Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Questionnement au sujet de l'hypocondrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Questionnement au sujet de l'hypocondrie   Mer 4 Jan 2012 - 22:28

Bonjours à toutes et tous, coucou

Je suis en 3ème et dernière années d'apprentissage et pour cela je dois faire un travail personnel d'approfondissement.

Depuis toute petite je suis hypocondriaque et j'ai besoin d'en connaître un peu plus sur ce trouble, ainsi que démontrer aux autres personnes que nous souffrons réellement à cause de l'hypocondrie donc c'est pour ça que j'ai décidé de faire mon mémoire sur ce sujet.

J'ai besoin de vous, de votre expérience et votre ressenti afin de pouvoir avancer et que mon TPA soit le plus précis possible. Pour ce fait, je vais poser quelques questions et sa m'aidera beaucoup si vous y répondez, de plus, je vous en serai vraiment reconnaissante !

Pour la 1ère question: Est-ce que vous penser que l'hypocondrie est pris au sérieux par la société ? Pense-t-elle que c'est un trouble psychique qui a des conséquences plus ou moins lourde ou un simple problème que se passe dans nos têtes?

Pour la 2ème question: Est-ce que vous penser que la société connait réellement l'hypocondrie ?

Pour la 3ème question: Quelles sont les conséquences de se troubles psychique sur votre entourage ? Se sentent-ils mal, démunit , cela ne leur fait rien ?

Pour la 4ème question: Comment gèrent-ils votre trouble ? Votre entourage vous soutient lorsque vous avez des suspicions de maladie ou votre entourage ne vous écoute pas ou plus et/ou essaye de vous faire ouvrir les yeux comme quoi vous n'avez rien ?

Pour la 5ème et dernière question: Quelle relation entrentenez-vous avec votre médecin? Est-il toujours autant à l'écoute lorsque vous aller consulter ou vous avez remarquer une différence (moins de patience, il/elle ne vous prend moins au sérieux)?

Je vous remercie d'avance pour avoir pris le temps de répondre à mes questions, et sacher que vos réponses me sont très importante! bisous
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Questionnement au sujet de l'hypocondrie   Jeu 5 Jan 2012 - 10:58

Nous ne sommes absolument pas hypocondriaques sur ce forum. Tu t'es trompée de cible !
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Questionnement au sujet de l'hypocondrie   Jeu 5 Jan 2012 - 12:19

Pour info :

L'hypocondrie est définit par le DSM-IV d'après les critères suivants :
1. Préoccupation centrée sur la crainte ou l'idée d'être atteint d'une maladie grave, fondée sur l'interprétation erronée par le sujet de symptômes physiques.
2. Préoccupation qui persiste malgré un bilan médical approprié et rassurant.
3. Croyance exposée dans le critère A qui ne revêt pas une intensité délirante (comme dans le trouble délirant, type somatique) et ne se limite pas à une préoccupation centrée sur l'apparence (comme dans le trouble: peur d'une dysmorphie corporelle).
4. Préoccupation qui est à l'origine d'une souffrance cliniquement significative ou d'une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants.
5. Durée de la perturbation est d'au moins 6 mois.
6. Préoccupation qui n'est pas mieux expliquée par une anxiété généralisée, un trouble obsessionnel-compulsif, un trouble panique, un épisode dépressif majeur, une angoisse de séparation ou un autre trouble somatoforme.

Le sujet hypocondriaque vit dans la crainte ou l'idée d’être atteint d'une maladie grave. Il est persuadé de posséder des signes ou symptômes soi-disant indétectables par les médecins. La préoccupation peut concerner soit certaines fonctions corporelles comme le rythme cardiaque, la transpiration, le transit digestif, soit des perturbations physiques mineures comme une petite plaie ou une toux occasionnelle, soit des sensations physiques vagues et ambigües (le cœur fatigué, les veines douloureuses). Il attribue ces signes ou symptômes à la maladie qu’il soupçonne et s'inquiète de sa signification.

Cette maladie est classiquement considérée comme une affection de l’adulte, bien qu’elle puisse apparaître chez l'adolescent. Chez l’un comme chez l’autre, des inquiétudes et des plaintes douloureuses sont exprimées, les visites chez le médecin sont très fréquentes, ainsi que des examens médicaux approfondis. Malgré les résultats toujours négatifs, certains malades vont parfois jusqu’à réclamer une intervention chirurgicale pour réparer un défaut qu’ils attribuent à une partie de leur corps. Leur conviction est redoutable et leur certitude est difficile à ébranler.

Il existe trois formes d’hypocondrie, la première est la forme névrotique.
Dans ce cas, le malade est conscient de sa maladie. Il présente généralement une asthénie, des angoisses à propos de telle ou telle affection (par exemple un cancer ou une tumeur). Ce sont des crises d’angoisse dans lesquelles il ressent le besoin de voir d’urgence un médecin, ces crises peuvent être fréquentes.

La deuxième est la forme démentielle qui se caractérise par une détérioration de l’individu avec sénilité et ralentissement psychomoteur.

La dernière est la forme psychotique. La conviction est alors inébranlable, prenant la forme d'une idée délirante, le sujet n'a pas conscience du trouble. Il souffre d’hallucinations qui peuvent aboutir à de véritables délires du schéma corporel associés à des images de mort ou de possession par des animaux ou des démons, des sensations d’amputation partielle ou totale des organes.
Revenir en haut Aller en bas
Panique62
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3524
Age : 44
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Re: Questionnement au sujet de l'hypocondrie   Jeu 5 Jan 2012 - 15:33

elvire a écrit:
Nous ne sommes absolument pas hypocondriaques sur ce forum. Tu t'es trompée de cible !

ça doit être une parentée à Antoine !! :mdr: je déconne !!! pffff
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Questionnement au sujet de l'hypocondrie   Jeu 5 Jan 2012 - 17:26

:haha*: :haha*:

Revenir en haut Aller en bas
Azia
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5211
Localisation : Dans mon pull
Date d'inscription : 08/12/2010

MessageSujet: Re: Questionnement au sujet de l'hypocondrie   Jeu 5 Jan 2012 - 18:23

:mdr: :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questionnement au sujet de l'hypocondrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Questionnement au sujet de l'hypocondrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questionnement au sujet de l'hypocondrie
» Méthode pour la dissertation de Philosophie
» recherche de textes avec questionnement 6ème
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: