Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le trouble de personnalité borderline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Le trouble de personnalité borderline   Dim 13 Jan 2008 - 20:12

1/ Définition

Le trouble de la personnalité borderline (ou trouble de la personnalité limite) est un trouble de la personnalité qui s'exprime par des humeurs changeantes, par des relations humaines délicates, par un manque de confiance en soi-même et aussi par des comportements auto-agressifs.

« Il s'agit de gens, pour la plupart des femmes, qui ont grandi avec le sentiment de ne pas avoir reçu l'attention et l'appui qui leur reviennent. Ils en sont révoltés et ils cherchent des chemins pour compenser cela dans leurs relations. Ils ont des attentes élevées et, quand leurs besoins sont à nouveau abandonnés, ils y répondent avec de la colère et du désespoir. » John Gunderson, docteur américain.

On retrouve souvent dans la biographie une carence affective, une maltraitance, des abus sexuels.

Les éléments suivants, installés à l'adolescence, et de façon prolongée, peuvent évoquer une personnalité borderline:

* sentiments de vide, d'ennui
* sentiment d'être abandonné
* dévalorisation
* abus de substances (alcool, stupéfiants)
* automutilations, conduites à risque (ex. conduire en état d'ébriété, prostitution), tentatives de suicide
* intolérance à la frustration
* fragilité narcissique: extrême vulnérabilité au jugement d'autrui
* difficulté à identifier et à réguler ses émotions
* trouble du comportement alimentaire

La personnalité borderline est parfois, mais pas toujours, associée à un trouble bipolaire. De brefs épisodes psychotiques (délirants) sont possibles mais toujours de façon limitée dans le temps, parfois en rapport avec la consommation de toxiques. En aucun cas le trouble borderline n'est une schizophrénie.

L'évolution naturelle de ce trouble de la personnalité est l'apparition de symptômes à l'adolescence, et leur regression vers l'âge de 40 ans. Tout l'enjeu de la prise en charge est d'accompagner ces années de "jeune adulte" le mieux possible.

*********************************************************

2/ Test

- Attention, dans tous les cas, le diagnostic doit être confirmer par un medecin!!

Citation :
Trouble de la personnalité BorderIine (BorderIine Personality Disorder) ou Etat Iimite (DSM IV)
Mode général d'instabilité des relations interpersonnelles, de l'image de soi et des affects avec une impulsivité marquée, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes:

1. Efforts effrénés pour éviter les abandons réels ou imaginés
2. Mode de relations interpersonnelles instables et intenses caractérisées par l'alternance entre les positions extrêmes d'idéalisation excessive et de dévalorisation (voir cIivage )
3. Perturbation de l'identité: instabilité marquée et persistante de l'image ou de la notion de soi
4. Impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour le sujet (p. ex.., dépenses, sexualité, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, crises de bouIimie)
5. Répétition de comportements, de gestes ou de menaces suicidaires, ou d'automutilations
6. Instabilité affective due à une réactivité marquée de l'humeur (p. ex., dysphorie épisodique intense, irritabilité ou anxiété durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours)
7. Sentiments chroniques de vide
8. Colères intenses et inappropriées ou difficulté à contrôler sa colère (p. ex., fréquentes manifestations de mauvaise humeur, colère constante ou bagarres répétées)
9. Survenue transitoire dans des situations de stress d'une idéation persécutoire ou de symptômes dissociatifs sévères

Référence: American Psychiatric association, DSM-IV


*********************************************************

3/ Les relations

* Les relations humaines du patient sont souvent très instables. Ceci est en rapport avec son image de lui-même troublée. Ainsi même des liens émotionnels intenses n'empêchent pas que la position vis-à-vis des membres de la famille, d'amis ou de partenaires soudainement tourne d'idéalisation (admiration et amour fort) en dépréciation.

* Quand le patient est traité de façon injuste (que cela soit réel ou non) il réagit souvent violemment et impulsivement et ne trouve, des jours et des semaines durant, pas d'issue à son univers d'idées de vengeance, de reproches vis-à-vis de lui-même et des autres ou même de haine de soi-même. Beaucoup de gestes des autres sont interprétés faussement ou qualifiés comme hostiles de par une sur-interprétation. Ils sont intensément analysés et examinés par rapport à leur contenu de « signaux ». Le patient a des difficultés à interpréter justement le comportement des autres. Sa perception de l'autre est très changeante (« constance d'objet insuffisante »).


* Il y a un rapport entre la peur d'être quitté et la difficulté de se sentir émotionnellement lié à une personne-clé quand celle-ci est absente (« constance d'objet insuffisante »). Cela aboutit à un sentiment d'être quitté et de n'avoir aucune valeur. Dans ces contextes il peut y avoir des menaces de suicide ou des tentatives de suicide.

*********************************************************

4/ Le traitement:

Le trouble borderline est soignée par l'association d'un traitement medicamenteux:
Spoiler:
 

et d'une psychanalyse.

Le trouble borderline se guérit (d'après le site de l'AAPEL, mais d'après d'autres sites, il ne se guérit pas mais on peut apprendre à vivre avec)

*********************************************************

5/ Statistiques :

* 2 à 3% de la population générale (NIMH - APA - OMS)
* 60 à 70% des "borderline" feront une (ou plusieurs) tentative de suicide durant leur vie (Soloff 1994)
* 8 à 10% des "borderline" 'réussiront' leur mort provoquée (J.Paris 1994, APA,...)
* 30% à 40% des suicides comptabilisés sont commis par des malades ayant un trouble de la personnalité (Duberstein, 1997)
* Suicide de type,impulsif non prémédité,bien que faisant parti de leur vie (Mann, 1999)

*********************************************************

6/ Liens:

L'article a été inspiré par les informations de ces sites:
Personnalité limite
Association AAPEL

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par marimilie le Dim 30 Nov 2008 - 14:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Dim 13 Jan 2008 - 21:17

bien vu :amot+!:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Dim 13 Jan 2008 - 22:19

Merci Marie c'est tout a fait mon ex, le pauvre du coup ça me fait mal au coeur pour lui, surtout avec les TS j'espere qui va pas en faire une :pale: ...
En tout cas je trouve ça trés bien de trouver de plus en plus de personnes, psy...qui s'occupe de ses troubles, parce qu'avant ce n'etait vraiment pas le cas. :emopeur:
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Mer 19 Mar 2008 - 20:00

Personnalité bordeline? (ne constitue en rien un diagnostic)

Problèmes relationnels :


Faites vous tout ce que vous pouvez pour éviter les abandons réels ou supposés ?

Montrez vous de l'instabilité dans vos relations ?

Avez vous conscience d'etre une source de tension pour votre entourage ?

Etablissez vous habituellement des relations interpersonnelles instables et intenses caractérisées par l'alternance entre les positions d'idéalisation excessive et de dévalorisation ?



Sautes d'humeur

Etes vous sujette à des sautes d'humeurs fréquentes ?

Avez vous tendance à être impulsive ?

Manifestez vous parfois des comportements “bizarres” aux yeux des autres ?

Vous arrive t il fréquemment de vous plaindre d'ennui ou de déprime ?

Faites vous preuve d'une grande réactivité de l'humeur ?

Pouvez vous constater une impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour vous (dépenses irraisonnées, sexualité débridée, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, crises de boulimie) ?

Vous arrive t il, de temps en temps, de penser au suicide ?



Image de soi instable (entre dévalorisation et mégalomanie)

Avez vous une image de vous instable, habituellement très négative (pouvant parfois alterner avec une image excessivement positive) ?

Est ce qu'il vous arrive d'avoir l'impression d'une instabilité marquée et persistante de la notion de vous même ?

Eprouvez vous souvent un sentiment de vide ?

Avez vous tendance à la répétition de comportements, de gestes ou de menaces suicidaires ?

Vous arrive t il de vous livrer à des automutilations (vous blesser volontairement vous même) ?

Faites vous preuve d'irritabilité ou d'anxiété (durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours) ?



Troubles du comportement :

Eprouvez vous un problème de gestion des émotions (intensité, instabilité) ?

Etes vous sujette à des troubles du comportement et à l'impulsivité ?

Avez vous de la difficulté à contrôler votre colère souvent intense et inappropriée (fréquentes manifestations de mauvaise humeur, colère constante ou même bagarres répétées) ?

Avez vous tendance à avoir des conduites auto destructives ?

Avez vous tendance à réduire les choses et les êtres à une seule caractéristique : bon ou mauvais, bien ou mal avec un mode de pensée dichotomique (en noir et blanc, vous voyez l'autre sans nuances en “tout bon” ou “tout mauvais”) ?



Source : Comment faire sa propre analyse psychologique au féminin, Albino Amato

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Borderline - assez   Lun 28 Avr 2008 - 23:37

Je me suis reconnue dans les troubles borderline.

J'ai des sautes d'humeurs et je les canalise en essayant d'agir, de faire des choses... j'essaie de ne pas me laisser envahir par des choses négatives, remarques ou manque d'attention à mon égard.. pas facile!

Je suis impulsive, achats compulsif, tristesse, colère, disputes... mais dans l'ensemble j'essaie d'entrer en communication quand c'est possible et de calmer le jeux!

Je me sens bizarre au regard des autres dans ma manière d'être en général. Trop souriante, incapable de comprendre ce qu'on me dit dans certaine situation parce que trop coincée sur des discours internes... Je suis la blonde typique quoi, pas de bol!

Je m'ennuie depuis que j'ai 5 ans, rien à faire! Alors maintenant je fais, mais quand je n'agis pas, je passe souvent à trop réfléchir, à l'ennui et à la déprime...

Depuis gamine, je comptais 1-2-3-4-5 et je saute par la fenêtre! Parce que je m'ennuyais dans cette vie, c'est devenu plus grave ensuite, je ne jouais plus! Comment continuer de vivre si je ne suis pas heureuse!! Et depuis, je me dis que je serais morte depuis longtemps si ma vie n'était pas ici, mais ça semble parfois être une obligation de rester! Sexualité à risque avant oui, arrêt de m'alimenter parce qu'on m'a fait trop de mal, drogue, parce que c'était fun et que je voulais essayer, ensuite un moyen d'exister plus intensément, ce qui m'a valut des badtrips qui m'ont beaucoup fragilisée

Le sentiment de vide a tendance à être très fort lui aussi à certaine période..

Pas d'automutilation, si ce n'est de mon esprit et les fois ou j'ai sauté le cap en essayant de passer l'âme à gauche.

J'ai de la peine parfois c'est vrais à voir autre chose que les situations bonnes ou mauvaises, les gens sympa et leur défaut, c'est plutôt ou tout ou rien! Mais ça se calme... C'est extrêmement difficile de faire face aux injustices que les autres vivent et les miennes bien entendu, mais je pense avoir passé ce cap, maintenant j'essaie de relativiser. Mais il me semble que certaines personnes dites *normales ont bien du soucis à se faire... je ne vois que ça autour de moi, des individus qui font des choses infâmes ou irrationnelle en se trouvant des excuses, mais enfin ou va le monde;-)

J'ai souffert d'abandon de mon père avant la naissance et j'ai pensé longtemps que personne ne m'aimait, que j'étais ignarde et imbécile et que je ne valais rien. Ma mère me répètait tous les jours que j'étais folle 1 année avant mes 18 ans et voulait me mettre sous tutelle, c'est un petit monstre cette maman cauchemard! Je ne me rapproche pas trop des gens, le mieux c'est d'y aller en étant détaché et là ça marche!

Ahlalah... Borderline sûrement pour une bonne part, mais j'ai la sensation bien qu'étant encore fragile, d'avoir la conscience de ce que je fais (attention au trop de contrôle) même si parfois je fais pour ne pas que tout s'effondre comme un château de carte, il me faut garder la tête hors de l'eau parce que je souhaite être heureuse et ne pas me plaindre et retourner à une tristesse incommensurable et vide...

Merci de m'écouter et peut-être un conseil, deux, voire plus, moi je suis open
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Lun 28 Avr 2008 - 23:54

Merci pour ton récit Vanessa... pas facile en effet, les souffrances de l'enfance laissent toujours des sequelles... ::mm

Allez je me lance comme ça tu te sentira moins seule Vanessa lol

Je suis aussi borderline, j'ai été diagnostiquée quand j'étais à l'hp (ben oui, j'ai été en hp 3 semaines, je devenais trop dangereuse pour moi même, tsssssss).
Il y a 2 types de borderlines: les intériorisés et les extériorisés. Je suis intériorisés, c'est à dire que le trop pleins d'émotions reste en moi, et ça me ronge, me fustre, je bous souvent.

Citation :
Trop souriante, incapable de comprendre ce qu'on
me dit dans certaine situation parce que trop coincée sur des discours
internes...
Je suis pareil! Toujours souriante en apparence même quand je me sens très déprimée, je donne toujours l'apparence que je vais très bien, je mens aux autres, pas dans le but de mentir, mais je mens aux autres comme je me mens à moi-même! Quand je vais mal, très mal, je dis toujours que ce n'est pas grave, je ne m'écoute pas, je m'interdit d'exister, je m'interdit d'être triste, en colère, tout est refoulé, caché, enfouis. Et ça ressort en comportements compulsifs, en crises de larmes, en crises d'angoisse, qui sont toujours cachés aux yeux des autres. Ca en a d'ailleurs étonné plus d'un quand je me suis retrouvée à l'hosto!! De plus, j'ai du mal à comprendre des fois aussi les choses, je fonctionne sur un mode tout ou rien, il n'y a pas de mesures !

Si je reprend les critères, en gros:

* sentiments de vide, d'ennui : OUI, souvent
* sentiment d'être abandonné : OUI et surtout, grande peur de l'abandon, ce qui me conduit souvent à faire des choses désagréables pour les autres par peur d'être abandonnée
* dévalorisation: OUI, beaucoup, très peu d'estime de moi, voire aucune
* abus de substances (alcool, stupéfiants): NON
* automutilations, conduites à risque (ex. conduire en état d'ébriété, prostitution), tentatives de suicide : OUI, pour les comportements suicidaires, mais je pourrais, si je n'étais pas entourée, sans grands soucis me mettre à faire n'importe quoi je pense, simplement dans le but de d'apaiser mon angoisse...
* intolérance à la frustration: OUI
* fragilité narcissique: extrême vulnérabilité au jugement d'autrui: OUI
* difficulté à identifier et à réguler ses émotions : OUI, hyper-hyper sensible
* trouble du comportement alimentaire: OUI, boulimie, enfin, ça va mieux maintenant mais j'ai des restes...

En gros, je suis borderline, mais une borderline "cachée", je fais tout pour cacher mes sentiments et resentiments. Ca ne m'aide pas, je le sais bien! C'est un gros cercle vicieux!!

Voici un site spécialisé dans l'état limite:
http://www.aapel.org/bdp/BLsynthese.html

Les personnes borderlines ne sont pas que des individus émotionnellement perturbés!:
http://www.aapel.org/bdp/BLemophane.html

Guérison!
http://www.aapel.org/bdp/BL77196FR.html

Un article que j'aime beaucoup qui explique les étapes de la descente des borderline, ça permet de mieux se comprendre, de mieux voir ce qui nous a conduit là:
http://www.aapel.org/bdp/BLemotions_pourquoi.html
Ca explique aussi le cheminement vers la dépression, les phobies, les angoisses, les comportements compulsifs...
Bon courage Vanessa, on n'oublie pas que ça se guérit surtout!! :hiu):
Bisous

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Merciii   Mar 29 Avr 2008 - 19:17

:rto): :rto): :rto): :rto): :rto): :rto): :rto): :rto): :rto):

Je te remercie sincèrement pour ton ouverture et ton témoignage, c'est vraiment réconfortant, mais en même temps je suis triste de savoir que tu es passée par là, c'est terrible ce fléau qui s'appelle la société=solitude, petit enchevêtrement du "tu devrais" et qui ne colle pas à une grande partie de la population, nous sommes des socialements inadaptés alors que justement nous sommes à même de ressentir, d'expliquer et de comprendre mieux que quiconque les émotions et les conséquences que peuvent avoir certains actes anodins... Il faut absolument regarder le film qui s'appelle la belle verte, je trouve qu'il est formidable dans le sens ou il démontre que nous avons tous notre place et quelle place!!!

Moi je trouve que notre cheminement est fabuleux par ces hauts et ces bas qui nous poussent à trouver la justesse en tout et à nous rendre meilleur, je suis heureuse d'être celle que je suis, bien que j'aie mal et que je souffre de solitude quant au manque de compréhension qu'on peut avoir à mon égard.

Il arrive souvent qu'on me demande conseil ou que lors de situation de crise je fasse le médiateur puisque c'est *extérieur* à ma personne, voilà une chose que l'on peut développer, un sens instinctif pour aider ceux qui nous entourent à voir ce qui les pousse à se faire du mal, surtout entre eux! Je me suis toujours dites que par exemple les psy font cette triangulation quand il y a des thérapies communautaires, et bien voilà une des qualités que nous avons, savoir nous détacher, rester objectif et faire de la vie une jolie métaphore!!

Voilà mon discours tout positif... qui je l'espère ne cache pas ma nature cafardeuse pour mieux me mentir à moi-même, mais simplement que la lumière est là, partout autour de nous, et qu'il est possible de s'y baigner ;-) :super:

PS: je tiens aussi à souligner que ce que j'aime énormément dans la vie ce sont les contacts tactiles avec les gens et que c'est un des moyens que j'ai trouvé pour dispenser mes émotions aux autres... les prendre dans mes bras et leur dire que ce sont des gens auxquels je tiens, c'est dur au début, on pleurt, mais ensuite c'est tout bonus!!
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Mar 29 Avr 2008 - 20:04

Merci!! Magnifique tes paroles, j'en ai les larmes aux yeux!!
Oui tu as tout à fait raison, les gens auraient tendance à stigmatiser les personnes souffrants d'état limite, alors que nous sommes comme tout le monde, avec simplement le sens des émotions beaucoup plus développés, ce qui nous permet aussi de dévelloper des qualités. Alain Tortosa, qui a étudié le trouble borderline, l'a bien mis en évidence! ( http://www.emophane.org/ )
D'ailleurs, les personnes borderlines sont souvent des personnes intelligentes, avec un bon QI!

Bien sûr, il faut qu'on arrive à gérer ces émotions, car c'est l'absence de gestion qui provoque les troubles qui y sont liés, et, il faut le dire, qui nous pourrissent la vie, ce ne sont pas les émotions en elle-même, mais en attendant, je dois dire que j'avais honte de dire ce dont je souffrais, par peur d'être mise dans une catégorie, mais je fais des recherches sur ce trouble, et une phrase m'a marqué: "Avoir le droit d'être malade, c'est avoir le droit d'exister". Ne reste qu'à la mettre en pratique, et j'ai le droit d'exister, on a le droit.
Là est le plus dur du travail, réussir à gérer le trop plein, réussir à communiquer sans se masquer.

En attendant, bonne continuation Vanessa, et merci pour tous ces jolis mots, qui sonnent juste!! :callme:


PS: Merci pour le film, j'ai regardé le résumé ça a l'air pas mal, je vais "le chercher" de suite!

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: http://www.emophane.org/   Ven 2 Mai 2008 - 11:11

Hyper intéressant le lien

Citation :
Une personne qui souffre d'un trouble borderline est selon cette théorie "émophane" même si elle peut, dans certaines circonstances, se comporter comme une non-émophane
(Précision: La présence d'un trouble borderline chez une personne émophane constitue une barrière à l'expression même des traits émophanes. De fait je pense qu'il est quasi impossible d'être (pleinement?) émophane dans le concret si l'on souffre d'un trouble de la personnalité borderline et que l'on ne suit pas un traitement adéquat pour se débarrasser du dit trouble).

Par rapport à ce paragraphe, il est vrais que l'on s'est annihilé nos propres sentiments et qu'il est par conséquent très difficile de manifester nos émotions par un autre biais que par des crises... ou des peurs...

Il m'arrive par contre souvent d'avoir de grosses émotions avec mon ami et je me laisse alors allé, ce moment là est précieux. Il n'aime pas forcément que je pleurs ou que je fasse une petite chute de larme, genre le niagara c'est rien à côté... Mais au moins je suis sans filet et j'exprime ce que je ressens, il me semble que c'est le principal dêtre en mesure d'exprimer... sinon qu'est-ce qui nous distinguerait d'un ordinateur!
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Dim 4 Mai 2008 - 13:58

J'ai regardé le film "la belle verte", très beau, merci!! :hiu):

Je met un lien là: Voir le film

Attention, selon la législation on a le droit de regarder ce film sur le net que si on possède déjà chez soi le film!! (je précise en tant que responsable légale du site lol)

Oui sinon, c'est à peut près ça, je ne me sens pas en phase avec les autres, j'ai le sentiment d'être une éternelle incomprise, à part avec ceux qui sont comme moi, qui ont des troubles psys ou qui sont borderlines. D'ailleurs mon meilleur ami, avec qui je parle tous les jours, est aussi borderline et je me sens sur la même longueur d'onde que lui. Ca me fait du bien de parler avec des gens "comme moi", car souvent j'ai l'impression d'être, au fond de moi, pas née dans la bonne société. Les gens sont si égocentriques, incompréhensifs, profiteurs!! Et moi je me sens si naïve, je ne sais pas dire non, je montre trop d'empathie pour la souffrance des gens, et pas grand monde ne montre de l'empathie pour ce que je ressens.
A part sur ce forum, où j'ai trouvé des gens formidable!! :rto):
Ce forum est ma bouée, et je me bas aussi pour mon fils, sans ça je crois que j'aurais déjà fait une "bétise" depuis longtemps!
C'est triste à dire, mais la vie reste difficile pour une personne borderline, surtout les borderlines silencieux (c'est à dire détourne sa colère contre lui même au lieu de l'exposer au grand jour comme le font les borderlines extériorisants)
Bref, c'est un trouble de la personnalité comme un autre, mais le plus "meurtrier" malheureusement...

Mais j'avais lu que, au bout d'une vingtaine d'années de troubles, ce trouble s'aténuerais de lui même. (à vérifier aussi)
Bref, au pire, encore 18 ans à tenir pour moi, j'espère, lol cingle0049

Je n'ai pas fini de lire le site consacré à ce trouble, mais le lire me permet de mieux me comprendre, ça m'aide beaucoup! Pour la petite histoire, Lady Di était borderline silencieuse, et Marilyn Monroe aussi... Comme quoi, on n'est pas des cinglés lol!

Bon courage Vanessa, et si tu as besoin de parler, je suis là!!

:callme:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par marimilie le Mar 20 Mai 2008 - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Ven 9 Mai 2008 - 0:51

He bien, ca me fait bizarre de parler de ca sur le forum, je ne pensais pas qu'il pouvait y avoir des borderlines ici.

Je suis borderline, et j'ai repondu "oui" a toutes les questions sauf pour l'automutilation. Je ne me suis pas mutiler mais j'ai consommer du hachish tres jeune. J'ai arreter suite a des problemes cardiovasculaires.

J'ai refuser de prendre des neuroleptiques car je trouvais que ca me faisait plus de mal que de bien.

Attention, etre borderline ne veut pas dire, etre violent avec son/sa conjoint(e) car je n'ai jamais ete violent avec mes ex copines.

Courage les filles, je sais que c'est difficle a vivre... :clign:
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Ven 9 Mai 2008 - 0:58

Tu fais bien de le préciser Wolf, c'est vrai que quand on dit borderline, les gens pensent souvent aux gens violents. Moi non plus je n'ai jamais été violente... De toutes façons, il y a différents types de borderlines, et tout le monde est différent face à une "maladie"!

Moi je prends des antidépresseurs et des anxios, je suis le traitement car la dernière fois j'avais arrêter toute seule et ça m'a fait rechutée de tous les efforts que j'avais fait. Donc, dans mon cas, j'en ai besoin, pour l'instant, car ça ne reste qu'une béquille, en aucun cas une solution!!
Bon courage Wolf! N'hésites pas si tu as besoin d'en parler! :hiu):

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Violententation   Sam 10 Mai 2008 - 20:08

Hello Wolf, merci pour ton coucou, sympa un homme sensible j'trouve...

Moi j'avoue que je peut être vraiment très incisive et vlaaaaa, tout bascule d'un coup, parce que je suis impulsive (j'ai appris à exister)! Je trouve ça important de savoir aussi lâcher du leste parfois et aussi, montrer qu'on est pas seulement Compréhensif et Gentil et A l'Ecoute pour mieux s'oublier... Mais qu'on ne pense qu'à nos fesses et tant mieux... Nous on se le doit!

Et vouiii soyons égoïste de temps à autre, prenons du temps à nous, pour nous!! Les gens autour sont tout le temps là pour nous demander qqch il semble et c'est comme si ça leur était dû, alors que sérieusement, je crois qu'on ferait mieux de faire une grosse colère parce que c'est pas bien d'exister dans l'aide que l'on apporte aux autres naaaaaaaaaa. Et c'est aussi de leur faute parce qu'ils finissent souvent par nous demander la lune et que font-t-ils eux... (encore faudrait-t-il savoir demander quand on a besoin, j'avoue...)

Alors laissez-vous aller à sortir vos émotions debleu, tous le monde le fait et je vois pas pourquoi on contrôlerait tout le temps tout na. nanananèreu!
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Sam 17 Mai 2008 - 11:42

J'ai trouvé ça:

Un résumé et un témoignage sur le TPB (attention, film émouvant!! )




Témoignage guérison du TPB, avec l'accent québécois en prime! :héhé:

Cliquez ici


Je me reconnais vraiment beaucoup dans la 1ère vidéo, les seules différences sont que je ne bois pas, que ma mère n'était pas accroc au jeu (mais elle était dépressive et mon père violent) et que je ne m'appelle pas Julie lol. Le reste traduit bien je trouve la douleur des borderlines.
Mais, on en guérie, il faut s'accrocher pour trouver la thérapie qui nous sortira de là! Et au pire, avec l'âge, le TPB s'atténue :hiu):
Bn courage à vous Q-))

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par marimilie le Sam 17 Mai 2008 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Sam 17 Mai 2008 - 13:51

Cette vidéo... wow! :'(:
Depuis la première fois qu'on en a parlé ensemble marimilie, je me pose tant de questions...
Et cette phrase "je n'ai pas envie de mourrir mais je n'arrive pas à vivre" qui m'a infusé comme si j'aurais pu moi-même l'écrire.
Ce sentiment de se sentir si différente. De parfois ne pas arriver à se comprendre soi-même. Se sentir si sensible, si fragile face aux autres et au monde.
Pourquoi ce sentiment quand je sors hors de chez moi de ressentir tant de souffrance en regardant les gens comme si leur ame ou souffrance à quelque part me transpercer...
Et ce besoin affectif immense... Et malgré le bonheur parfois ce paradoxe de se sentir si vide, de ne pas comprendre...
Et malgré une certaine conscience, un certain raisonnemnet juste parfois je me sens si excessive avec tant de paradoxe...
Parfois à vouloir dépasser certaines limites...

Je suis pas déprimée et je ne sais pas si je suis bordeline mais cette vidéo... je me suis tant reconnue par certains maux...
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Sam 17 Mai 2008 - 14:26

Ohh ma pauvre puce je suis désolée si la vidéo t'a fait de la peine...
Je vais rajouter un petit mot à côté de la vidéo, car c'est vrai que moi aussi la première fois que je l'ai vu elle ne m'a pas laissée insensible...

Ecoutes ma puce, je ne sais pas tu sais seul un medecin peut poser un diagnostic, bien que ce trouble soit sous-diagnotiqué car encore peu connu malheureusement...

Tu as des comportements compulsifs, autodestructeurs? Des "comportements limites"? Car en fait c'est très fréquent dans ce trouble, un besoin de s'évader dans n'importe quoi...

Si tu veux en parler je suis sur msn, tu me wizz ok??

Bisous ma louloute, courage, de toutes façons ce trouble, comme les autres troubles du même genre, se guérit, c'est long car le problème se situe dans la construction de la personnalité, mais on peut s'en sortir!

:callme:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Sam 17 Mai 2008 - 17:34

COucou a tous et toues,

C'est vrai que cette videos est touchantes, je me suis bien reconnu deans cette video egaelement.

Attention Karen, ce n'est pas parce que tu as les memes symptomes que tu souffre de ca absolument.
Il te faut un vrai diagnostic.

Ceci dit, je vois bien que tu souffre et je suis bien evidemment, de tout coeur avec toi! Courage ma grande!

Gros bisous les filles!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Sam 17 Mai 2008 - 20:06

Vous êtes adorables!! :rto):

Je m'excuse, je viens de relire mon message, c'est vrai qu'il parait rempli de souffrances... mais je ne voulais pas vous alarmer.

J'ai juste retranscrit l'émotion que j'ai ressenti et ce que cette vidéo m'inspirait par rapport à moi et mon comportement en la regardant.

Je ne sais pas si je suis borderline (comme vous dites seul un médecin est apte à poser un diagnostique). Certains maux peuvent ressembler à beaucoup de troubles ou maladies cela ne veut pas dire qu'on en souffre.

Comme dit Wolf, on ne peut rester insensible à cette vidéo qui est très poignante!!! Elle est magnifique Marimilie cette vidéo que tu as trouvé. Elle m'a beaucoup touché!
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Dim 18 Mai 2008 - 13:24

Ca fait un petit bout de temps que j'y pense, mais toute seule je ne me sens pas trop capable... mais il n'y a pas, ou alors peu (je n'en ai pas trouvé), de forum d'entraide pour les personnes souffrants du trouble de personnalité limite.
Je pensais donc faire un forum en partenariat avec celui-ci spécialisé dans ce trouble.
Si quelqu'un est partant pour le faire avec moi (c'est à dire rechercher des infos, des trucs pour aider à s'en sortir...etc, ou même juste faire de la pub sur des sites), qu'il me le dise!
Je n'ai encore rien commencé, j'y pense juste de plus en plus...
Voilà , à plus tard bisous

:callme:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Dim 18 Mai 2008 - 14:24

Le mieux serait de le créer avec quelqu'n qui souffre justement d'état limite aussi et je ne suis pas sure de souffrir de ce trouble car c'est plus facile de savoir répondre aux personnes quand soi-même on connait le problème parfois. Mais si tu veux, ça me ferait plaisir de t'aider pour ce nouveau site comme j'essaies de t'aider un peu pour celui-ci...

C'est vrai que j'avais également cherché de la documentation sur ce trouble mais on en trouve pas tant que ça dans le sens où j'ai l'impression qu'il y a peu de forum qui se lance pour ne traiter que d'un sujet, pour ne parler que d'un trouble...

Donc c'est toi qui voit? En tout cas, je suis partante!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Troubles   Sam 24 Mai 2008 - 11:59

:hiu): :hiu): :hiu): :hiu): :hiu): :hiu):

En effet, c'est poignant, je ne suis pas arrivée à tout lire mais ça m'a touchée ou *fait peur*! Je me suis tellement "inventée" de maladie que je ne peux plus entrer dans un carcan quel qu'il soit sous peine de m'infliger encore une claque, et de passer pour une idiote...

En tout cas, j'ai le sentiment que la plupart des gens que je rencontre s'en fiche de moi ou ne me voient pas, qu'ils ne m'aiment pas, qu'ils me jugent avec leur regard, qu'ils ont pitié ou qu'ils lisent en moi comme dans un livre ouvert! Quand je pense à ce que je dis, ce que je sais, ce que je fais, j'ai honte... je me trouve inintéressante et en plus pour courronné le tout, j'oublie tout!

Il est vrais que tout ça s'est bien calmé ces dernières années, mais c'est aussi parce que je m'arrange pour ne pas me retouver trop souvent avec des gens dans lesquels je n'aimerais pas qui je suis, ou que je ne connais pas bien!!

Moi ce que j'aime c'est les gens tendrent, affectueux, ouverts et profondément gentil, je hais les choses détournées, je m'y sens très vite emprisonnées, comme si tout était de ma faute, comme si c'est moi qui créait ces états relationnel, que moi!! Quand je reprends mes esprits je me rends bien compte qu'il faut être deux, mais oufff que c'est dur de se détester...

Je vous remercie encore pour le simple fait de parler, d'être là et de dire tout haut ce que beaucoup pense tout bas.

Vanessa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Lun 26 Mai 2008 - 14:17

Je crois que je suis bordeline! Et quand j'y réfléchis je l'étais bien avant d'être agoraphobe car je ne montrais jamais mes émotions ( je ne pleurais pas, je ne riais pas etc...), puis ensuite je pense que je suis devenu dépressive et puis agoraphobe et là je commence à penser au suicide mais je suis trop sensible pour faire quoi que ce soit!
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Sam 31 Mai 2008 - 23:44

J'ai trouvé un lien super intéressant!!

Cliquez ici

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Mer 2 Juil 2008 - 20:50

bonsoir ca m'énnerve la j'ai peur d'avoir ce trouble car voila je déprime souvent et pour rien et pleure oci facilement pi voila je veu faire tou bien mai j'ai souvent le sentiment de faire mal,voir de rien savoir faire quand on s'engueule mon copain dis que j'agis comme une gamine .
il est vrai que je sais pas qui je suis .je suis passée par pas mal de truc de presk anoréxie à boulimie automutilation...et j'en passe souvent envie de faire souffrir mon corp car il me fait souffrir..a savoir mon père est parti quand j'avai quelque mois et ma mère a tanter d'elever seule ses 3 enfants, moi et mes demi frères dont le père est mort mais elle soufrai beaucoup avec tout ses problème et donc la buvait .
je me suis donc souvent occupée d'elle etant enfant et etai seule a l'école les enfants ne me comprenais pas pour moi je me suis toujours sentie différente.
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   Mer 2 Juil 2008 - 20:57

Oui tu m'etonnes... ton enfance à du beaucoup te marquer.
J'espère que tu iras mieux en tout cas tu a plein de projets, c'est super je suis sûre que tu t'en sortiras ^^

Bisous Courage!
:callme:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité borderline   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le trouble de personnalité borderline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le trouble de personnalité borderline
» Test d'auto-évaluation de la personnalité borderline
» Trouble de la personnalité borderline - définition DSM-IV
» Personnalité borderline
» Trouble de la personnalité narcissique - définition DSM-IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: