Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bonne année...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gaspard
Agora'passionné
Agora'passionné


Masculin
Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 10:16

Bonjour à tous,
J'ai eu envie de vous raconter - en condensant - le magnifique réveillon du Jour de l'an que j'ai passé en compagnie de mon ex-dulcinée. Inoubliable : dans tous les contextes possibles.

30 décembre 2010

Déjà 10 heures, j'étais en retard. Madame en provenance de Valence m'avait signalé par textos écourtés (zic) qu'elle était [déjà] à Orly.
J'étais impatient. Elle aussi.
Ça y est. Place de parking trouvée. Déjà je l'apercevais, sortant de l'ascenseur qui menait au niveau -2.
Elle était toujours aussi belle, son teint cannelle inchangé, son sourire avait également fait le voyage ; ses yeux pétillaient. Oui, elle était belle. Dieu qu'elle était belle. Trop belle pour moi, sans aucun doute.
Un baiser, vraiment long. Nous l'avions bien mérité. Nos cœurs pouvaient en témoigner.
Passage obligé à l'hôtel que nous avions réservé, non loin du Sacré Cœur. Un établissement étoilé(s). Ma 106 faisait pâle figure devant tous ces beaux engins mais qu'importe ; j'allais la garer plus loin.
Chambre 106 (curieuse coïncidence) : j'avais déjà faim d'elle. Maria avait faim tout court.
13h15. Champs-Élysées. Restaurant étonnant. Nous étions serrés à table mais la bouffe semblait pas dégueu'.
MariaT. : "Aqui coméis casi nada. Es que la entrada parece a un aperitivo."
Gasp. : "Sí ; en Francia es raro que comamos dos platos seguidos."
Le dessert : une sorte de glace avec une liqueur dessus. Pas dégueu' [bis].
Un café : dégueu', quant à lui.
15h00 : boutiques, boutiques et reboutiques. Nous boutiquions à tout va.
18h00 : une crèpe. Un baiser. Un chocolat chaud. Un baiser. Encore un baiser. L'addition.
20h00 : Retour à l'hôtel. Nous étions en retard. Même pas le temps pour un câlin. J'avais réservé une table non loin de Montparnasse.
Gas : "Attends-moi là, je vais chercher el coche."
Bah merdas, ça caillait dehors. Mon veston ; je l'avais oublié dans la 106 (la voiture pas la chambre). Déjà nuit. Je reconnaissais plus grand chose.
Première impasse, seconde impasse. "Ah ce kiosque, je le reconnais". "Bah non, c'est pas celui-là." "Ah oui, ce McDo ! Bah non, l'autre était plus grand". "Ahhhh ce métrooooooo... aaaaaaah non, c'est pas cette station".
15 minutes passaient. Bientôt 45. J'avais l'impression d'avoir fait 5 fois le tour de l'hôtel.

(la suite tout à l'heure)
Revenir en haut Aller en bas
Bugsbunny
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Nombre de messages : 2227
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 14:14

C'est vraiment ton ex ?

Vu ce que t'écris vous avez l'air super proches pour des ex.

T'es encore tout fou d'elle, c'est trop chou ! cingle0049

Par contre comprends pas trop pourquoi t'as posté ici. Peut-être que l'explication est dans la suite de ton petit récit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 14:37

Ouah ! T'as de sacrés talents en écriture Gaspard.... Et aussi en amour apparemment ! :hihi*: Pour des ex Bugs a raison ! On se demande d'ailleurs pourquoi vous vous êtes séparés !

Bon ben, j'attends la suite avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
tout-doucement-
Agora' fan
Agora' fan


Féminin
Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 14:47

Oh le suspens de fou!
Alors???
as-t-il retrouvé son chemin et sa 106??? et Maria? elle s'est endormie à l'hôtel en l'attendant? ou elle a été envoutée par l'émission des bêtisiers de ce soir là???

aaaaah
Revenir en haut Aller en bas
Bugsbunny
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Nombre de messages : 2227
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 15:04

tout-doucement- a écrit:
Oh le suspens de fou!
Alors???
as-t-il retrouvé son chemin et sa 106??? et Maria? elle s'est endormie à l'hôtel en l'attendant? ou elle a été envoutée par l'émission des bêtisiers de ce soir là???

aaaaah


:mdr:

:bye: T'as vu dans quel état tu nous met Gaspard ?
Alors au boulot. (T'as vu ou lu Misery ?)
Revenir en haut Aller en bas
Gaspard
Agora'passionné
Agora'passionné


Masculin
Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 15:48

(...)
Je me retrouvais donc [une nouvelle fois] devant l'hôtel. Ces putains de Weston m'avait bousillé les pieds. Et toujours pas de 106 à l'horizon.
Brrrrrrrrr [ça vibre]...
C'était MariaT : "Donde coño estas ? Pensaba que te había pasado algo."
Gasp. : "No pasa nada. Bueno, si. Pasa algo. No encuentro el coche".
MariaT : "Que ?!!!".
Gasp. : "Estoy delante del hotel, ahora te cuento".
J'avais les pieds en feu. Devant la réception j'essayais de passer incognito.
Ascenseur. 1er étage.
Après une vive discussion, nous nous rendons finalement à Les Colock en métro.
21h20.
Madame tirait la tronche durant tout le dîner.
Enfin ! Le dessert. MariaT en profitait pour me démontrer par 1+0+6 qu'elle ne comprenait pas ma distraction... [J'étais plongé dans mon île flottante]
MariaT : "NO ME ESCUCHAS GASPARD !!!"
Gasp. : "Mais si, je t'écoute. Le fait que je regarde à côté m'empêche nullement de t'écouter."
MariaT : "Pues, YO LO VEO, perdona que te lo diga, como irrespectuoso."
Gasp. : "Mais non !"
MariaT : "Te decía que tu distracción me duele bastante. No estas en lo que tienes que estar. Por eso te ha pasado esa chorrada con el coche. Eres imposible."
Il est vrai que j'avais toujours été distrait. Mon dernier exploit était d'avoir laissé les clés de mon appart' dans une cabine téléphonique. Aujourd'hui cet oubli ferait "petit bras" ; désormais j'avais ma place dans le Guinness.
22h45 (à peu près).
Retour à l'hôtel. Et là, surprise. Première désillusion. MariaT demandait les clés d'une autre chambre. C'était la 107. [bah voyons]
Gasp. [comme un abruti] : "Pero que haces !!!???"
MariaT : "Mañana, cuando estaré menos nerviosa hablaremos seriamente."
Après maintes tentatives ; dont le pitoyable "toc-toc, ROOM SERVICE PLEASE" à la porte 107 ; j'abandonnais. Madame était résolument fâchée.
Le topo à 23h44 : Gaspard, seul, chambre 106, une télé, un programme alléchant : Bloomberg.

(la suite tout à l'heure encore, faut que je bosse un peu lol)
Revenir en haut Aller en bas
tout-doucement-
Agora' fan
Agora' fan


Féminin
Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 16:02

je savais que j'aurais dû prendre espagnol en lv2... ya personne qui sort avec une allemande...
Revenir en haut Aller en bas
Bugsbunny
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Nombre de messages : 2227
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 16:54

C'est vrai. Gaspard se serait sympa de nous traduire stp.
Revenir en haut Aller en bas
marion
Super-Administratrice
Super-Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4812
Age : 34
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 17:55

sympa lhistoire, mais on aimerait la traduction :uhuh*:

Ca t'est vraiement arrivée? Perdre ta voiture?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonne année...   Mer 23 Fév 2011 - 22:49

ben voui Gaspard ! Pas de bol pour moi non plus, j'ai fait anglais, allemand, italien... :oops:
Revenir en haut Aller en bas
tout-doucement-
Agora' fan
Agora' fan


Féminin
Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Jeu 24 Fév 2011 - 0:10

Je me doute que le fait de raconter son histoire doit être assez douloureux pour notre cher et tendre Gaspard.
Du coup j'ai fais appel au dieu de la traduction multilingue... j'ai nommé le dieu Google translation
donc voici ce que monsieur google nous propose pour les phrases en espagnol


Gaspard a écrit:
Bonjour à tous,
J'ai eu envie de vous raconter - en condensant - le magnifique réveillon du Jour de l'an que j'ai passé en compagnie de mon ex-dulcinée. Inoubliable : dans tous les contextes possibles.

30 décembre 2010

Déjà 10 heures, j'étais en retard. Madame en provenance de Valence m'avait signalé par textos écourtés (zic) qu'elle était [déjà] à Orly.
J'étais impatient. Elle aussi.
Ça y est. Place de parking trouvée. Déjà je l'apercevais, sortant de l'ascenseur qui menait au niveau -2.
Elle était toujours aussi belle, son teint cannelle inchangé, son sourire avait également fait le voyage ; ses yeux pétillaient. Oui, elle était belle. Dieu qu'elle était belle. Trop belle pour moi, sans aucun doute.
Un baiser, vraiment long. Nous l'avions bien mérité. Nos cœurs pouvaient en témoigner.
Passage obligé à l'hôtel que nous avions réservé, non loin du Sacré Cœur. Un établissement étoilé(s). Ma 106 faisait pâle figure devant tous ces beaux engins mais qu'importe ; j'allais la garer plus loin.
Chambre 106 (curieuse coïncidence) : j'avais déjà faim d'elle. Maria avait faim tout court.
13h15. Champs-Élysées. Restaurant étonnant. Nous étions serrés à table mais la bouffe semblait pas dégueu'.
MariaT. : "Aqui coméis casi nada. Es que la entrada parece a un aperitivo."
(ils servent à manger n'importe quoi ici! L'entrée c'est l'apéritif? )
Gaspard a écrit:
Gasp. : "Sí ; en Francia es raro que comamos dos platos seguidos."
(Oui, en France, il est rare que nous mangeons deux plats de suite)
Gaspard a écrit:
Le dessert : une sorte de glace avec une liqueur dessus. Pas dégueu' [bis].
Un café : dégueu', quant à lui.
15h00 : boutiques, boutiques et reboutiques. Nous boutiquions à tout va.
18h00 : une crèpe. Un baiser. Un chocolat chaud. Un baiser. Encore un baiser. L'addition.
20h00 : Retour à l'hôtel. Nous étions en retard. Même pas le temps pour un câlin. J'avais réservé une table non loin de Montparnasse.
Gas : "Attends-moi là, je vais chercher el coche."
Bah merdas, ça caillait dehors. Mon veston ; je l'avais oublié dans la 106 (la voiture pas la chambre). Déjà nuit. Je reconnaissais plus grand chose.
Première impasse, seconde impasse. "Ah ce kiosque, je le reconnais". "Bah non, c'est pas celui-là." "Ah oui, ce McDo ! Bah non, l'autre était plus grand". "Ahhhh ce métrooooooo... aaaaaaah non, c'est pas cette station".
15 minutes passaient. Bientôt 45. J'avais l'impression d'avoir fait 5 fois le tour de l'hôtel.

(la suite tout à l'heure)
Revenir en haut Aller en bas
tout-doucement-
Agora' fan
Agora' fan


Féminin
Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Jeu 24 Fév 2011 - 0:26

Gaspard a écrit:
(...)
Je me retrouvais donc [une nouvelle fois] devant l'hôtel. Ces putains de Weston m'avait bousillé les pieds. Et toujours pas de 106 à l'horizon.
Brrrrrrrrr [ça vibre]....
C'était MariaT : "Ou diable es tu? j'ai pensé que quelque chose t'était arrivé!."
Gasp. : "Il ne se passe rien. Enfin si... je n'arrive pas à trouver la voiture...".
MariaT : "Quoi ?!!!".
Gasp. : "Je suis devant l'hôtel, j'arrive".
Gaspard a écrit:
(J'avais les pieds en feu. Devant la réception j'essayais de passer incognito.
Ascenseur. 1er étage.
Après une vive discussion, nous nous rendons finalement à Les Colock en métro.
21h20.
Madame tirait la tronche durant tout le dîner.
Enfin ! Le dessert. MariaT en profitait pour me démontrer par 1+0+6 qu'elle ne comprenait pas ma distraction... [J'étais plongé dans mon île flottante]
MariaT : "TU NE M'ÉCOUTES PAS GASPARD !!!"
Gasp. : "Mais si, je t'écoute. Le fait que je regarde à côté m'empêche nullement de t'écouter."
MariaT : "Eh bien moi je vois que tu ne m'accordes que peu d'attention."
Gasp. : "Mais non !"
MariaT : "Ton manque d'attention me blesse beaucoup. Tu n'es pas attentif à ce que tu fais. Du coup regarde la connerie de la voiture... tu es impossible"

Gaspard a écrit:
Il est vrai que j'avais toujours été distrait. Mon dernier exploit était d'avoir laissé les clés de mon appart' dans une cabine téléphonique. Aujourd'hui cet oubli ferait "petit bras" ; désormais j'avais ma place dans le Guinness.
22h45 (à peu près).
Retour à l'hôtel. Et là, surprise. Première désillusion. MariaT demandait les clés d'une autre chambre. C'était la 107. [bah voyons]
Gasp. [comme un abruti] : "What the fuck !!!???" (je trouve que ma traduction exprime mieux l'état d'esprit de Gaspard à ce moment là)
MariaT : "Demain je serai moins énervée et à ce moment là nous parlerons sérieusement."

Gaspard a écrit:
Après maintes tentatives ; dont le pitoyable "toc-toc, ROOM SERVICE PLEASE" à la porte 107 ; j'abandonnais. Madame était résolument fâchée.
Le topo à 23h44 : Gaspard, seul, chambre 106, une télé, un programme alléchant : Bloomberg.

(la suite tout à l'heure encore, faut que je bosse un peu lol)
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Jeu 24 Fév 2011 - 15:10

J'aimerais bien aussi avoir la suite ...... bienv009
Revenir en haut Aller en bas
Gaspard
Agora'passionné
Agora'passionné


Masculin
Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Jeu 24 Fév 2011 - 16:50

Magnifique traduction, toute-douce. Merci, tu es un ange.
J'ai particulièrement A-D-O-R-É le "What the fuck ???!!!" C'était tout à fait ça !

Là je reviens d'un rendez-vous. J'ai fait 170 bornes. J'ai du travail jusqu'à 19h00.
Ce soir vous aurez la suite (promis). Je tiens à vous prévenir que -même si cette histoire paraît burlesque au premier abord- la suite est beaucoup moins drôle, voire désolante. (est-ce le mot exact ?) Bref, j'en ai souffert. J'ai pleuré aussi. Beaucoup même.
Peut-être bien [en fait sûrement] parce que j'imaginais (je suis très naïf) mon avenir avec MariaT...
Revenir en haut Aller en bas
tout-doucement-
Agora' fan
Agora' fan


Féminin
Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Jeu 24 Fév 2011 - 17:23

Gaspard a écrit:
Magnifique traduction, toute-douce. Merci, tu es un ange.
J'ai particulièrement A-D-O-R-É le "What the fuck ???!!!" C'était tout à fait ça !.

à ton service Monsieur!
oui pour le "What the fuck!?" je crois que moi même j'ai du le dire devant mon écran en lisant le passage traduit :)

Gaspard a écrit:
Là je reviens d'un rendez-vous. J'ai fait 170 bornes. J'ai du travail jusqu'à 19h00.
Ce soir vous aurez la suite (promis). Je tiens à vous prévenir que -même si cette histoire paraît burlesque au premier abord- la suite est beaucoup moins drôle, voire désolante. (est-ce le mot exact ?) Bref, j'en ai souffert. J'ai pleuré aussi. Beaucoup même.
Peut-être bien [en fait sûrement] parce que j'imaginais (je suis très naïf) mon avenir avec MariaT...

On attend gentiment
C'est bien pour toi je suppose d'arriver à en parler ça veut dire que tu arrives à prendre un peu de recul par rapport à tout ça.
j'espère surtout que tu as un peu guéri d'elle.

des bises
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Jeu 24 Fév 2011 - 19:44

Tu sais Gaspard, même si tu la racontes de façon burlesque, on sent bien derrière l'ironie une grande tristesse.
Raconter sa souffrance peut parfois aider à évacuer.
A ton rythme....
nous sommes là
Revenir en haut Aller en bas
Gaspard
Agora'passionné
Agora'passionné


Masculin
Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Jeu 24 Fév 2011 - 20:09

tout-doucement- a écrit:

On attend gentiment
C'est bien pour toi je suppose d'arriver à en parler ça veut dire que tu arrives à prendre un peu de recul par rapport à tout ça.
j'espère surtout que tu as un peu guéri d'elle.
des bises

elvire a écrit:
Tu sais Gaspard, même si tu la racontes de façon burlesque, on sent bien derrière l'ironie une grande tristesse.
Raconter sa souffrance peut parfois aider à évacuer.
A ton rythme....
nous sommes là

calin à toutes les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Gaspard
Agora'passionné
Agora'passionné


Masculin
Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Ven 25 Fév 2011 - 10:23

31 décembre 2010

Mobile réglé à 05h45. J'avais mal dormi avec cette histoire de 106 égarée. Pis encore, j'avais [un court instant] eu l'impression de me réveiller dans les bras de MariaT. (Dans le cul.)
Allez hop, debout. Douche. Plan de Paris dans ma poche de gauche, clés des 106(s) (chambre et tuture) dans l'autre.
Ascenseur ? Non. Escaliers. Pas un exploit mais juste un échauffement en vue de la marche intense qui m'attendait. Le type pionçait à la réception. Il faisait encore bien sombre dehors. [j'm'attendais à quelle luminosité vers 06h00 ?!]
Soudainement, une idée. Y'avait un PC à la réception, avec connexion internet en plus. Que demandez de plus dans un 3* ? Avec un peu de chance j'allais reconnaître quelques rues dans Google Street Bidiew : "Bon, c'était une rue à sens unique. Ok. Y'avait des travaux. Ok. Un big portail vert de chrome. Ok." 106 rues potentielles, quoi. Une aubaine.
Le réceptionniste, qui venait d'émerger : "Bien dormi ?"
"Vous cherchez quelque chose dans Paris ? Un monument ? Un musée ? Y'a des plans derrière vous."
Gasp. : "Rien de tout ça. Juste ma voiture."
Récep : "???. Hum Hum".
1 heure après, j'avais rapidement fait le tour. Que dalle. Pas de 106. Le doute du vol m'avait traversé l'esprit ; mais la 106 était une poubelle. Y'avait mieux à chourer comme caisse.
08h10 : MariaT dormait encore. Je venais de toquer à sa porte. J'avais envie de lui faire l'amour. Pour l'instant, c'était... (Dans le cul). [bis]
Après avoir attendu dans un café pas loin de l'hôtel, la belle MariaT venait me rejoindre. J'en profitais pour l'embrasser. C'était bon. Mais [curieusement] ses lèvres n'avaient déjà plus le même goût.
Vers 09h30 nous allions au Sacré-Cœur. Le temps passait si vite. Après c'était les boutiques artisanales de Montmartre. MariaT s'était acheté un zoli bonnet alpaga.
Nous étions main dans la main : javais toujours eu horreur de ces clichés mais votre Gaspard était devenu un gros neuneu... (du moins jusqu'à fin 2010)
Un salon de thé. Des bisous. Des baisers. Des caresses. Il brûlait la gorge ce thé aux fruits rouges. En plus il avait un goût de Strepsil. Soudainement, la fameuse "discussion" :
MariaT : "Gaspard, me quieres de verdad o juegas conmigo ?"
Gasp. : "Vaya pregunta tonta, claro que te quiero."
MariaT : "Mira, explicame por qué no has movido el puto culo para ir a verme a Valencia ?"
Gasp. : "He tenido bastante trabajo y..."
MariaT : "PFFF Y Yo qué ?!"
(elle ne savait rien de ma phobie sociale)
MariaT : "Quiero que te vengas conmigo mañana al aeropuerto y que me sigas. Yo te pago el billete, te quedas algunos días."
Gasp. : "Je sais pas..."
MariaT : " TChéPA , eso que coño significa ?!"
Gasp. : "Luego te cuento..."
MariaT : "NO ! Ya esta bien. Me da la sensación de que estoy perdiendo el tiempo contigo. No tomas decisiones. El tiempo pasa y no te mueves. Lo nuestro no puede funcionar. Creo que lo sabes en ti mismo."
Le thé Strepsil était soudainement devenu bon. Je venais de comprendre que tout était fini. En fait son voyage ici, à Paris, en ma compagnie, n'avait été qu'un prétexte, un "cadeau" d'adieu.
MariaT : "Veeeees ?! Otra vez estas pensando en no sé que ! Y no me escuchas. Desde luego me pones de los nervios."

(suite et fin tout à l'heure)
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Ven 25 Fév 2011 - 13:08

Au secours Toute Douce, j'ai fait anglais allemand latin .....
Revenir en haut Aller en bas
tout-doucement-
Agora' fan
Agora' fan


Féminin
Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Ven 25 Fév 2011 - 15:58

Gaspard a écrit:
31 décembre 2010

Mobile réglé à 05h45. J'avais mal dormi avec cette histoire de 106 égarée. Pis encore, j'avais [un court instant] eu l'impression de me réveiller dans les bras de MariaT. (Dans le cul.)
Allez hop, debout. Douche. Plan de Paris dans ma poche de gauche, clés des 106(s) (chambre et tuture) dans l'autre.
Ascenseur ? Non. Escaliers. Pas un exploit mais juste un échauffement en vue de la marche intense qui m'attendait. Le type pionçait à la réception. Il faisait encore bien sombre dehors. [j'm'attendais à quelle luminosité vers 06h00 ?!]
Soudainement, une idée. Y'avait un PC à la réception, avec connexion internet en plus. Que demandez de plus dans un 3* ? Avec un peu de chance j'allais reconnaître quelques rues dans Google Street Bidiew : "Bon, c'était une rue à sens unique. Ok. Y'avait des travaux. Ok. Un big portail vert de chrome. Ok." 106 rues potentielles, quoi. Une aubaine.
Le réceptionniste, qui venait d'émerger : "Bien dormi ?"
"Vous cherchez quelque chose dans Paris ? Un monument ? Un musée ? Y'a des plans derrière vous."
Gasp. : "Rien de tout ça. Juste ma voiture."
Récep : "???. Hum Hum".
1 heure après, j'avais rapidement fait le tour. Que dalle. Pas de 106. Le doute du vol m'avait traversé l'esprit ; mais la 106 était une poubelle. Y'avait mieux à chourer comme caisse.
08h10 : MariaT dormait encore. Je venais de toquer à sa porte. J'avais envie de lui faire l'amour. Pour l'instant, c'était... (Dans le cul). [bis]
Après avoir attendu dans un café pas loin de l'hôtel, la belle MariaT venait me rejoindre. J'en profitais pour l'embrasser. C'était bon. Mais [curieusement] ses lèvres n'avaient déjà plus le même goût.
Vers 09h30 nous allions au Sacré-Cœur. Le temps passait si vite. Après c'était les boutiques artisanales de Montmartre. MariaT s'était acheté un zoli bonnet alpaga.
Nous étions main dans la main : javais toujours eu horreur de ces clichés mais votre Gaspard était devenu un gros neuneu... (du moins jusqu'à fin 2010)
Un salon de thé. Des bisous. Des baisers. Des caresses. Il brûlait la gorge ce thé aux fruits rouges. En plus il avait un goût de Strepsil. Soudainement, la fameuse "discussion" :
MariaT : "Gaspard, tu m'aimes vraiment ou tu joues avec moi ?"
Gasp. : "C'est quoi cette question stupide... bien sur que je t'aime."
MariaT : "regarde , explique moi alors pourquoi tu ne bouges pas ton cul pour venir habiter à Valence ?"
Gasp. : "J'ai eu assez de travail et......"
MariaT : "PFFF et quoi ?!"
Gaspard a écrit:
(elle ne savait rien de ma phobie sociale)
MariaT : "Je veux que tu viennes demain à l'aéroport avec moi et que tu partes avec moi. prend toi quelques jours."
Gasp. : "Je sais pas..."
MariaT : " TChéPA , ça signifie quoi? ?!"
Gasp. : "Je voudrais dire que..."
MariaT : "NO ! ce n'est pas grave. J'ai l'impression que je perds mon temps avec toi. Tu ne prends aucune décision. Le temps passe et toi tu ne te bouges pas. Ca ne peut pas fonctionner."
Gaspard a écrit:
Le thé Strepsil était soudainement devenu bon. Je venais de comprendre que tout était fini. En fait son voyage ici, à Paris, en ma compagnie, n'avait été qu'un prétexte, un "cadeau" d'adieu.
MariaT : "Veeeees ?! Tu penses que je ne sais pas ce que je fais ! J'ai l'impression que tu ne m'écoutes pas . Depuis j'ai les nerfs."

Gaspard a écrit:
(suite et fin tout à l'heure)
Revenir en haut Aller en bas
tout-doucement-
Agora' fan
Agora' fan


Féminin
Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Ven 25 Fév 2011 - 15:59

c'est du gloubi glouba d'espagnol, google traduction est pas super en forme aujourd'hui, vendredi oblige :)
Revenir en haut Aller en bas
marion
Super-Administratrice
Super-Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4812
Age : 34
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Bonne année...   Ven 25 Fév 2011 - 16:02

merci GASPARD pour la suite et merci TOUTE DOUCE pour la traduction
Revenir en haut Aller en bas
elvire
Super Modératrice
Super Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4362
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Ven 25 Fév 2011 - 18:13

Merci Toude Douce d'aider Gaspard à raconter son histoire
Revenir en haut Aller en bas
Gaspard
Agora'passionné
Agora'passionné


Masculin
Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Ven 25 Fév 2011 - 21:35

Nous avions rapidement déjeuner. Pendant le dessert on s'était remémoré les moments passés comme si -d'un commun accord- on avait déjà tourné la page. C'était curieux. Moi j'étais plutôt triste. Elle, si elle l'était, le dissimulait plutôt bien.
Direction la Tour Gustave : ce week-lovend commençait à me gonfler. Non, je n'avais pas envie de prendre la pose devant cette Tour. Non, je n'avais pas envie d'acheter une rose à cet indien qui me cassait les bonbons. Oui j'avais envie d'un Hennessy sans glace. Ça m'aurait changé les idées car je n'arrivais même plus à faire semblant.
En l'espace d'un jour, j'avais perdu deux extrêmes : un amour et une poubelle roulante.
Il se faisait déjà tard.
De retour à l'hôtel -tiens on avait changé de réceptionniste- MariaT me proposait d'aller dans sa chambre. Je me doutais que c'était pas pour faire l'amour ; de toutes façons le cœur n'y était plus. J'assistais bouche-bée comment MariaT se déshabillait pour revêtir une belle robe grise. C'était une teinte web #333333.
MariaT : "Como me ves ?"
Gasp. : "Super wapa como siempre".
MariaT : "Eres un angel".
(Et toi un démon non de Dieu...)
De retour dans ma chambre : la 106. Ah oui m...., ma voiture ? Pfff j'avais déjà oublié. Qu'importe. Il faisait -3° dans la chambre, pour peu j'aurai vu Regan McNeil sur mon pieu. J'appelais la réception. L'illuminé de la réception arrivait, essoufflé :
"Ah oui, y'a un problème de chauffage-là."
(Non sans blague)
"Ne vous inquiétez pas. On va arranger ça. Il vaut mieux car on a pas d'autre chambre. ah ah ah ah"
(Comique le bougre en plus)

Le restaurant se trouvait non loin de la Gare du Nord. Le décor était chouette. Encore une fois nous avions bien ri. Du homard circulait sur des plateaux argentés comme des tartines au ptit déj. MariaT avait trouvé une voisine à qui parler puisque they spoke together in a spanglish superphonique. Moi j'étais entouré d'un collectionneur d'objets sixties et d'une super-mamy qui aimait les vins d'Alsace.
Bonne année, bonne santé !!! La mémé à ma droite m'avait fait une bise plus sincère que tous les baisers de MariaT. Mon voisin de gauche m'avait embrassé aussi, ses lèvres avaient le goût de mauresque.
01h20. Tout était fini.
Le lendemain serait le jour des adieux.
Revenir en haut Aller en bas
tout-doucement-
Agora' fan
Agora' fan


Féminin
Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Bonne année...   Sam 26 Fév 2011 - 21:25

Gaspard a écrit:
Nous avions rapidement déjeuner. Pendant le dessert on s'était remémoré les moments passés comme si -d'un commun accord- on avait déjà tourné la page. C'était curieux. Moi j'étais plutôt triste. Elle, si elle l'était, le dissimulait plutôt bien.
Direction la Tour Gustave : ce week-lovend commençait à me gonfler. Non, je n'avais pas envie de prendre la pose devant cette Tour. Non, je n'avais pas envie d'acheter une rose à cet indien qui me cassait les bonbons. Oui j'avais envie d'un Hennessy sans glace. Ça m'aurait changé les idées car je n'arrivais même plus à faire semblant.
En l'espace d'un jour, j'avais perdu deux extrêmes : un amour et une poubelle roulante.
Il se faisait déjà tard.
De retour à l'hôtel -tiens on avait changé de réceptionniste- MariaT me proposait d'aller dans sa chambre. Je me doutais que c'était pas pour faire l'amour ; de toutes façons le cœur n'y était plus. J'assistais bouche-bée comment MariaT se déshabillait pour revêtir une belle robe grise. C'était une teinte web #333333.
MariaT : "Comment tu me trouves ?"
Gasp. : "Très belle comme toujours".
MariaT : "tu es un ange".
Gaspard a écrit:

(Et toi un démon non de Dieu...)
De retour dans ma chambre : la 106. Ah oui m...., ma voiture ? Pfff j'avais déjà oublié. Qu'importe. Il faisait -3° dans la chambre, pour peu j'aurai vu Regan McNeil sur mon pieu. J'appelais la réception. L'illuminé de la réception arrivait, essoufflé :
"Ah oui, y'a un problème de chauffage-là."
(Non sans blague)
"Ne vous inquiétez pas. On va arranger ça. Il vaut mieux car on a pas d'autre chambre. ah ah ah ah"
(Comique le bougre en plus)

Le restaurant se trouvait non loin de la Gare du Nord. Le décor était chouette. Encore une fois nous avions bien ri. Du homard circulait sur des plateaux argentés comme des tartines au ptit déj. MariaT avait trouvé une voisine à qui parler puisque they spoke together in a spanglish superphonique. Moi j'étais entouré d'un collectionneur d'objets sixties et d'une super-mamy qui aimait les vins d'Alsace.
Bonne année, bonne santé !!! La mémé à ma droite m'avait fait une bise plus sincère que tous les baisers de MariaT. Mon voisin de gauche m'avait embrassé aussi, ses lèvres avaient le goût de mauresque.
01h20. Tout était fini.
Le lendemain serait le jour des adieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonne année...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonne année...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» bonne année 2008
» Bonjour, bonsoir et bonne année!!
» Joyeuses fêtes et bonne année 2012
» Calendrier "bonne année" pour janvier
» Bonne année à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Espace discussions :: Rubriques diverses :: Art, Musique, Films et Créations-
Sauter vers: