Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 phobie d'impulsions et angoisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bugsbunny
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Nombre de messages : 2227
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Dim 20 Jan 2013 - 17:06

Salut, bienvenue sur le forum !

Tu continue à voir ton psy ?

Peut-être que tu vas mal prendre ce que je vais dire, mais et si tu étais homosexuel, ce serait si terrible ?

La présentation est obligatoire ici.
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 22 Jan 2013 - 12:10

Salut
L'angoisse est retombée un peu donc je peux répondre à ta question sans être en pleine crise de panique au vu de ce que tu suggères. Je ne sais pas si ce genre de phobie ou TOC est similaire aux phobies sociales que vous décrivez, j'ai posté sur ce site car j'ai vu un autre membre disant souffrir de la même chose. Je sais très bien au fond de moi que je ne suis pas homosexuel, et ce pour des dizaines de raisons, et crois moi si jamais les homos, refoulés ou non devaient passer par là pour faire leur coming out, ben je crois qu'il y aurait une grosse vague de suicide dans leurs rangs. J'ai été diagnostiqué par psychatre et psychothérapeute comme ayant un toc, et je t'assure que si je t'expliquais chaque pensée, chaque action, chaque évitement, chaque besoin de vérification que cela entraine, tu verrais bien qu'il ne s'agit pas de symptômes d'une homosexualité refoulée. Les TOCS d'ordre sexuels, il y a une floppée, tout comme les TOC de violence, j'ai eu l'occasion de parler avec des gens qui avaient peur d'être zoophiles et n'osaient plus toucher leurs chiens, des pères obsédés par la peur de violer leur fille de 14 ans, des gens qui n'osaient plus toucher à un couteau, de peur de planter quelqu'un de leur entourage, et des cas comme ça je peux t'en sortir un paquet. Tous avaient un seul point commun, une enorme souffrance, et malgré tout ils savent au fond d'eux que ce n'est pas qui ils sont, et préféreraient encore crever que de voir leur peurs se réaliser. Penses-tu qu'ils sont tous des pédophiles, assassins, ou homos refoulés? Ce qui est terrible avec ce genre de TOC, c'est qu'ils sont majoritairement dits de pensées, cela implique qu'une personne atteinte va toute la journée quoiqu'elle fasse tout rapporter à cette peur, jour àprès jour. Et le fait qu'elle reste, et qu'elle soit si obsessionelle, c'est parce que le sujet de la phobie est à l'opposé même de ce qu'est la personne, voilà pourquoi c'est si dur à accepter et que ça effraie tant la personne, tout simplement parce que c'est faux. Donc me concernant, non je ne suis pas homosexuel, ni ne veut l'être, j'ai déjà réussi à sortir de cette connerie une fois, et ne me suis jamais senti aussi bien de toute ma vie, il ne me reste plus qu'à trouver le moyens de faire de même! voilà j'espere avoir repondu à ta question, et je tacherai d'aller dans la section présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Bugsbunny
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Nombre de messages : 2227
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 22 Jan 2013 - 15:58

Salut !

Me doutait que ma question allait mal passé, par contre je ne pensais pas te provoquer une angoisse. Désolée.

Je ne souffre pas de phobie d'impulsion, mes angoisses ressortent seulement quand je dois me confronter à l'extérieur. Donc c'est quand même très différent et je ne connais pas trop ce que tu vis.

J'essayais juste de comprendre, sans vouloir t'attaquer ou sous-estimer ce que tu vis.

Une chose de commune avec la phobie sociale, c'est la pensée angoissante.
Je sortais plus du tout depuis quelques années quand j'ai rencontrer mon psy actuel qui m'a appris à vivre dans le moment présent. Je pense que ça pourrais te faire du bien.

Bugsbunny a écrit:
Mais je peux déjà vous parler d'un exercice de méditation de pleine conscience qu'on peut tous faire chez soi, même les gens bien dans leur peau.
Il sert à se recentrer, apprendre à vivre le moment présent sans penser consciemment ou inconsciemment à qui on a été et à qui ont peut devenir. Autrement dit ne pas penser ni au passé ni au futur et être juste là mnt.

Ce lien, c'est sur ma thérapie, j'explique des exercices de relaxations pour apprendre à être uniquement dans le moment présent. Y a aussi des exercice audio.

http://agoraforum.positifforum.com/t3716-therapie-comportementale-et-dialectique?highlight=dialectique

Et ce lien c'est une discussion sur le moment présent, j'avais du mal à comprendre ce que c'était, et un membre me l'a très bien expliqué.

http://agoraforum.positifforum.com/t4035-le-moment-present?highlight=moment+pr%E9sent

Je te conseil d'aller y faire un tour, ça me paraît assez adapté à ce que tu vis. Et c'est une chose toute simple qu'on pratique de manière journalière et inconsciente.
Et si tu as des questions n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 5 Fév 2013 - 21:57

Arkain34 a écrit:
Salut
L'angoisse est retombée un peu donc je peux répondre à ta question sans être en pleine crise de panique au vu de ce que tu suggères. Je ne sais pas si ce genre de phobie ou TOC est similaire aux phobies sociales que vous décrivez, j'ai posté sur ce site car j'ai vu un autre membre disant souffrir de la même chose. Je sais très bien au fond de moi que je ne suis pas homosexuel, et ce pour des dizaines de raisons, et crois moi si jamais les homos, refoulés ou non devaient passer par là pour faire leur coming out, ben je crois qu'il y aurait une grosse vague de suicide dans leurs rangs. J'ai été diagnostiqué par psychatre et psychothérapeute comme ayant un toc, et je t'assure que si je t'expliquais chaque pensée, chaque action, chaque évitement, chaque besoin de vérification que cela entraine, tu verrais bien qu'il ne s'agit pas de symptômes d'une homosexualité refoulée. Les TOCS d'ordre sexuels, il y a une floppée, tout comme les TOC de violence, j'ai eu l'occasion de parler avec des gens qui avaient peur d'être zoophiles et n'osaient plus toucher leurs chiens, des pères obsédés par la peur de violer leur fille de 14 ans, des gens qui n'osaient plus toucher à un couteau, de peur de planter quelqu'un de leur entourage, et des cas comme ça je peux t'en sortir un paquet. Tous avaient un seul point commun, une enorme souffrance, et malgré tout ils savent au fond d'eux que ce n'est pas qui ils sont, et préféreraient encore crever que de voir leur peurs se réaliser. Penses-tu qu'ils sont tous des pédophiles, assassins, ou homos refoulés? Ce qui est terrible avec ce genre de TOC, c'est qu'ils sont majoritairement dits de pensées, cela implique qu'une personne atteinte va toute la journée quoiqu'elle fasse tout rapporter à cette peur, jour àprès jour. Et le fait qu'elle reste, et qu'elle soit si obsessionelle, c'est parce que le sujet de la phobie est à l'opposé même de ce qu'est la personne, voilà pourquoi c'est si dur à accepter et que ça effraie tant la personne, tout simplement parce que c'est faux. Donc me concernant, non je ne suis pas homosexuel, ni ne veut l'être, j'ai déjà réussi à sortir de cette connerie une fois, et ne me suis jamais senti aussi bien de toute ma vie, il ne me reste plus qu'à trouver le moyens de faire de même! voilà j'espere avoir repondu à ta question, et je tacherai d'aller dans la section présentation.

Je trouve ça courageux de venir parler de ton problème.
C'est 'marrant' mais la phobie d'un autre parait toujours plus 'simple' à gérer et en te lisant je vois que tu souffres réellement de cette situation et je te comprends!
Le seul conseil (ou astuce) que je peux te conseiller c'est de te dire 'et si j'étais homosexuel et ben qu'est ce que ça peut bien faire!?' Essaie de te dire que ce n'est pas pire que d'avoir peur de tuer qqn par exemple...
Après je ne veux pas dire par là que ta phobie n'est pas importante, loin de là mais de mon côté je me suis rendue compte que les phobies que j'ai, si je les rends moins importantes elles ne reviennent pas ou du moins ne s'installent plus... Enfin c'est pas pour autant que tout va pour le mieux et que je n'en ai plus!
Voila j'espère en tous cas que tu vas mieux!
Revenir en haut Aller en bas
KD35
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Ven 8 Fév 2013 - 20:50

Bonjour à tous, je suis tombé sur ce forum et lire vos messages m' a fait beaucoup de bien.
Voilà, je souffre de phobie d'impulsion depuis 6 mois avec des périodes plus oppressantes que d'autres. J'ai peur de tuer les gens qui m'entourent ou moi meme. Et meme si je sais que c est un toc et que je ne passerai jamais à l'acte, je finis toujours à un moment ou un autre par me dire oui mais on ne sait jamais et là c'est reparti. Je réfléchis tellement que je m'embrouille et je ne sais meme plus si c'est de la peur ou de l'envie (ce qui m'angoisse encore plus du coup). J'essaye de trouver un argument qui me rassure et me prouve à 100% que je ne passerai jamais à l'acte mais je n'en trouve pas. Du coup je finis par me dire que c'est possible que je passe à l'acte. Si quelqu'un pouvait me prouver le contraire cela m'arrangerait.
Merci d'avance et bon courage à tous.
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Ven 8 Fév 2013 - 21:50

KD35 a écrit:
Bonjour à tous, je suis tombé sur ce forum et lire vos messages m' a fait beaucoup de bien.
Voilà, je souffre de phobie d'impulsion depuis 6 mois avec des périodes plus oppressantes que d'autres. J'ai peur de tuer les gens qui m'entourent ou moi meme. Et meme si je sais que c est un toc et que je ne passerai jamais à l'acte, je finis toujours à un moment ou un autre par me dire oui mais on ne sait jamais et là c'est reparti. Je réfléchis tellement que je m'embrouille et je ne sais meme plus si c'est de la peur ou de l'envie (ce qui m'angoisse encore plus du coup). J'essaye de trouver un argument qui me rassure et me prouve à 100% que je ne passerai jamais à l'acte mais je n'en trouve pas. Du coup je finis par me dire que c'est possible que je passe à l'acte. Si quelqu'un pouvait me prouver le contraire cela m'arrangerait.
Merci d'avance et bon courage à tous.

Bonsoir,
c'est pareil pour moi, c'est par période et je me demande vraiment bien pourquoi par moment ça va et par moment j'ai un tas de pensées intrusives, de phobies diverses et que même si actuellement j'arrive à me raisonner par moment la phobie prend le dessus! Je me demande si on n'a pas un manque de qqch dans ces moments là!??
Pour te rassurer, dis toi que si vraiment tu avais cette envie tu le ferais sans te poser de questions. J'ai lu dans mon bouquin d'homéopathie qu'on n'était pas conscient de nos actes et nos pensées quand on avait un problème mental. Là si tu es ici c'est parce que tu te rends bien compte que quelquechose ne va pas et donc que tu as tout ton esprit!
Pour ma part j'essaie différentes choses, les vitamines, le magnésium, les omégas 3 car je trouve que notre moral en prend un coup dans ces phases là... J'ai pris plusieurs fois du séroplex qui aide vraiment à ne plus avoir de phobie mais le truc c'est qu'une fois que tu arrêtes quelques mois plus tard, ça reprend sans prévenir et j'ai l'impression qu'à chaque fois c'est pire!!!
Voila j'espère t'avoir un peu rassuré(e)!
Revenir en haut Aller en bas
KD35
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Ven 8 Fév 2013 - 23:34

Merci de ta réponse Live 3 cela me rassure un peu. Mais crois tu que seules les personnes avec un trouble mental puissent passer à l'acte ??? Une personne "normale" ne peut absolument rien faire ??? Parfois j'ai l'impression que je pense beaucoup à moi que mes sentiments pour les autres sont confus et donc que je suis un malade, ou que cela peut arriver à n importe qui...Bref je crois que je réfléchis trop...
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Sam 9 Fév 2013 - 12:20

KD35 a écrit:
Merci de ta réponse Live 3 cela me rassure un peu. Mais crois tu que seules les personnes avec un trouble mental puissent passer à l'acte ??? Une personne "normale" ne peut absolument rien faire ??? Parfois j'ai l'impression que je pense beaucoup à moi que mes sentiments pour les autres sont confus et donc que je suis un malade, ou que cela peut arriver à n importe qui...Bref je crois que je réfléchis trop...

Oui oui je suis sûre que seules les personnes 'malades' passent à l'acte et surtout je suis sûre qu'ils ne se posent pas autant de questions!!!
Ici aussi j'ai un cerveau en ébulition. ça fait des années que j'ai ces phobies avec des hauts et des bas, des périodes où elles sont là mais ne prennent pas le dessus et d'autres périodes où je ne sais pas pourquoi mais je dois sans cesse me raisonner...
Hier soir je suis tombée sur un forum très interessant, si tu veux le lien je peux te l'envoyer!
C'est une personne qui a réussi à s'en sortir qui donne des conseils aux autres, vraiment ça m'a fait du bien de lire ça!

Moi aussi j'ai beaucoup de mal avec mes sentiments, je me pose beaucoup de questions, je repense beaucoup au passé, j'ai même parfois l'impression que j'ai effacé beaucoup de chose de ma mémoire (bizarre lol)...
Enfin notre grand défaut c'est (je pense) de ne pas avoir confiance en nous, d'avoir peur de la mort, de l'avenir, de la folie, des événements extérieurs etc...

Voila quoi! je suis là si tu as besoin de parler! je ne pense pas être assez calée sur le sujet pour te donner des conseils mais je me sens plus à l'aise avec le sujet qu'il y a quelques années...
Revenir en haut Aller en bas
KD35
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Sam 9 Fév 2013 - 12:52

Je crois connaitre le forum dont tu parles, avec une certaine Gilda non???

Encore merci pour tes précieux conseils. Je pense également que nous avons un problème de confiance. En ce moment je lis un bouquin assez connu là dessus : affirmez vous. J'espère que cela va me permettre de franchir un cap.
Tu as l'air de bien réussir à gérer tes temps faibles quand meme. Je sais que la solution est de lacher prise, si l'idée se présente juste la laisser glisser mais c'est difficile lorsque les idées sont si horribles.
De plus, je cherche trop d'explications rationnelles du genre à savoir pourquoi il sera impossible de passer à l'acte pour une personne "normale".
En tout cas cela fait du bien de parler à des gens qui nous comprennent et cela évite de trop saouler l'entourage. Si tu as des soucis je suis également à ton écoute, je pense etre meilleur pour rassurer les autres que moi meme. Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Sam 9 Fév 2013 - 14:29

KD35 a écrit:
Je crois connaitre le forum dont tu parles, avec une certaine Gilda non???

Encore merci pour tes précieux conseils. Je pense également que nous avons un problème de confiance. En ce moment je lis un bouquin assez connu là dessus : affirmez vous. J'espère que cela va me permettre de franchir un cap.
Tu as l'air de bien réussir à gérer tes temps faibles quand meme. Je sais que la solution est de lacher prise, si l'idée se présente juste la laisser glisser mais c'est difficile lorsque les idées sont si horribles.
De plus, je cherche trop d'explications rationnelles du genre à savoir pourquoi il sera impossible de passer à l'acte pour une personne "normale".
En tout cas cela fait du bien de parler à des gens qui nous comprennent et cela évite de trop saouler l'entourage. Si tu as des soucis je suis également à ton écoute, je pense etre meilleur pour rassurer les autres que moi meme. Bonne journée.

Euh non le forum c'est un forum ouvert suite à une émission sur les phobies d'impulsion ("ça se discute"), il remonte à quelques années.
Ton bouquin c'est de Louise Hay non? j'en ai un d'elle, ça doit être la force est en vous. Il m'a aidé mais je trouve que c'est un peu trop 'tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil' lol
Moi je vais voir pour me commander un livre de Guy Corneau, il parait qu'il est bien pour ce dont nous souffrons!
Oui c'est une impression que j'ai l'air de bien gérer car tout à l'heure en lisant sur le net j'ai eu de nouveau une phobie et du coup ça m'a sapé le moral! En ce moment mes phobies sont la peur de me faire mal!
C'est quand même assez bizarre d'avoir des phobies auxquels on n'attache pas d'importance et d'autres qui nous terrifient!!!
Oui lâcher prise est la solution mais si c'était aussi simple on n'en serait pas là à chercher à se rassurer et à savoir comment s'en sortir!
Je cherche aussi beaucoup à savoir pourquoi on pense à ça, si c'est normal mais bon le fait d'avoir mis un nom sur ça, aide beaucoup!
Oui ça fait beaucoup de bien de parler à quelqu'un qui nous comprend car ici j'en parle à personne, j'ai toujours gardé ça pour moi, c'est comme si je ne voulais pas que ça sorte de ma tête lol Mon mari ne comprendrait pas c'est sûr, puis je pense qu'il faut être sûr(e) de soi pour en parler et je n'en suis pas là...
Merci pour cet échange! bon week end!
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 12 Fév 2013 - 3:45

Bonsoir à tous
Je n'ai pas posté depuis un petit moment maintenant, et ayant un petit pic d'angoisse, je remet ça. Mais je ne vais pas écrire un roman visant à expliquer mes compulsions pour me faire rassurer, tous autant que vous êtes, je pense que vous avez compris quel que soit le sujet de votre phobie, que ça ne servait à rien. Live3 merci pour ta réponse au passage, quant à ta solution, effectivement, c'est ce qu'on t'apprend en thérapie comportementale cognitive, à banaliser l'objet de ta phobie, afin que l angoisse diminue progressivement, jusqu'a la disparition de l'obsession, pour finalement se rendre compte que tout cela n'est qu'illusion, quelque soit le sujet de la phobie. Bien sur cela n'est pas si simple, je crois savoir quel sujet de ta phobie est la peur de tuer quelqu'un, je ne peux imaginer que trop bien ce que tu traverse, j'ai eu l'occasion de voir quelques témoignages à ce sujet, et comme tu dis, la phobie des autres parait toujours si simple, à un tel point que si on pouvait échanger, on le ferait sans hésiter...et pourtant je parie qu'on en souffrirait tout autant. Et il est bien difficile de se dire le fameux "et si c'était vrai, c'est pas si grave", parce que je pense parler au nom de tous en disant qu'on préférerais plutot crever que de voir nos peurs se réaliser...Il est déplorable de voir que les phobies et tocs en tous genres ne soient pas plus étudier de nos jours, surtout quand on observe une augmentation constante du nombre de personnes affectées... les origines en sont encore inconnues, les remèdes que se soit par traitements psychologiques ou médicamenteux commencent enfin à faire des progrès notables cela dis... Enfin, pas très simple tout ça, pour ne pas dire horrible à vivre au quotidien, et croyez moi, c'est encore pire après avoir été libéré de ça pendant des mois, prendre une grande bouffée d'air pour finalement replonger dans un enfer. Le pire dans ces cas là, c'est que l'esprit (car oui, aussi infligeant que cela puisse paraitre, il ne faut pas oublier que l'ennemi ici, c'est votre propre esprit, et donc vous même) s'arrange pour fonctionner comme une sorte de virus, la fois suivante, il revient plus fort. Je ne sais plus lequel d'entre vous à écrit cela, mais vous avez raison, quelqu'un qui a envie de quelque chose le fait, il ne se pose pas de question, mais le fait que se soit le désir de tuer, de violer, obsessions sexuelles ou autres, ou du moins il n'en a ni honte, ni n'y pense en permanence, ni fait tout ce qu'il peut pour l'éviter. Et pour tous ceux pour qui l'idée d'être fou, pervers ou sadique a traversé l'esprit, sachez qu'un fou ne raisonne pas comme vous, et n'est absolument pas conscient qu'il a un problème, a l'inverse de vous tous qui en souffrez, et cherchez à vous guérir.
Il est également plus simple d'aider les autres souffrant de ce problème plutot que soi-même malheureusement, j'ai longuement étudier la chose (sans bien entendu pretendre etre un expert), et c'est avec plaisir que j'aiderai ceux d'entre vous qui le désire, ne serait ce que de parler. N'oubliez jamais que seuls ceux qui ont vécu un trouble similaire vous comprendront, les autres malgré toute leur bonne volonté seront encore à des années lumières de ce que vous vivez au quotidien, une entraide est un soutien moral important.
Une dernière chose,qui rassurera peut-être certains d'entre vous dans les pires moments d'angoisse, une petite anecdote; il y a quelques temps, un clandestin s'est retrouvé enfermé dans un caisson frigorifique sur un cargo. A l'arrivée de ce dernier, le clandestin était mort, la cause du décés étant l'hypothermie, donc il était mort de froid. Seulement, on s'est rendu compte que durant toute la traversé, le caisson n'était pas branché, la température intérieure était ambiante, et pourtant cet homme est mort de froid, car son esprit l'a persuadé qu'il était en température subzero, alors qu'il n'en était rien. Le pouvoir de l'esprit sur le corps est sans limite, et nous malheureusement, on vit avec son mauvais coté.
Bon courage à vous tous
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 12 Fév 2013 - 12:10

Arkain34 a écrit:
Bonsoir à tous
Je n'ai pas posté depuis un petit moment maintenant, et ayant un petit pic d'angoisse, je remet ça. Mais je ne vais pas écrire un roman visant à expliquer mes compulsions pour me faire rassurer, tous autant que vous êtes, je pense que vous avez compris quel que soit le sujet de votre phobie, que ça ne servait à rien. Live3 merci pour ta réponse au passage, quant à ta solution, effectivement, c'est ce qu'on t'apprend en thérapie comportementale cognitive, à banaliser l'objet de ta phobie, afin que l angoisse diminue progressivement, jusqu'a la disparition de l'obsession, pour finalement se rendre compte que tout cela n'est qu'illusion, quelque soit le sujet de la phobie. Bien sur cela n'est pas si simple, je crois savoir quel sujet de ta phobie est la peur de tuer quelqu'un, je ne peux imaginer que trop bien ce que tu traverse, j'ai eu l'occasion de voir quelques témoignages à ce sujet, et comme tu dis, la phobie des autres parait toujours si simple, à un tel point que si on pouvait échanger, on le ferait sans hésiter...et pourtant je parie qu'on en souffrirait tout autant. Et il est bien difficile de se dire le fameux "et si c'était vrai, c'est pas si grave", parce que je pense parler au nom de tous en disant qu'on préférerais plutot crever que de voir nos peurs se réaliser...Il est déplorable de voir que les phobies et tocs en tous genres ne soient pas plus étudier de nos jours, surtout quand on observe une augmentation constante du nombre de personnes affectées... les origines en sont encore inconnues, les remèdes que se soit par traitements psychologiques ou médicamenteux commencent enfin à faire des progrès notables cela dis... Enfin, pas très simple tout ça, pour ne pas dire horrible à vivre au quotidien, et croyez moi, c'est encore pire après avoir été libéré de ça pendant des mois, prendre une grande bouffée d'air pour finalement replonger dans un enfer. Le pire dans ces cas là, c'est que l'esprit (car oui, aussi infligeant que cela puisse paraitre, il ne faut pas oublier que l'ennemi ici, c'est votre propre esprit, et donc vous même) s'arrange pour fonctionner comme une sorte de virus, la fois suivante, il revient plus fort. Je ne sais plus lequel d'entre vous à écrit cela, mais vous avez raison, quelqu'un qui a envie de quelque chose le fait, il ne se pose pas de question, mais le fait que se soit le désir de tuer, de violer, obsessions sexuelles ou autres, ou du moins il n'en a ni honte, ni n'y pense en permanence, ni fait tout ce qu'il peut pour l'éviter. Et pour tous ceux pour qui l'idée d'être fou, pervers ou sadique a traversé l'esprit, sachez qu'un fou ne raisonne pas comme vous, et n'est absolument pas conscient qu'il a un problème, a l'inverse de vous tous qui en souffrez, et cherchez à vous guérir.
Il est également plus simple d'aider les autres souffrant de ce problème plutot que soi-même malheureusement, j'ai longuement étudier la chose (sans bien entendu pretendre etre un expert), et c'est avec plaisir que j'aiderai ceux d'entre vous qui le désire, ne serait ce que de parler. N'oubliez jamais que seuls ceux qui ont vécu un trouble similaire vous comprendront, les autres malgré toute leur bonne volonté seront encore à des années lumières de ce que vous vivez au quotidien, une entraide est un soutien moral important.
Une dernière chose,qui rassurera peut-être certains d'entre vous dans les pires moments d'angoisse, une petite anecdote; il y a quelques temps, un clandestin s'est retrouvé enfermé dans un caisson frigorifique sur un cargo. A l'arrivée de ce dernier, le clandestin était mort, la cause du décés étant l'hypothermie, donc il était mort de froid. Seulement, on s'est rendu compte que durant toute la traversé, le caisson n'était pas branché, la température intérieure était ambiante, et pourtant cet homme est mort de froid, car son esprit l'a persuadé qu'il était en température subzero, alors qu'il n'en était rien. Le pouvoir de l'esprit sur le corps est sans limite, et nous malheureusement, on vit avec son mauvais coté.
Bon courage à vous tous

Bonjour Arkain34!
Alors ma phobie actuelle n'est pas la peur de tuer qqn, mais de me faire mal à moi même! J'ai trois enfants et j'ai bien sûr eu la phobie qu'ont beaucoup de mamans phobiques, c à d de faire mal à son enfant! Mais fort heureusement pour moi je n'ai plus ces phobies là!!! Ils grandissent, je les aime si fort que j'ai réussi à me rendre compte que cette phobie là n'était pas possible! Comme quoi on réussit à se raisonner!
J'ai ça depuis l'âge de 19 ans environ et je dois dire que plus ça vient et plus ça prend de la place dans ma vie! je réfléchis beaucoup à tout ça et j'ai l'impression que j'ai toujours eu des périodes avec pensées intrusives mais j'arrivais largement à prendre le dessus donc ça ne devenait pas une phobie!
Actuellement si j'ai du mal avec ça c'est qu'à côté de ça mon moral en prend un coup. J'ai parfois l'envie de ne plus parler enfin j'adore parler aux gens et j'en viens à être mal à l'aise, à avoir envie de fuir l'endroit où je suis quand je suis mal à l'aise....
Je ne pense pas faire une dépression enfin j'ai le goût de faire des choses, avec 3 enfants j'ai de quoi faire lol, je prends soin de moi, je mange tjs avec bon appétit etc...
Je prends des plantes, de l'homéo et omega 3 afin de m'aider car je n'ai pas envie de retourner vers les AD...
Sinon une tite question! Avez vous l'impression que le matin ça va mieux et que c'est en fin de journée que ce soit plus difficile!??
En tous cas on a tous un point commun, c'est notre envie d'aider les autres et par là on peut se rassurer en se disant qu'on est de 'bonnes' personnes!
Merci arkain pour ton message qui fait du bien!
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 12 Fév 2013 - 16:41

Bonjour Live3
Effectivement, ta phobie est assez courante, particulièrement chez les jeunes mères, mais pas que, comme je l'ai écrit, j'ai eu l'occasion de parler avec des pères qui avaient peur de violer leur fillette pour te dire jusqu'où les idées phobiques peuvent aller: aussi loin que l'esprit peut les mener, tout est possible.
La première chose à savoir est que toutes les personnes souffrant de TOC ou phobies sont des personnes à la base très anxieuses, je pense qu'aucun d'entre vous ne dira le contraire et reconnaitra que même avant l'apparition de phobies, des moments de stress ou d'angoisse au cours de votre vie étaient déjà fréquents.
La différence entre TOC et phobie est assez mitigée, et généralement c'est un sujet de discorde entre psychothérapeutes et psychiatres, ce qui en ressort de mes recherches est que dans le cas d'une phobie, l'angoisse n'est présente que lorsque le sujet est confronté au sujet de sa peur. Quelqu'un qui aura la phobie de l'avion ne se sentira mal que si il monte a bord, chez lui devant devant sa télé, tout ira pour le mieux. A l'inverse du tocqué qui lui rumine en permanence sur l'objet de sa peur, qui en devient une obsession, quelle que soit l'activité qu'il fait, ses pensées (intrusives et automatiques) le méneront au sujet de sa crainte, lors de l'exposition à cette derniere, voire même à d'autres moments, il doit accomplir un rituel de conjuration pour faire diminuer l'anxiété (ce qui le rassure une courte période avant que le cycle reprenne à nouveau), et également des procédures d'évitements de l'objet de la peur en question, afin encore une fois d'éviter une montée d'angoisse (je me rappelle par exemple du cas d'une femme qui avait peur de poignarder sa fille, et donc faisait en sorte de ne jamais se retrouver seule avec elle). Les différentes formes de conjurations et évitements varient d'une personne à une autre, généralement en rapport avec le sujet de la phobie. Ce qui est terrible dans le cas d'un TOC, en plus d'un epuisement moral à force de ruminer, de l'angoisse permanente, et d'activités de la vie quotidienne supprimées par besoin d'évitement, c'est qu'au final, c'est le coup du serpent qui se mord la queue. En évitant ou conjurant les sources d'angoisse, au final on ne fait qu alimenter cette peur, dans vos ruminations, on essaie de se rassurer, je vous donne un exemple pour mon cas (je le rappelle, phobie de l'homosexualité), je peux me dire, "je ne suis pas homo et ne veut pas l'être, je n'ai jamais eu envie d'expériences homosexuelles, j'ai toujours été satisfait avec les femmes, et j'en suis tombé fou amoureux d'une", l'esprit va inventer des scénarios abracadabrant pour finalement retourner vos propres armes contre vous, et ce malgré le fait que vous ayez les meilleurs arguments au monde pour démontrer que tout cela n'est que pure foutaise. En alimentant une peur, vous lui donner vie, et le nom commun du TOC est également "maladie du doute", ce n'est pas pour rien :)

Pour les différentes façon de s'en sortir, et croyez moi, n'attendez pas que cela disparaisse tout seul (on a toujours peur de se faire entendre dire "effectivement, votre peur est bien réelle, vous devez l'accepter et l'assumer", surtout dans le cas de TOC idéatif comme les obsessions sexuelles ou la peur de faire du mal à quelqu'un), les trois techniques comme vous le savez sans doute sont:
-médicamenteuses (on note ceci dit un risque de rechute élevé lors de l'arret du traitement)
- Psychologique comportemental et cognitif (c'est le plus conseillé, faible taux de rechute, résultats rapide, on vous apprend simplement à vous confronter a votre peur, afin d'en diminuer l'anxiété qu'elle provoque, et ainsi stopper le mécanisme de rumination et d'obsession, pour finalement se rendre compte que ce n'est pas réel)
-psychothérapeuthique (le principe en thérapie est qu'une phobie est un mécanisme d'auto-défense de l'esprit, un leurre qui force le sujet à se concentrer dessus, afin de le préserver d'angoisses intérieures dissimulées par la phobie, autrement dit, un thérapeute va chercher non pas à savoir pourquoi vous avez peur de telle ou telle chose, il s'en fiche, il sait que c'est une illusion, mais en revanche, qu'est qu'il y a en vous-même de si angoissant ou perturbant au point qu'une phobie, et encore une fois, quel que soit le sujet, apparaisse). Il est important de noter qu'il s'agit d'un processus long et coûteux en temps et en énergie, mais il permet d'éradiquer la source du problème, ce qui en plus d'être un remède à la phobie, touche aussi à d'autres problèmes et aide à les résoudres. A mes yeux, le plus dur étant de trouver quelqu'un de compétent, et avoir assez de volonté pour s'en sortir.

Voilà pour ceux d'entre vous qui désirent en apprendre un peu plus sur les fonctionnements de cette saleté, dans tous les cas, il faut s'accrocher, c'est le seul remède pour ne pas virer à la dépression morbide, plus encore pour ceux qui souffrent de TOC idéatifs, et si jamais votre état va trop mal, n'hésitez pas à consulter un spécialiste au plus vite, quitte à passer quelques jours en HP, ça ne fera pas de vous des cinglés pour autant, encore une fois, un cinglé, un pervers, un sadique n'aura ni remords ni angoisse par rapports à ses pensées (qui de plus ne seront absolument pas obsessionnelles et intrusives comme pour vous), il aura juste au contraire du plaisir, et se dira que c'est les autres qui ont un problème, pas lui. Encore une fois, je suis prêt à aider tous ceux qui le désirent du mieux que je peux. Ne perdez pas le courage de vous battre surtout, tout ça n'est qu'illusion, ne l'oubliez pas.

Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 12 Fév 2013 - 17:51

Merci Arkain34!
Je peux confirmer que les médocs (AD) sont efficaces mais comme tu dis rechute une fois qu'on arrête enfin quelques mois après l'arrêt!
Ici je me demande si ma pilule ne joue pas un rôle dans mon état (anxiété, phobie) car ça m'a repris quelques semaines après l'arrêt de celle ci!
et toi de ton côté, tu as opté pour quelle solution?
En tous cas ce que je peux dire c'est que le monde dans lequel on vit n'est pas fait pour nous aider! On entend tout et n'importe quoi et on en vient à se demander ben tiens et si moi aussi j'étais comme ça! je trouve ça incroyable le nombre de faits divers de plus en plus 'fous'!!! bébé jeté par la fenêtre, retrouvé dans un sac poubelle, enfant maltraité etc... et j'en passe!
Enfin ici je ne regarde plus les infos à la télé, je me protège lol puis je sais que je ne suis pas comme ça (et heureusement lol)
En tous cas encore merci pour ces infos et conseils
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 13 Fév 2013 - 0:32

Pour ma part lorsque mon toc est apparue en 2011, si tu veux (et j imagine que c'est pareil pour tout le monde) j'ai pas bien compris ce qui m'arrivais, ces pensées me paraissaient tellement absurdes et pourtant elle revenaient à l'assaut sans cesse dans ma tête, après deux trois jours voyant que ça ne passait pas, j'ai commencer à m'inquiéter, j'avais l'impression de devenir fou, je ne comprenais pas! Au bout d'un moment je suis allé voir sur le net, essayer d'en apprendre un peu plus sur mon problème puis j'ai finalement decouvert les tocs et autres phobies d'impulsions (moi qui pensait comme beaucoup que ça se limitait à verifier si le gaz est bien fermé 20 fois par jour ou se laver les mains de maniere intempestive). Je suis tombé sur un forum spécial pour les toc idéatif, et ça a été comme un soulagement de voir que je n'étais pas seul à traverser cela, plus encore, que ce n'était pas une peur fondée, mais juste une illusion. Deux semaines après, voyant que mon état ne s'arrangeait pas (ruminations permanentes, procédures d'évitement ect..) j'ai consulté mon généraliste qui m'a indiqué un psychologue, et je ne le remercierai jamais assez pour ça. J'ai eu la chance de tomber sur quelqu'un de très compétent, et j'ai donc commencé le travail thérapeuthique avec lui, et ma seule erreur a été d'arreter de le voir quand mon toc a disparu et que ça allait mieux dans ma tete comme dans ma vie (comme 95% des gens), donc depuis la réapparition de mon trouble, et bien je reconsulte, en espérant avoir des résultat rapidement. J'ai également tenté une TCC (thérapie comportementale cognitive) mais la psy ne me semblait pas competente, je suis donc retourné voir mon psy habituel, je préférais une source sure et fiable :)Et bien que cela prenne du temps de cette maniere, je pense que c'est la methode réellement fiable pour éradiquer le fond du probleme, une TCC va vous permettre de gérer pour finalement detruire votre objet de phobie, mais elle ne touche en rien à votre construction psychologique, les choses en vous qui vous créent des angoisses resteront présentes et risquent de se manifester dans le futur par d'autres formes de phobie. Mais encore une fois, il faut vraiment trouver une personne compétente avec qui vous vous sentez en confiance lors d'une thérapie, plus encore si vous vous présentez avec un trouble de ce genre (vu l'angoisse permanente que cela implique, mieux vaut quelqu'un qui saura vous rassurez en cas de stress ingérable, et je sais de quoi je parle).
Live3 tu as raisons avec le monde dans lequel on vit, ça n'aide absolument pas, d'ailleurs, il semble évident que les TOC sont ce que l'on appelle une maladie occidentale. Les cas se multiplient chaque année, notamment dans les pays dits "riches", je pense que la société y est pour beaucoup. C'est notamment plus dur, je le répète, dans le cas de TOC idéatifs, sur beaucoup de sujets, comme tu l'a dis toi même, il y a énormément de polémique ou "propagande" quant à des sujets typiques des TOC idéatif qu'il soient d'ordre sexuels, religieux, de violence, et j'en passe! C'est d'ailleurs la catégorie de TOC avec le plus haut taux de tentatives de suicides, car la souffrance morale qu'il engendre est terrible, le sujet va culpabiliser, douter de lui-même en permanence, jusqu'a en arriver à la théorie de je suis un malade mental, un pervers ou un sadique, et là dans les moments d'angoisse extrème est le risque d'attenter à sa vie, c'est pour ça que je le répète, si pour ceux qui souffrent de cela à un moment l'anxiété et le mal-être deviennent ingérable, consultez d'urgence! Bon courage à tous et accrochez vous
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 13 Fév 2013 - 14:43

Merci pour ta réponse!
Je lis de ttes façons que le seul moyen de s'en sortir est de consulter un psychologue, je le lis sur tous les sites. Ici j'ai vraiment du mal à franchir le cap.
Psychologue ou psychiatre!??
En tous cas j'espère sincérement pour toi que cette fois ci tu vas t'en sortir, comme ça tu pourras venir donner de l'espoir à tout le monde!

Revenir en haut Aller en bas
KD35
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 13 Fév 2013 - 18:13

Salut Arkain34, salut Live3, pour ma part ca se passe plutot bien en ce moment. J'arrive à me dire que c'est juste de la peur et non de l'envie et le fait que vous disiez que nous ne sommes ni des pervers ni des fous me rassure et je me dis que nous, gens "normaux", nous avons des valeurs qui nous empechent de commettre tous ces actes. Mais en période de rechute, et également enentendant les infos, je me dis "tiens mais lui ils n'ont pas dit qu'il était fou, ses voisins disaient qu il était sans problème". Et là c'est le drame lol. Live 3 m' a deja plus ou moins répondu, mais pensez vous que derrière tous les crimes, viols etc, il y a 100% de personnes malades ou ayant de graves pathologies???
Je me dis aussi que si on va voir le psy, c'est qu on veut aller mieux et cela me rassure.
Live3, je ne sais pas si tu rigolais ou pas, mais je ne crois pas qu'il faille éviter de regarder ou écouter les infos, c'est une situation d'évitement.
Et psychiatre ou psychologue, je ne sais pas, moi je vois un psychiatre. Mais ce qui est certain c est qu un professionnel sera plus a meme de t expliquer ce qui se passe pour toi que nous.
Bonne journée tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 13 Fév 2013 - 22:17

Bonsoir à tous
Alors Live3 pour ta réponse il y a une différence fondamentale entre psychologue et psychiatre, je m'explique; Le psychiatre est avant tout un medecin, qui s’intéresse donc à la santé, plus particulièrement la santé mentale. Quand tu as une verrue, tu vas chez un dermato, et quand c'est ton mental qui souffre, tu vas chez un psychiatre. Cependant, celui ci ne voit que le côté scientifique de la chose, demande lui de te parler d'un TOC, il ne verra qu'un chamboulement chimique dans ton cerveau qui entraine cette situation, et ne s’intéressera pas aux causes psychologiques, auxquelles il n'y connait sans doute rien d'ailleurs. C'est le même principe que si tu te pointes chez ton généraliste avec un rhume, ce dernier te donne un traitement pour guerir, mais va pas chercher à savoir comment tu as attrapé ça tu comprend? UN psychologue lui n'est pas un médecin, c est un "docteur de l'âme". Deja, il ne pourra pas te prescrire de médicament, sache le, si il juge que besoin il y a, il t'orientera vers un psychiatre, tout comme si il juge (je te rassure, je doute que cela soit ton cas) que tu souffre d'une pathologie mentale, face à laquelle bien sur il serait inutile. Le thérapeute s’intéresse à la construction psychologique de la personne, dans le cas de phobie ou TOC, la question est "qu'est ce que dans l'esprit du sujet y a t il créer le besoin pour ce dernier de développer une phobie?". N'oubliez jamais qu'une phobie, c'est comme un grand arbre tellement grand qu'il vous effraie, si bien que vos yeux resteront fixés dessus tellement il en a peur, alors qu'en fait, c'est un leurre, qui cache la fôret d'angoisse qui est derrière, et c'est elle le véritable problème. Une phobie (ironie du sort) c'est un mécanisme de défense de l'esprit qui le développe pour vous protégez vous-même de quelque chose ne l'oubliez pas, et seul un thérapeute peut être à même de vous permettre d'identifier cette foret et vous permettre de l'exorciser, c'est ça la magie de la thérapie, mais ça prend du temps, et surtout, il faut trouver quelqu'un de bien. Mais croyez moi, phobie ou pas, je pense que tout le monde aurai à bénificier d'une thérapie, et je pense que si les gens étaient un peu moins cons et plus ouverts d'esprit, ils ameneraient leurs enfants chez des pedopsychologues des l'enfance, afin de permettre à ces derniers d'avancer sur quelque chose de stable. Donc voilà live3, pour ma part tu l'auras deviné, je te suggère un psychologue. Si jamais ton état s'aggrave, éventuellement passe par un psychiatre pour te faire prescrire des medocs qui te soulageront et t'aideront à être plus zen durant tes séances thérapeutique (on a tendance a vouloir rapporter tout ce que dit le psy à notre phobie, je te donne un exemple pour toi, si ton thérapeute te dit vous avez une violence non évacuée par rapport à vous même, toi tu vas interpréter ça comme "il me dit qu'effectivement, je veux me faire du mal", tu comprends?). Si jamais tu te décides à consulter, ne perds pas espoir si jamais le premier que tu rencontreras ne te conviens pas, cherches en un autre, et ce jusqu a ce que tu en trouve un avec lequel tu te sente à l'aise et en confiance, quite à chercher sur internet via des forums ou par ton généraliste.
KD35, j'imagine bien ta souffrance, et tout comme moi, l'objet de ta phobie doit etre tres angoissant au vu des actualités de tous les jours.
Le truc à éviter quand on souffre de TOC, c'est déjà premièrement essayer de s'autoanalyser, naturellement, on le fait, par besoin de rassurance ("j'ai cette idée, est ce que ça veut dire ça, c'est un signe, ce dont j'ai peur est alors peut etre vrai ect"), de un, lêtre humain ne peut pas s'analyser lui même, les psys vont voir des psys, ils ne s analysent pas eux même, et moins encore lorsque dans notre cas, notre esprit est "corrompu" par des pensées intrusives et automatiques, qui ne peuvent qu entrainer des raisonnements faussés. Je reposterai demain pour développer un peu sur ta question concernant le fait d'avoir une pathologie mentale pour tuer, ainsi que les risques de l'évitement, comme tu l'as dis toi même justement, éviter de regarder la télé, c'est une forme d'évitement. Courage
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 13 Fév 2013 - 22:46

Bonsoir,
Merci Arkain 34 pour ton explication très claire! ça m'éclaire pas mal. J'ai cherché un peu sur le net cet après-midi et je pense avoir trouvé une psy dans mon coin. Me reste à l'appeler (grand pas pour moi!) et à prendre rendez-vous!
En fait je garde tellement tout pour moi que de me dévoiler à quelqu'un, un étranger d'autant plus, me semble très difficile.
KD35, je ne plaisantais pas en disant que je ne regardais plus les infos! Alors évitement ou pas, c'est un choix pas seulement pour éviter les phobies mais aussi pour garder le moral! Puis avec mes enfants de ttes façons je préfère qu'ils ne regardent pas les infos. Tout ça ne reflète pas le monde réel dans lequel on vit je trouve. On entend des choses terrifiantes (plus ça va pire c'est) mais on ne connait personne dans notre entourage qui connait quelqu'un qui a fait ci ou là... je sais pas si c'est clair lol
Sinon pour répondre à ta question, je ne pense pas que tous ceux qui ont dérapé un jour soient des malades ou ayant une grave pathologie. Mais je pense que ces gens ont dû avoir un grave problème pour en arriver là, c'est en qq sortes un pétage de plomb... Tu sais par ex. le mec qui a tué sa femme parce qu'elle voulait le quitter, je pense qu'il a perdu les pédales et qu'il n'y avait sûrement jamais pensé avant! Enfin je pense...

En tous cas merci pour tous ces conseils, maintenant y'a plus qu'à...
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Jeu 14 Fév 2013 - 15:53

Bonjour
Alors Live3, bon courage pour ta démarche de consulter un specialiste, rassure toi cela ne fait pas de toi une folle ou autre malade mentale. Et si jamais la personne que tu rencontreras ne te conviens pas, ne désespère pas et cherche en un autre, ne lâche pas l'affaire surtout. Juste un petit tuyeau, un bon psy lors de la première séance va généralement te demander un certain nombre d'informations avant même d'entrer dans le sujet de ce qui t'amène à son cabinet, il voudra savoir ton âge, quelques infos sur ta situation familiale, ton parcours de vie ect. Si tu tombes sur une personne qui de suite te sort le fameux "alors qu'est ce qui vous amène?", c 'est pas bon signe. Petite question LIve3, quel âge as-tu et quel âge ont tes enfants?
KD3R, je vais tenter de te répondre du mieux que je peux concernant ta question faut-il être fou pour commettre meurtre et autres actes de violence? La réponse est assurément non. Avant que tu ne te mettes à angoisser et à ruminer, je développe;
Il y a quelques temps, j'ai fais pas mal de recherches sur les grands tueurs en série de l'histoire, ainsi que leurs profils psychologiques, et la triste vérité est que seulement 5% d'entre eux furent reconnus comme non responsables de leurs actes pour cause d’aliénation mentale, et donc envoyés non pas en prison ou sur la chaise électrique mais en asile psychiatrique. Les 95% restants ont été reconnus comme tout à fait conscients et responsable de leurs actes malgré certaines tentatives abracabrantes de faire croire à la folie, afin d'échapper à la peine de mort. Les tueurs en série suivent tous un schéma très particulier, depuis le début de leurs assassinats jusqu'à leur condamnation, mais je ne développerai pas davantage à ce sujet, car ça n'est pas la discussion :)
Encore aujourd'hui, on ignore ce qui créer les tueurs en série, on sait que certains éléments favorisent leur "création" (traumatismes psychologiques durant l'enfance, bouleversements chimiques au niveau cérébral ect...) mais il n'y a pas de recette type, c'est à dire, toutes les personnes qui ont grandis dans des conditions similaires à certains serial killers, ne sont pas devenus des tueurs pour autant, vous me suivez? Donc on ne sait toujours pas ce qui creer un tueur. Un serial killer anglais a écrit "une graine peut être mauvaise dès la naissance" je pense que c'est la vérité, et cette graine peut germer jusqu'à devenir tristement un pervers sadique et assassin si elle s'épanouit dans des conditions favorisant cela, comprends tu?
Mais quoi qu'il en soit, et c'est ce point là que tu doit parfaitement assimiler (encore une fois, je comprend ce que tu traverse, il m'est arrivé moi même d'avoir cette peur là durant certaines périodes, tout comme d'autres encore plus idiotes, je t'assure), les tueurs en séries, les pervers sadiques et autres de cette catégorie n'ont absolument ni peur, ni honte de leurs envies et pulsions, au contraire, ils fantasment dessus, jusqu'à finalement passer à l'acte. Ils le VEULENT. Jamais un seul d'entre eux n'ai jamais allé voir un psy en lui disant qu'il avait peur de faire une bêtise, de tuer ou violer quelqu'un, non et milles fois non, ce qu'il font, ils le veulent, ces pensées, ils les adorent, les laisse se développer dans leurs esprits avec plaisir, aussi bien mental que sexuel, jusqu'au moment où ils passent à l'ates, et ce dans le fantasme le plus absolu. Par la suite cela devient un besoin, et ils recommencent, recherchant à chaque fois une excitation supérieure à la fois précédente. Mais encore une fois, ça, ils le veulent, n'ont ni peur, ni honte, et encore moins se disent qu'ils ont un problème, loin de là, ils se disent au contraire que c'est les autres qui ont un problème de ne pas fonctionner comme eux. Ils ne se remettront jamais en question sur ce qu'il faut, ne s'interrogeront jamais sur leurs actes, et pire, ne réaliseront jamais que ce qu'ils font est horrible. Ce sont des sociopathes, et là tu vas me demander c'est quoi la différence avec un psychopathe? Simple, le psychopathe n'est pas conscient de la valeur de ses actes, ni responsable, c'est une pathologie mentale, le sociopathe lui sait très bien ce qu'il fait, mais c'est juste que ça lui plait, et ça, ce n'est pas une maladie mentale, d'où le fait que 95% des tueurs en série sont incarcérés étant reconnus responsables de leurs actes.
Comprends-tu KD35? Et cela vaut pour toi aussi LIve3. Vous et moi ce n'est ni des envies, ni des pulsions que nous avons, mais au contraire des pensées. Et c'est là que l'on parle de TOC,. Tous le monde a des pensées stupides, folles, illusoires, et ce tous les jours, exemple, la dernière fois je travaillais sur un chantier, un collègue se tenait accroupi devant un trou assez profond, l'idée me vient que je pourrais le pousser dedans, mais rassurez vous, ce genre de pensées, tout le monde en a, et ce tous les jours mais une pensée n'est qu'une pensée. regardez, je peux penser que je vais sauter par la fenêtre pour m'envoler, ce n'est rien de plus qu'une pensée, et on en a tous des comme ça, des fois sans même s'en rendre compte, mais ce n'est qu'une PENSEE!!!! Je reprend l'exemple du trou, ais-je poussé mon collègue ds le trou? non bien sur! en avais-je envie? non plus c'était une pensée et rien d'autre, ni une envie, ni une pulsion, ni un besoin. Le tocqué mes amis, lui confond pensées avec actes et envies, ces pensées sont tellement insupportables vis à vis de sa personnalité, de qui il est, que l'idée lui vient qu'il pourrait passer à l'acte,ce QU IL NE VEUT ABSOLUMENT PAS! mais le fait de penser, lui fait croire que c'est ce qu'il veut, alors que c'est bien entendu, des co....es! C'est justement parce que ses pensées ne sont absolument pas "vous" qu'elles vous obsèdent, de peur que se soit la réalité, et c'est pareil pour tous les toc idéatif, quel que soit le sujet mes amis. Et c'est ainsi que le mécanisme se met en place, pour finalement arriver au stade où nous sommes aujourd'hui. Ne vous sentez vous pas différents depuis que le trouble s'est installé, comme si vous étiez dans un esprit qui n'est pas le votre parce qu'il ne vous ressemble pas? C'est bien parce que justement, c'est pensées, ces angoisses, ces évitements, et bien ce n'est pas vous-même, mais un trouble qui vous obsèdent, et vous fais vivre dans la peur qu'un truc que vous ne voulez pas arrive. Ce genre de pensées, vous en avez surement eu avant l'arrivée du TOC (exemple ma petite n'arrête pas de pleurer, j'en ai marre je vais finir par l'étrangler) et vous en aurez encore après que vous soyez guéri de ce trouble, seulement, vous les prendrez pour ce qu'elles sont et rien d'autres, juste des pensées, qui vont et viennent à travers l'esprit, sans le moindre impact dessus, sans qu'elle dissimulent la moindre envie inconsciente en vous, et heureusement. Après m'être sorti de mon TOC la première fois, bien sur que j'avais des restes de pensées parasites et intrusives (exemple, je vois une pub de parfum pour homme, l'idée me vient que je pourrais être attiré, mais seulement voilà, c'est une pensée, pas une réalité ni une envie, juste une pensée, que je laisse passer car c'est idiot, et rien ne m'obsède, je ne rumine pas, l'idée que je pourrais assassiner toute ma famille avec un trombone, me ferais exactement le même effet, une pensée, rien de plus, pas une envie, et encore moins un acte). Et n'oubliez jamais, les gens qui ressentent ce genres des pensées, qu'elles soient sexuelles ou en lien avec la violence, n'ont ni peur ni honte, juste du plaisir, et ABSOLUMENT PAS d'angoisse, ni peur, ni honte! et elles ne LES OBSEDENT PAS, au point que cela accaparent leurs esprits toute la journée, qu'elles en souffrent, ou les change en personnes avec des évitements, comme vous et et moi! Voilà j'espere avoir été clair :)
Revenir en haut Aller en bas
LIVE3
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Jeu 14 Fév 2013 - 19:22

Bonjour!
Ce que tu écris Arkain34 est très interessant, on apprend beaucoup de choses grâce à toi!
Je vais pas dire que je suis rassurée car je sais très bien que je ne suis pas une sérial killer lol mais ça explique pas mal de choses...
Sinon j'ai 34 ans et mes enfants ont entre 7 et 10 ans! Je bosse aussi avec des enfants!
Revenir en haut Aller en bas
KD35
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mar 19 Fév 2013 - 17:04

Merci pour ton message plutot rassurant Arkain34. En effet, je me rends compte que cette pensée me fait peur et que je me sens beaucoup mieux quand je n y pense pas. Cependant, je bvis une petite rechute en ce moment. Je finis toujours par me dire au bout d un moment qu un cvouteau par exemple est à portée de main et qu on ne sait jamais si je pète un cable. Faut dire aussi que l histoire de Pistorius m a pas rassuré. Il avait l air normal ce gars là et il a complètement craqué. Il éprouve du regret puisqu il pleurait lors de son audition au tribunal.
C est quand meme dingue ces pensées, meme si je sais que c est un TOC, je me repose sans cesse la question de savoir si c est bien sur et certain que c est ca et si vraiment il n y a aucun risque de passage a l acte, et si c est pas plutot de l envie etc.....
En plus j ai vu le psychiatre ce we et je lui ai dit que parfois je m imaginais en train de passer a l acte en espérant que ca me degoute. Et si ce n est pas les cas angoisse +++. Il m a dit d arreter ca parce que c est du virtuel et qu il est impossible de se representer ce que cela nous ferait. Mais il m a aussi dit qu a force de penser à ca, j allais finir par croire que j en suis capable et donc encore stress +++.
Bref pas évident de lacher prise. J espère que vous allez bien. Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Mer 20 Fév 2013 - 20:29

Salut à tous
je profite d'une période pas vraiment excellente (pour la phobie j'entends) pour poster. J'ai lu ta réponse KD35, et je peux te garantir que tu souffre d'un toc, sans le moindre doute, ce besoin de te rassurer, d'évitement, ces pensées qui t angoissent et te nuisent sur le plan morale, le diagnostic est évident et je suppose que ton psy a pu te le confirmer. Après, c'est normal qu'il t 'est répondu, ce qu'il t'a repondu la dernière fois, le tocqué veut une réponse qu'il ne peut avoir, car elle est est purement est simplement naturelle. Un spécialiste compétent ne passera pas son temps a te rassurer par des phrases type "non ce n'est pas vrai, vous n'allez tuer personne, non vous n'êtes pas homo, non vous n'êtes pas un assassin aucun risque ect...", tout simplement parce que ça ne sert a rien, ça vous rassurera un moment, puis apres l angoisse reviendra. Posez vous la question, si un test existait et que la reponse à votre phobie était négative, certifié par le plus grand psychologue du monde, cela suffirait-il à la faire disparaitre? assurément non, n 'oubliez pas, la phobie, c'est un serpent qui avalera tout ce que vous lui présenterez pour vous rassurer, et le retournera contre vous. Et quand vous guérirez, vous verrez que cette crainte que vous avez, elle disparaitra sans même que vous ayez LA réponse, de un parce qu'il n y en a pas, de deux parce vous ne vous poserez même plus la question, se sera naturel. Quand on ne veut pas, on ne devient pas, c'est con mais je pense que c'est aussi simple que ça. Pour parler de mon propre cas, en ce moment, c'est dur, l'angoisse est élevée, et les pensées, et bien permanentes, tout se rapporte à l'objet de ma phobie. Je me permets de vous faire partager un extrait de ce que j'ai écrit concernant les sensations ressenties lorsque l'on est sujet à une phobie, vous me direz si vous vous retrouvez dedans:

L’ennui quand on a une phobie obsessionnelle, c’est que lentement votre esprit se déforme, enfin, ce à quoi vous pensez se déforme. Pour vous donner un exemple, prenez un miroir fissuré, le reflet sera forcément faux, et justement, vous voir ainsi vous angoisse (bien sur si l’on part du principe que vous ignorez que la fissure renvoie une image inexacte), ainsi, comme vous le feriez pour un appareil électrique défectueux, vous aller taper bêtement dessus, en espérant pouvoir régler le problème, mais en vérité, vous ne ferez que créer davantage de fissure à chaque coup, et le miroir vous renverra une image encore plus loin de la réalité encore que la première fois, ce qui ne fera qu’augmenter votre angoisse et votre mal-être, et bien sûr, vous allez continuer à frapper, espérant retrouver un reflet normal, créant ainsi de nouvelles fissures et ainsi de suite. C’est le même principe lorsque vous êtes sujet à une phobie obsessionnelle, on se martèle tellement l’esprit que ce dernier nous renvoie des informations de plus en plus fausses, et donc de plus en plus angoissantes. La chose qui nous différencie d’un malade mental est tout simplement que nous, on sait que quelque chose ne va pas, et qu’il y a un problème, car je genre de pensées est absurde, mais malgré tout, on s’angoisse, on ne supporte pas ces idées, et on continue de frapper, espérant pouvoir réparer le miroir, ce qui revient au final à alimenter l’esprit en preuves que notre sujet d’angoisse est faux, que ce soit par des attitudes, des idées, des souvenirs, bref tout ce qui peut servir à nous rassurer. Le problème étant qu’au final, c’est comme vouloir éclaircir une couleur avec du noir, on entretien le mal qui nous angoisse, si bien qu’en peu de temps, il devient obsessionnel, une sorte de voile se met en place sur dans votre esprit, et chaque information acheminée vers ce dernier doit d’abord être filtré par ce fameux voile, qui va tout simplement vous déformer l’information, la rendre inexacte, ce qui alimentera votre phobie. A la longue, c’est pénible, douloureux, voire même insupportable, à un tel point que l’idée de se mettre un coup de perceuse dans le crâne pour que ces idées obsessionnelles et absurdes cessent est passé par la tête de je pense toute personne atteinte de ce trouble. Bref, vous l’aurez compris, à la longue, notre esprit n’est plus vraiment celui qu’il est à l’origine, on se sent d’ailleurs très loin de qui nous sommes réellement, tant notre esprit se déforme sous les coups de masse que l’on lui inflige. Il est ainsi dur de pouvoir se faire confiance, car c’est une sorte d’étranger qui partage notre cerveau, je dis étranger car ces pensées plus délirantes les unes que les autres que nous avons, ne sont pas les nôtres à l’origine, jamais on se serait imaginé les avoir, et d’ailleurs, on ne les veut pas ! Là est la différence profonde entre un fou et une personne atteinte de phobie obsessionnelle, pour l’un les pensées sont normales et ne créent ni angoisse, ni mal-être, ni remise en question, ors dans le second cas c’est tout l’inverse. Mais, en plus du sujet de notre phobie, l’état d’anxiété est tellement élevé, que des pensées absurdes portant sur d’autres sujets non obsessionnels peuvent à leurs tours devenir harassantes pendant quelques temps, encore une fois, on se demande si c’est réel, et encore une fois, on ne veut pas. Tout ce à quoi nous pensons est de toute manière erroné, je vous donne l’exemple des lignes que je viens d’écrire concernant Lucie, et ce que je ressentais pour elle. Au fond de moi, je sais exactement à quel point mon amour pour elle était grand, à un tel point que j’en ai fait mon seul centre d’intérêt, lorsque je la touchais, l’embrassais, ou juste la serrais contre moi, lorsqu’elle me disait à quel point j’étais important pour elle, à quel point elle serait mal sans moi, ou encore lorsqu’elle me disait je t’aime, je voulais que le temps s’arrête, et ne jamais perdre cette sensation bénie que je pouvais ressentir lors de ces moments-là. Au fond de moi je le sais, et même encore aujourd’hui je m’en souviens, mais maintenant que ma phobie est de retour, chercher dans mes souvenirs est comme écouter la radio sur une chaine parasitée, la chanson n’est pas net, les grésillements nous gênent, et déforment ce que l’on entend, au point que les paroles sont modifiées, ce qui je vous laisse deviner, est encore un ajout supplémentaire à l’anxiété. Vivre avec une phobie obsessionnelle, quel qu’elle soit, est une épreuve de tous les jours, et il est difficile de pouvoir faire comprendre à notre entourage à quel point, tout simplement parce qu’il est impossible de faire comprendre ce que l’on ressent à des gens qui n’ont jamais souffert de cela. Je me rappelle lorsque je regardais des émissions de télé sur les TOC, voir une personne se laver 100 fois les mains par jour, ne pouvant s’empêcher de ne pas le faire, de peur d’attraper une infection, et je me disais « comment est-ce possible ? Je ne comprends pas comment on en arrive là », et bien malheureusement j’ai eu cette réponse en étant moi-même touché par une phobie obsessionnelle, et le mode de fonctionnement est le même. On a souvent la sensation (et la peur) d’être au final fou, ou sur la voie de la folie pure et dure, quand l’esprit est au plus mal, vous ne pouvez imaginer ce qu’il est capable de nous faire croire. L’angoisse omniprésente nous rend aussi malléable que de la pâte à crêpe, et le comble étant, que le cuistot est ironiquement votre propre esprit. « Il n’est de pire ennemi que soi-même », ce proverbe est magistralement illustré lorsque vous êtes atteint de ce trouble, car même si on cherche toutes les causes possibles à nos maux lorsqu’on affronte pareille situation, il ne faut jamais oublier que c’est notre propre esprit qui nous l’inflige, et ce généralement pour une raison inconsciente propre à chacun. « C’est l’arbre qui cache la forêt d’angoisses » m’a dit un jour mon thérapeute, un mécanisme défensif de votre esprit, qui, ironie, n’est là que pour vous protégez.
On a peur, en permanence, la moindre activité peut être perçue comme une menace de voir ces pensées se révéler être vraies. Ce que vous dites, voyez, entendez, faites, tout est retourné contre vous, et viens alimenter votre anxiété déjà élevée, et entretenir le mal. On perd le gout pour beaucoup de choses, plus encore si ces choses ont des liens avec le sujet de votre phobie, on est mal, perdu, tout nous parait sombre, et on se demande combien de temps cela va durer

Voila, je vous souhaite à tous bon courage, accrochez vous!
Revenir en haut Aller en bas
lunedor
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Féminin
Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Dim 24 Fév 2013 - 16:50

- Edit -


Dernière édition par lunedor le Lun 25 Fév 2013 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arkain34
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   Lun 25 Fév 2013 - 19:56

Bonjour Lunedor
Je ne sais pas vraiment par où commencer pour te repondre, peut etre parce que cela me déboussole un peu de te lire, car cela me renvoie a beaucoup de choses dans ma vie personnelle, quand cette dernière a basculé lors de l'arrivée du TOC, et toute les choses néfastes qui ont suivis. Je ne te comprend que trop bien, et tu as ma sympathie quand à la douleur et la détresse que tu dois éprouver en ce moment. Sache que je suis a ta disposition si tu souhaite avoir quelqu'un à qui parler de tout ça, quelqu'un qui peut comprendre, et qui ne risque pas de te dire des choses qui pourraient te créer une montée d'angoisse, je sais ce que c'est. Si tu en es disposer, je te propose de parler en mp ou via une application plus adapté qu'un forum tel skype par exemple. Tiens moi informé. courage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: phobie d'impulsions et angoisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
phobie d'impulsions et angoisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» phobie d'impulsions et angoisse
» Stock de courage épuisé..
» comment j'arrive à surmonter mon angoisse...
» Les mécanismes de la phobie
» l'angoisse du train - et pas bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: