère ou sur mon père, étrangement... Aujourd'hui, c'est sur l'homme qui partage ma vie depuis près de 5ans que ces angoisses sont tournées. Mais j'en suis tellement venue à bout que maintenant je ne ressens plus aucune peur, plus aucune souffrance, du moins pas comme j'ai pu le connaître par le passé. J'en suis tout simplement lassée, ça m'énerve, ça m'empêche de vivre les moments présents comme il se doit, d'être en paix et d'être bien. Mais je n'ai plus peur, parce que je ne veux pas le faire, par contre voir des scènes de ce style à la télé m'angoisse.

C'est tout con, vous regardez Plus Belle la Vie ? En ce moment il y a cette cinglée d'Armelle, une histoire bien lourde au passage. J'ai vu des épisodes en avance et j'ai eu l'impression qu'elle a tué son enfant de 4ans à peine. Pourquoi ? Parce qu'on dirait une folle et quand des les scènes qu'ils nous ont montré, on avait tout simplement l'impression qu'elle voulait lui faire mal alors qu'il était heureux. Ca, ça m'a angoissé sur le coup. Comment est-ce possible ? Et si j'étais comme elle ? ET SI ? Voilà sur quoi sont fondées nos peurs, sur des "et si j'étais comme eux ? Et si j'étais folle ? Et si j'étais un violeur ? Et si ce ne sont pas des peurs mais des envies ? Et si je suis un monstre ? "

Bref... c'est tout bonnement énervant.
J'essaye de relativiser, j'ai des moments où je me sens bien. Là par exemple, je ne ressens aucune angoisse mais le fait d'y penser me fatigue.

Sinon pour te répondre concernant mes horaires, en ce moment je ne travaille pas mais lorsque je fais mes CDD c'est effectivement de nuit, dans le milieu hospitalier (hé oui, je fais en sorte d'aider les gens... quelle ironie xD). Je reprends le travail bientôt alors j'essaye déjà de m'y faire et disons que ce n'est pas trop difficile, j'ai un très mauvais rythme de vie. Je redoute tout simplement la nuit, parce que c'est là que je suis le plus vulnérable, sans doute à cause de la fatigue. Du coup, je ne veux pas aller dormir et je m'occupe, au point que les heures passent sans que je m'en rende compte. Mais j'ai également remarqué que lorsque j'ai un rythme normal en me levant le matin et me couchant le soir, je me porte beaucoup mieux. Donc j'essaye. Je vais voir comment ce soir sera, étant donné que je me suis levé très tard... >.<'

Live3, tu vois c'est justement de savoir que les AD nous rendent limite plus dépressifs que je redoute d'aller voir quelqu'un. Je refuserai catégoriquement une aide médicamenteuse. Je veux avoir le total contrôle de mon corps et de mon esprit et je n'ai jamais aimé les médicaments. Quand je suis malade, il faut vraiment que j'en soi à un point important pour prendre des médocs. Alors si je ne veux pas voir de thérapeute et de médecin c'est également pour éviter qu'il me prescrive des trucs que je ne prendrais pas. Je pense qu'on peut tous s'en sortir sans avoir recours à des médocs qui nous endorment une partie du corps ou du cerveau... Il faut qu'on soit lucides, qu'on ait le contrôle de soi-même. Le problème c'est qu'une fois qu'on est sous traitement, le lâcher fait qu'on tombe dans le vide. J'ai déjà vu ça plus d'une fois... comme quoi, ce n'est pas terrible du tout. C'est comme les somnifères, à force d'en prendre après on est incapables de s'endormir soi-même tout simplement parce que la zone du cerveau qui nous permet de le faire a perdu l'habitude de travailler et est endormi. Et au final ? On reprend encore plus de somnifères mais on trouve toujours moins le sommeil. C'est pareil pour tout !
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Jeu 11 Avr 2013 - 14:01

Coucou!
Nikita tout comme toi chaque fois que je regarde un film ou une série avec un 'débile' dedans tu peux être sûre que je vais angoisser!!!
Pour la nuit j'ai aussi plus de mal car la nuit je ne suis pas occupée comme dans la journée... Si je me réveille et que j'ai une grosse crise d'angoisse elle va être terrible alors qu'en journée je n'ai pas de crise d'angoisse semblable!
Pour les AD je comprends ton point de vue mais moi j'en arrive à un point où j'arrive plus à gérer mes angoisses, où je ne me sens plus bien nul part (même au boulot), même recevoir ou aller chez des amis me stresse car j'appréhende d'être mal à l'aise, angoissée... Si je continue je vais finir par m'isoler et ça je ne veux pas! j'ai une famille et je veux être 'bien' pour eux....
Même lorsque j'arrive à gérer mes phobies d'impulsion,qu'elles sont moins présentes, je me sens mal dans ma peau, pas heureuse alors que j'ai tout pour...
Enfin j'espère que cette mauvaise période va vite passer pour nous tous!!!
Bon courage en tous cas et ça fait du bien de vous lire car on se sent moins seule...
Revenir en haut Aller en bas
Jaze
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/04/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Jeu 11 Avr 2013 - 20:34

Bonjour a tous
je me présente je m'appelle Jérôme et je souffre (enfin je pense à vous lire) de phobie d'impulsion en effet j'ai déjà eu des crises de phobie (3 en 4ans) et c'est vraiment horrible - la première j avais l impression du jour au lendemain de plus aimer ma compagne, je vous dis pas dans quel état je me suis retrouvé , je pensais que je devenais fou, je me disais que je devenais "skyso" c'est vraiment horrible. J'ai du en parler à ma compagne (je vous dis pas sa réaction) et la j'avais peur de la perdre mais bon elle et très forte et courageuse et elle est restée à mes cotés, je suis partis alors voir une psychologue mais elle ne m'a pas trop compris mai elle a su m'aider et après quelques jours, plus rien, tout allait bien la belle vie comme tout couple l amour fou.

deuxième crise pas très grave mais très bizarre. En effet j'avais des troubles de sexualité je me croyais homosexuel (vous verriez la femme avec qui je vis c'est impossible) attention je suis pas homophobe mais je me voyais pas comme ça, j'ai réussit à surmonter seul et la tout aller bien la belle vie amoureuse.

troisième crise ça ma pris vendredi, je me suis réveillé avec des pensées très dure (j'ai même du mal à les écrire car c'est horrible) je me disais "tues ta femme" je sais c'est hard mais imaginez un peu comment je me suis senti très très très mal j'ai du en parler à ma compagne et la le drame je l'ai vu partir en sanglots et je me suis trouvé con car pour rien au monde je lui ferais du mal car je l aime . Mais le problème c'est que comme ma première crise je me suis retrouvé avec le sentiment de plus rien ressentir pour elle je vous dit pas à quelle point c'est très dur il y a des moments j 'ai envie de me foutre en l'air (ça serais lâche de ma part et de toute façon j'ai pas envie de me priver de ma compagne mais c'est très dur pour elle aussi il faut la comprendre mais qu'en je la regarde et que mon cœur me dit que je l 'aime et que ma tête me dit le contraire je frissonne et là, j'angoisse et je rumine, je suis très épuisé de ruminer mais c'est plus fort que moi je me remet en question pourquoi qu'en tout va bien c'est l amour fou et que tout à coup je ressent plus rien (par contre je ressent pas l envie de me séparer c'est juste l envie amoureuse, et oui c'est stupide mais c'est contre ma volonté) en plus on a des projet on essayais d avoir un enfant mais là c'est plus trop le moment car on ne sais pas comment ça va se passer pour moi je prie tous les jours pour que sa s'arrête.

Bref je me sens perdu et faible j'ai peur que ça me suive toute ma vie, avez-vous des conseils à me donner ?
Avez-vous eu le même problème ?

Je vais voir ma psy demain et même un hypnotiseur je suis prêt à tout pour que ça s'arrête pour pouvoir vivre paisiblement avec la femme de ma vie parce que je sais que c'est avec elle que je veux aller jusqu'au bout de ma vie (voilà pourquoi je suis en détresse)
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Ven 12 Avr 2013 - 18:29

Jaze ou Jérome, ne t'inquiète pas et rassure ta copine, beaucoup de personnes souffrent de phobies d'impulsion et tu n'es pas dangereux! Si tu l'étais tu ne te mettrais pas dans un état pareil et surtout tu ne t'inquiéterais pas pour toi et ta copine!
Je vois que tu es ou vas être suivi, c'est très bien, cela va t'aider car je lis partout que le meilleur remède c'est de consulter un spécialiste... Il va t'aider à gérer ces pensées...
Tu es allé à ton rendez-vous!? ça dit quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
phobie d'impulsions et angoisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» phobie d'impulsions et angoisse
» Stock de courage épuisé..
» comment j'arrive à surmonter mon angoisse...
» Les mécanismes de la phobie
» l'angoisse du train - et pas bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: