Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma belle-soeur Agoraphobique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ma belle-soeur Agoraphobique.   Sam 10 Mar 2012 - 0:59

Par où commencer...

J'ai pour projet de me mettre en couple avec un homme avec qui je suis depuis quatre ans... Dès le départ de notre relation il m'a tenue informé que sa soeur de 47ans vivait sous son toit depuis une bonne dizaine d'années et que lorsqu'il serait question pour lui de changer de région afin de m'y rejoindre, elle serait du voyage et partagerait l'intimité de notre foyer le temps qu'elle prenne ses marques dans ma région et qu'elle s'y sente à l'aise. Il m'a également précisé qu'elle était agoraphobique et qu'elle souffrait également de phobie sociale.

Ma future belle soeur donc, a été violée à l'âge de dix huit ans et a eu un parcours très chaotique tout le long de sa vie : Placée en foyer car maman alcoolique, Alcool, drogue, vie sociale complètement dissolue, allant d'hommes en hommes etc... Mon compagnon voyant qu'elle partait vraiment en c....... a décidé de l'accueillir sous son toit pour l'aider, et faire en sorte qu'elle se sente mieux. Il a essayé plusieures tentatives de psychothérapie pour elle, mais elle a toujours fini par trouver un prétexte de ne plus s'y rendre. Soit elle trouvait le psy complètement naze, soit c'était parce que c'est une nana et qu'elle ne supporte pas les femmes etc etc etc... Elle ne veut meme pas essayer de faire un pas dans le hall de leur résidence seule, ne serait-ce que pour aller chercher le courrier, les seules et uniques fois où elle sort c'est en compagnie de son frêre et quand elle doit se rendre à l'église ou pour toute autre démarche c'est mon compagnon qui se doit de faire le chauffeur et en général de l'attendre en extérieur dans sa voiture ou autre et d'être là dès sa sortie pour la raccompagner chez eux.

Je me suis montrée tout à fait enthousiaste et positive à l'idée qu'elle partage provisoirement notre toit lors de notre future installation dans l'ouest mais j'ai de plus en plus d'inquiétudes voyant qu'en quatre ans, la situation n'a pas bougé d'un iotat la concernant. Ce qui m'a fait entreprendre de venir vers vous ce soir, c'est un message qu'elle m'a envoyé par sms cet après midi dans lequel elle me disait : "mais tu sais ? moi, mes frêres seront toujours là pour moi, et si un jour je vais pas bien en étant seule, je retournerai habiter chez l'un ou chez l'autre et si ils sont accompagnés par une femme que ma situation dérange, je ferai tout pour qu'ils ne restent pas avec ces femmes qui pourraient se mettre en eux et moi"

Je peux vous dire qu'heureusement que j'étais assise car j'en serai tombé le c... par terre... J'me suis dis " Ben en gros, tu comptes squatter chez nous le temps que TU l'auras décidé et quand bien même tu aurais retrouvé ton indépendance, si du jour au lendemain tu décides de revenir vivre chez ton frêre, moi j'aurai pas mon mot à dire" ... J'en ai les larmes qui coulent au meme moment où je rédige ce post car autant cette femme est d'une gentillesse et d'une douceur à l'extrême et que je m'entends véritablement bien avec elle malgré la distance, autant elle m'a véritablement refroidi et j'ai limite plus vraiment l'impression qu'elle ait vraiment envie de s'en sortir considérant à la limite sa priorité en tant que soeur vis à vis de mon compagnon par rapport à moi.

J'espère que mon post n'aura pas été trop long et pénible à lire mais j'ai vraiment besoin de votre aide car sans le vouloir, me connaissant, je vais finir par devenir cinglante et violente verbalement avec elle, voyant que rien ne bouge et que l'optique de ma tranquilité avec mon compagnon est plus que compromise.
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Ma belle-soeur Agoraphobique.   Sam 10 Mar 2012 - 11:20

Je te comprends, ça refroidit drôlement.

plusieurs choses me viennent de suite à l'esprit :

est-elle toujours sous l'emprise d'alcool ou d'autres drogues ?

Pourquoi ses frères se sentent-ils si responsables d'elle ?

Elle te note "si un jour je n'allais pas bien en étant seule", donc elle ne se sent pas si mal.

je vais parler pour moi, mais pour ce que j'en ai vu, nous avons honte de notre état et perso, jamais je ne poserais un tel chantage à mon entourage. au contraire, je fais tout pour essayer de m'en sortir seule et surtout ne pas "ennuyer". après on y arrive ou pas mais l'intention n'est pas d'"e....." la vie des autres. et là c'est un peu ce qui ressort de son sms.

oui c'est parfois impossible de sortir sa poubelle ou aller chercher le courrier et ça parait incroyable pour les autres. le fait est qu'on n'essaye pas de séparer des gens pour avoir une béquille.

Pour moi, tu devrais en discuter avec elle et dire que son mot t'a vraiment touchée. elle est peut-être juste terrifiée par l'idée que son frère pourrait partir et elle "attaque" la première. A ce moment là tu pourras la rassurer. Montre le aussi à ton conjoint, c'est important qu'il sache.
ensuite, il faut être sûre qu'elle soit clean sur le reste parce que ça peut altérer son jugement et ses paroles.

Après, pour des gens ayant eu un gros traumatisme, il existe des thérapies type EDMR qui marchent plutôt bien (il y a un sujet sur le forum).

Tiens nous au courant et bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma belle-soeur Agoraphobique.   Sam 10 Mar 2012 - 15:51

Bonjour Elvire, et merci d'avoir éclairé un peu ma lanterne dans un premier temps car il est clair que je suis paumée de chez paumée face à cette situation. Autant je suis prête à donner de mon temps à aider sincèrement ma belle soeur que j'apprécie réellement, autant je n'ai pas envie de devenir otage de cette situation et de me faire entendre dire un jour : "Mais tu ne peux pas me demander de partir, je suis sa soeur etc..." Tout comme je n'ai pas envie non plus que le téléphone se mette à sonner toutes les deux minutes dès lors qu'elle aura un petit bobo pour que son frêre accoure dès lors qu'elle aura retrouvé son indépendance (si elle l'a retrouvé un jour, parce que même ca, je ne suis pas convaincue qu'elle soit vraiment pressée de s'en sortir et je pense aussi que le fait de se sentir couvée à ce point par son petit frêre la conforte pê dans l'idée que rien ne presse, que de toute façon quoi qu'il arrive, il ne la laissera jamais tomber et blablablaaaa). Mon conjoint l'héberge depuis plus d'une dizaine d'année car elle se dit incapable d'affronter la vie en société seule qu'elle a beaucoup fait pour les siens alors qu'ils étaient eux-mêmes dans la détresse. (Un jour son autre frère l'a involontairement semé lors d'une promenade en ville et elle a quand même réussi à retrouver le chemin de la maison toute seule comme une grande, arrivée certes complètement flippée chez eux, mais elle n'en est pas morte non plus si je puis dire)

A ce jour elle n'est plus sous l'emprise d'aucune drogue ni alcool et niveau thérapeutique elle prend des gouttes de lysanxia quand elle ne se sent vraiment pas bien au moment du coucher)

J'ai moi-même eu une vie difficile et j'aspire avant tout au calme et à la sérénité. Je ne sais même pas comment aborder une idée ou proposition de "délai" accordé à son séjour parmi nous, comment organiser et prévoir ce qui va être notre vie au quotidien, si je dois culpabiliser ou non à l'idée de prévoir des sorties SEULE en tête à tête amoureux sans avoir à me prendre des reproches en pleine tronche du style "moi on me laisse comme un chien etc".

Je précise que dans le coin où nous envisageons de nous installer, pour une pleine autonomie il faut le permis de conduire car c'est basé en campagne et il n'y a pas vraiment de système de transport en commun comme en ville. Elle est titulaire du rsa, elle n'a pas le permis de conduire, elle va faire quoi si elle vient chez nous apart regarder les murs à longueur de journée ? Je serai la première à l'encourager de m'accompagner en promenade de l'emmener faire des démarches que ce soit médicales ou sociales. Je le fais autant pour mon conjoint que pour elle, considérant que si un jour un de mes petits frêres venait à souffrir de cette maladie je serai la première à lui tendre la main.

Je ferai tout pour qu'elle se sente le mieux possible en notre compagnie, à l'aider et à l'accompagner car je me suis beaucoup attaché à elle, j'ai une tendresse énorme pour elle. Mon voeu le plus cher est avant tout qu'elle se sorte de tout ca, qu'elle puisse de nouveau être épanouie et heureuse dans sa vie à elle, mais j'ai peur que ma vie de couple finisse par en pâtir car je serai patiente mais jusqu'à certaines limites. Je n'ai pas envie de devoir en arriver à imposer un choix à faire à mon conjoint sachant pertinement que celui ci n'aboutira pas en ma faveur. Je n'ai tout simplement pas envie que sa présence étouffe mon couple. Je me connais je vais me contenir un temps sur plein de choses par respect pour mon compagnon et elle, jusqu'à ne plus pouvoir me taire et finir par exploser et passer pour la grosse méchante sorcière égoïste qui veut se débarrasser de sa belle soeur malade. Je ne veux pas qu'elle me voit comme une rivale ou une ennemie à abattre mais comment lui faire comprendre sans la heurter que son frère à l'âge de 38 ans est quand même en droit d'aspirer lui aussi à vivre sa vie d'homme à construire sa propre famille, sans pour autant délaisser la sienne déjà en place. Il ne pourra décemment pas continuer longtemps de faire la nounou pour elle. Nous avons besoin de notre intimité aussi pour nous construire comment le faire comprendre à cette femme sans qu'elle le prenne pour une affront ou une déclaration de guerre ouverte ? Je n'ai pas envie que mon quotidien ressemble à une traversée de champs de mines entre deux tranchées.

Je me relis et j'ai l'impression d'être sans coeur, de ne penser qu'à mon petit confort perso, j'avoue que j'arrive déjà au bout de mes efforts alors qu'on a pas encore passé ne serait-ce que 30mn physiquement l'une à côté de l'autre.

Quelles sont les choses qu'il faut que je fasse, que j'évite, que j'entreprenne ?

J'espère que mes propos ne choqueront personne car comme j'espère l'avoir démontré dans ma présente démarche c'est de trouver les solutions les meilleures et les plus adaptées où tout le monde y trouvera autant son compte que son équilibre.



Dernière édition par Zebulon le Sam 10 Mar 2012 - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Ma belle-soeur Agoraphobique.   Sam 10 Mar 2012 - 18:19

on sent bien que tu es perdue face à cette situation.

Pour être agoraphobe, je peux comprendre ce que ressent ta belle-soeur, mais il faut qu'elle laisse ses frères faire leur vie. c'est ça les aimer, pas les obliger à être près d'elle.

C'est que quelque part, cette situation leur convient pour une raison ou une autre. Elle d'être couvée et surprotégée et eux d'être l'épaule bienveillante. Si elle a beaucoup fait pour les siens, c'est super, ce n'est pas une raison pour demander un paiement aussi lourd en échange.

Tu as tout intérêt à mettre sur la table tes interrogations qui sont légitimes. qu'est ce que tu risques ? perdre ton conjoint ? il me semble, et excuse-moi si je suis un peu dure, que tu le perdras plus tard si tu ne dis rien maintenant.

aider ta belle-soeur est une noble chose, se sacrifier est par contre une ineptie.

Je repose la question : qu'est ce qui les arrange autant dans le fait d'être interdépendants ? ont-ils réellement besoin d'autres personnes ou se suffisent-ils comme ça ? Tu sais, parfois quand on guérit de ces phobies, c'est l'entourage qui l'assume le moins, justement à cause de cet effet "super-protecteur".

Pour moi, il faut que tu crèves l'abcès avant tout, avec ton homme et avec ta belle-soeur. Ensuite il faudrait qu'elle fasse une thérapie pour au moins améliorer son état de dépendance, si c'est possible. ce sont des maladies qui peuvent être très invalidantes et qui nous minent, mais tu n'es pas obligée de tout accepter sans en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma belle-soeur Agoraphobique.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma belle-soeur Agoraphobique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma belle-soeur Agoraphobique.
» Pour ma belle soeur.
» Pour ma belle soeur Yvette
» je veux epouser ma belle soeur...
» Une belle soeur jalouse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Session des Invités :: Espace accompagnant-
Sauter vers: