Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agora-dossiers informations médicales santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Agora-dossiers informations médicales santé   Sam 6 Déc 2008 - 16:36



Sans neurotransmetteurs il n'y aurait ni mémoire, ni émotions. Il existe des dizaines de ces messagers chimiques du cerveau, mais six d'entre eux mènent la danse.

DOPAMINE: le moteur

La dopamine est un neurotransmetteur synthétisé par certaines cellules nerveuses à partir de la tyrosine, un acide aminé composant des protéines de l’alimentation. Elle affecte le mouvement musculaire, la croissance des tissus, le fonctionnement du système immunitaire et intervient dans la sécrétion de l’hormone de croissance. Les réseaux dopaminergiques du cerveau sont étroitement associés aux comportements d’exploration, à la vigilance, la recherche du plaisir et l’évitement actif de la punition (fuite ou combat). On appelle souvent cette molécule "la molécule du plaisir".

Chez l’animal, les lésions des zones dopaminergiques se traduisent par un désintérêt pour les stimulis de l’environnement et par une diminution du comportement exploratoire. En revanche, lorsqu’on place des électrodes aux sites dopaminergiques et qu’on permet à l’animal de s’auto-stimuler par déclenchement de chocs électriques, le plaisir et l’excitation sont tels que le cobaye peut en oublier de s’alimenter.

Chez l’homme, la baisse d’activité des neurones dopaminergiques entraîne une diminution du mouvement spontané, une rigidité musculaire et des tremblements. C’est la maladie de Parkinson.

Des taux de dopamine anormalement bas ont été retrouvés chez des patients toxicomanes souffrant de troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et ayant été négligés durant leur enfance. Les chercheurs ont recruté 82 patients toxicomanes abstinents qu’ils ont comparés à 44 personnes saines. Ils se sont alors aperçus que les patients toxicomanes étaient plus souvent atteints du trouble de l’attention et avaient des taux de dopamine plus bas. Et plus ces patients avaient été négligés par leurs parents durant l’enfance, plus les taux de HVA étaient bas.

Pour les auteurs, ces résultats suggèrent que la négligence des parents pendant l’enfance pourrait avoir un effet sur la fonction dopaminergique à l’âge adulte et contribuer à l’apparition de l’hyperactivité et à une plus grande sensibilité à l’usage de drogues. On trouve des taux de HVA très bas dans les dépressions de type mélancolique, caractérisées par une diminution de l’activité motrice et de l’initiative. A l’inverse les produits ou les activités qui procurent du plaisir, comme l’héroïne, la cocaïne, le sexe, activent certains systèmes dopaminergiques. Des médicaments qui augmentent la dopamine, comme la L-Dopa ou les amphétamines, agiraient de même.

Rappelons que la dopamine n'est pas très commune dans le cerveau. Les neurones qui en produisent ne représentent guère plus de 0,3 % de toutes nos neurones.



Circuit de récompense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mar 9 Déc 2008 - 12:56




NORADRENALINE: la carotte et le bâton

La noradrénaline est synthétisée par certains neurones à partir du même acide aminé qui sert à fabriquer la dopamine. Elle stimule la libération de la graisse mise en réserve et contrôle la libération des hormones qui régulent la fertilité, la libido, l’appétit et le métabolisme. La noradrénaline module l’attention, l’apprentissage et facilite la réponse aux signaux de récompense: plus la sensibilité noradrénergique est grande, plus ces traits sont amplifiés.

Chez le rat, la destruction du siège des neurones à noradrénaline, entraîne une disparition totale de la peur! Inversement, Mary Schneider (Université du Wisconsin) a montré que des singes rendus peu sensibles se montrent incapables d’intégrer les comportements sociaux du groupe. Chez l’homme, la diminution de la noradrénaline affecte l’acquisition de connaissances et d’associations nouvelles. Mais la caféine, qui augmente la noradrénaline du cerveau, améliore la capacité à accomplir des tâches répétitives, ennuyeuses, non sanctionnées par des récompenses. L’administration de tyrosine à des patients dépressifs augmente la sécrétion de noradrénaline.

Le docteur Bruce Perry (Baylor College of Medicine, Houston, Texas) a trouvé qu’une sensibilité noradrénergique réduite chez l’enfant est associée à des comportements "socialement détachés". Le docteur David Magnusson (Institut Karolinska, Stockholm, Suède) a suivi pendant vingt ans le parcours de tous les garçons d’une petite ville, dès l’âge de 10 ans. Certains d’entre eux sont devenus criminels; tous ceux-là avaient des taux de noradrénaline bas! Le docteur Perry estime qu’il existe une corrélation entre une sensibilité noradrénergique forte et la recherche de sensations "socialement acceptables".

Pour conclure, la noradrénaline semble créer un terrain favorable à l’éveil, l’apprentissage, la sociabilité, la sensibilité aux signaux émotionnels, le désir sexuel. À l’inverse, lorsque la synthèse ou la libération de noradrénaline est perturbée, peuvent apparaître repli sur soi, détachement, démotivation, dépression, baisse de la libido.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Jeu 11 Déc 2008 - 10:43




ADRENALINE: le stresseur

L’adrénaline active la réponse de l’organisme à un stimuli, et en général au stress. Elle agit sur le système nerveux et peut augmenter le pouls, la pression sanguine, améliorer la mémoire, diminuer la réflexion, augmenter la force de contraction musculaire, accroître le flux sanguin et la capacité respiratoire, dilater les pupilles et faire se dresser poils et cheveux. Elle prépare l’organisme à une réaction du type "fuir" ou "faire face". A sons action nous sommes en alerte.

Le système nerveux sympathique est composé de deux grandes entités, chacune contrôlant des fonctions différentes. Le système alpha-adrénergique contrôle notamment la vigilance et l’éveil et le système bêta-adrénergique le pouls, la respiration et le flux sanguin. Les médicaments bêta-bloquants agissent en bloquant les récepteurs bêta-adrénergiques, qui lorsqu’ils sont sur-stimulés peuvent entraîner trac et phobies.

En résumé, l’adrénaline est le neurotransmetteur qui nous permet de réagir dans une situation de stress. Des taux élevés d’adrénaline conduisent à la fatigue, au manque d’attention, à l’insomnie, à l’anxiété et dans certains cas à la dépression.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Sam 20 Déc 2008 - 12:47




ACETYLCHOLINE: le mémorisateur

L’acétylcholine est le seul neurotransmetteur majeur qui n’est pas fabriqué à partir d’un acide aminé. Il est synthétisé à partir d’une substance de l’alimentation, la choline et de la forme active de la vitamine B5. C'est un neurotransmetteur "à tout faire" qui intervient dans le contrôle des mouvements, y compris le pouls, ainsi qu’une multitude de fonctions physiologiques. C’est aussi le messager chimique de la mémoire.

Avec l’âge, l’organisme fabrique moins d’acétylcholine. Cette situation est à l’origine de troubles de la mémoire, du manque de concentration, d'oublis et dans les cas extrêmes des formes de démence sénile.

Pour résumer, l’acétylcholine commande la capacité à retenir une information, la stocker et la retrouver au moment nécessaire.




La vitamine B5 est est particulièrement abondante dans certaines viandes, les poissons et les œufs. Elle est malheureusement délayée dans les eaux de cuisson alors ne jetez pas vos bouillons.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Lun 22 Déc 2008 - 14:26




SEROTONINE: le grand inhibiteur

La sérotonine est synthétisée par certains neurones à partir d’un acide aminé, le tryptophane, qui entre dans la composition des protéines alimentaires. Elle joue un rôle majeur dans la coagulation sanguine, la venue du sommeil, la sensibilité aux migraines. Elle est utilisée par le cerveau pour fabriquer la mélatonine.

Dans le cerveau, la sérotonine influence l’activité des neurones en diminuant leur fréquence de décharge, inhibant leur action. Des régions du cerveau peuvent être affectées lorsqu’il y a trop peu de sérotonine.
Celà peut entraîner une désinhibition du contrôle réfléchi sur le comportement: on cède à des pulsions quelles que soient les conséquences de ses actes.

Chez l’Homme, les taux anormalement bas de sérotonine sont généralement associés à des comportements impulsifs, agressifs, voire très violents. Des taux très bas ont été relevés chez les criminels qui assassinent leur famille avant de tenter de mettre fin à leur jour. Un taux bas de sérotonine chez un enfant était le facteur qui prédisait le mieux un comportement criminel ou suicidaire.

Les substances qui diminuent la sérotonine ont un effet désinhibant. L'ecstasy par exemple augmente la sociabilité et les échanges en détruisant les terminaisons nerveuses sérotoninergiques.

En résumé, la sérotonine semble créer un terrain favorable aux comportements prudents, réfléchis, calmes.





Où trouve-t-on le tryptophane?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mar 23 Déc 2008 - 13:16




GABA: le relaxant

Moins connu que tous les autres, le GABA (acide gamma-aminobutyrique) est pourtant le neurotransmetteur le plus répandu dans le cerveau. Il semble impliqué dans certaines étapes de la mémorisation. C'est aussi un neurotransmetteur inhibiteur puisqu'il sert à freiner la transmission des signaux nerveux. Sans lui, les neurones pourraient littéralement s’emballer, transmettre des signaux de plus en plus vite, jusqu'à épuisement du système. Le GABA les maintient sous contrôle.

Ce neurotransmetteur favorise favorise aussi le calme et la relaxation, il diminue la tonicité musculaire, ralentit le rythme cardiaque, réduit les convulsions de l’épilepsie, ainsi que les spasmes musculaires. On sait que des niveaux bas de ce neurotransmetteur entraînent des difficultés d’endormissement et de l’anxiété. C'est donc un anxyolytique naturel.




On retrouve l'acide glutamique en trés grande quantité dans le le thon, la morue, le poisson pané, le parmesan, le lait même en poudre, le gouda, l'edam, les amandes, les arachides, le porc, le veau, la mozzarelle, le port salut, les volailles, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Alzheimer   Jeu 29 Jan 2009 - 13:31




1/3 de la population française devrait être âgé de plus de 60 ans d’ici 2040, soit plus de 20 millions de personnes. Le vieillissement de la population s’accélère depuis les années 80. En France, l’espérance de vie est de 84 ans pour les femmes et de 77,1 ans pour les hommes (source 2006). Au cours de ces 10 dernières années, les hommes ont gagné 3.1 ans et les femmes 2.1 ans. Le nombre des personnes âgées de plus de 80 ans, celles qui risquent d’être les plus exposées, augmente ainsi chaque année.

La maladie d’Alzheimer, maladie du cerveau, est une affection neuro-dégénérative qui entraine une détérioration progressive et définitive des cellules nerveuses provoquant une démence sénile. La démence sénile provoquée par cette maladie est la plus fréquente des maladies dégénératives du cerveau: elle représente prés 3/4 de l'ensemble des démences. Ces dernières sont responsables de plus de 50 % des situations de dépendance des personnes âgées. Contrairement à ce que l'on croit croit, elle ne touche pas forcément que les personnes agées.

Cette maladie n'est pas sans effets sur la vie quotidienne des malades: elle s’accompagne progressivement d’une détérioration intellectuelle entrainant des manifestations psychologiques et des troubles du comportement conduisant à une perte d’autonomie. Généralement, elle évolue de manière lente, sournoise et insidieuse pendant 8 à 10 ans. La perte d’autonomie, la dépendance et l'hospitalisations accompagnent le quotidien des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Selon un sondage réalisé pour le magazine Pèlerin, par TNS-Sofres, publié en Mars 2008, pour plus d’1 français sur 2, la maladie d'Alzheimer est la maladie la plus crainte après le cancer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: AGORA-DOSSIERS: Le handicap psychique   Lun 23 Fév 2009 - 13:16



Le handicap psychique n'est pas à confondre avec le handicap mental. Ce dernier est la conséquence d'une déficience intellectuelle, apparaissant à la naissance ou à la suite de lésions cérébrales. La déficience intellectuelle est stable, durable, et irréversible. Si les troubles moteurs ou psychiques qui l'accompagnent peuvent nécessiter des soins médicaux et psychothérapeutiques, le handicap mental en lui-même n'est pas médicalisé.

Dans le handicap psychique, l'intelligence est préservée; cependant, la maladie génère des troubles cognitifs qui perturbent l'organisation de l'activité. Apparaissent diversement ou ressentis des difficultés de communication, de concentration et d'orientation, des troubles du comportement, du jugement et du rapport à la réalité, une fatigabilité importante, une grande vulnérabilité au stress, une tendance au repli sur soi et à l'évitement relationnel, des angoisses et des sentiments de persécution.

A certains moments, nervosité, suspicions, peurs, sidération, désorganisation de la pensée, bizarreries, sentiments d'étrangeté, ressentis de morcellement, et hallucinations, peuvent apparaître et invalider fortement la personne dans sa vie quotidienne.

Dans les traitements du handicap psychique, les médicaments peuvent avoir des effets secondaires non négligeables.



Mr Kim Peek, le vrai "Rain man" dont la vie a inspiré le célèbre film. Mr Peek est autiste depuis sa naissance et souffre du syndrome du "savant". Il a une vie sociale quasi inéxistante mais sa mémoire phénoménale intrigue la communauté scientifique! Il peut lire n'importe quel livre avec une rapidité de 2000 mots/minute et se rappeler chaque ligne, chaque page, chaque emplacement des mots, chaque lieu, chaque personnage et citer n'importe quelle date ou évènement à travers les siècles, et ce, même des dates d'avant l'antiquité!

Il a la capacité extraordinaire de retenir A LONG TERME 90% de ce qu'il lit! Il y a 50 personnes atteintes de cette maladie du "savant" dans le monde.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Lun 23 Fév 2009 - 15:51

J'avais vu le film rain man qui m'avait beaucoup marqué et touché. Finalement, je me demande à quel stade parle-t-on d'handicap? Car face à sa science, nous pourrions être plutôt handicapés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Lun 23 Fév 2009 - 19:11

Salut karen.

C'est un cerveau ce type. D'aprés des spécialistes en neursciences, il scanne littéralement les 2 pages qu'il lit, une par oeil! Il existe d'autres "étrangetés" de ce genre qui intriguent les scientifiques. J'essayerai de vous en parler un petit peu. Il y a des choses étonnantes.

Ce qui se passe avec ces personnes, elles sont célèbres certes, douées de capacités hors normes, mais elles ne possèdent aucun sens de la socialisation. Si certains ont besoin d'une personne pour traverser la rue ou pour s'habiller, d'autres ne développeront jamais la joie. Elles ne seront jamais autonomes, en tout cas pas entièrement.

Ce genres d'énigmes du cerveau s'expliquerait, en partie, par sa mise en place dans le foetus et par des connections neuronales trés males connues à ce jour. Par exemple, Einstein était à la limite de l'autisme, un peu comme Kim Peek. La ligne qui sépare ce que l'on appelle l'intelligence et cette forme de "folie" ou "d'abération", je ne sais pas quel mot utiliser, est aussi fine que le bord d'une feuille de papier!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: FRANCE: Semaine de la santé mentale   Mar 17 Mar 2009 - 11:55

FRANCE: SEMAINE DE LA SANTE MENTALE

Aujourd'hui débute dans toute la France, la 20ème Semaine d'Information sur la Santé mentale. L'Union nationale des Amis et Familles de Malades psychiques (UNAFAM) a choisi cette année de s'intéresser particulièrement aux soins et à l'accompagnement des patients.

A cette occasion, un Livre Blanc consacré aux besoins en hébergement des personnes atteintes d'une maladie psychique sera présenté ce jeudi.

Les organisateurs de cette semaine veulent rassembler les patients, leurs proches et les professionnels. Il s'agit également "de faire connaître au public les lieux, les moyens et les personnes susceptibles d'apporter un soutien ou une information de proximité", souligne l'UNAFAM.

De nombreux débats vont rythmer la semaine. Plus de 250 manifestations sont organisées sur l'ensemble du territoire: conférences, réunions-débat, visites de lieux de soins, journées portes ouvertes, projections de films, expositions, pièces de théâtre... Pour en savoir plus:

http://www.unafam.org/accueil.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mar 17 Mar 2009 - 14:05

Ton site est vraiment intéressant Ecureuil.

Je suis nulle, je devrais m'y rendre plus souvent!! C'était lundi dans l'Allier et dans le Puy-Dome... ya rien par contre!!! :emodents:

Par contre, c'était hier malheureusement, à Paris, "De la crise au travail: la réinsertion des personnes ayant un handicap psychique", ça m'aurait beaucoup intéressée!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mar 17 Mar 2009 - 20:03

Salut karen.

Il y a beaucoup de choses sur Paris. Hier il y avait une réunion dans ta région. Il est possible qu'il y en est d'autres dans le cours de l'année. Si tu veux tu peux contacter l'UNAFAM de ton département, ils pourraient te renseigner:

Unafam 03
18 rue de la Prévoyance
03400 Yzeure

Renseignements :
Nicole Carsac
tél : 06 30 75 90 82
Fax : 04 70 46 24 66
email : 03@unafam.org

C'est dommage que beaucoup de leurs documents soient en PDF. Ce sont des documents lourds et impossible à recopier. Ce qui est bien dommage pour l'information circule au mieux parmi les personnes malades. On devrait pouvoir faire du copier-coller pour la faire passe au plus vite. J'ai vu qu'il y a ma psy qui participe au colloque du samedi 21 sur Grenoble. Le monde est petit!

Revoici la page pour toutes les régions:

http://www.unafam.org/actualites/sism.html


:rto):
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mar 17 Mar 2009 - 20:15

Citation :
De la crise au travail: la réinsertion des personnes ayant un handicap psychique", ça m'aurait beaucoup intéressée!!!!

Woaw z'avez de la chance, chez moi n'importe quel employeur va voir le mega trou dans mon cv, puis me demander pourquoi, puis m'envoyer balader pour un autre et le pire c'est que je trouve ca normal .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mar 17 Mar 2009 - 20:30

J'ai le même soucis que toi Dweliv! J'ai un méga trou dans mon cv. Par contre pour ma part, je ne trouve pas ça normal d'envoyer ballader, que ce soit à notre age ou plus jeune, il faut bien un jour commencé et au départ personne n'a d'expérience. Et l'expérience s'acquiert...

Et puis tu peux expliquer lors de ton entretien que tu as eu des problèmes de santé qui ton rendu inapte pour un temps au travail (sans dire la cause et la maladie) et dire que maintenant (bien insister sur ce point) que tu es guéri (quand ce sera le cas et donc que tu rechercheras). Et justement, tu peux valoriser ce point en disant que par ton vécu personnel, tu sais ce que représentes la vie, le travail et plus que quiconque tu es motivé.

Après c'est pareil, le jour où tu retourneras ou iras dans la vie active et professionnelle, je te conseille (c'est ce que je ferais moi-même) de voir un conseiller, de faire une mini formation pour savoir faire ton cv et te présenter à tes entretiens (ils te donneront des exemples de réponses à donner je suppose..), ainsi que peut-être un bilan de compétence...
Revenir en haut Aller en bas
marion
Super-Administratrice
Super-Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4812
Age : 33
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mar 17 Mar 2009 - 21:55

c'est quoi "en PDF" heu

Mince, j'en ai méme pas entendu parler. Je suppose que vers chez nous ils ne font pas grand chose.

Et non, ce n'est pas normal de refuser quelqu'un qui a un trou dans son cv, chacun a ses raisons. Mais tes capacités dans ton domaine n'en reste pas moins bonnes, tu devrais avoir la méme chance que tout le monde. Sinon ca reste tout bonnement de la discrimination.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mar 17 Mar 2009 - 22:46

PDF est un format de fichier. Il est universel dans le sens où même si tu n'as pas la fonctionnalité enregistrée dans ton pc, tu peux quand même ouvrir ce document.
C'est un format de fichier souple, compatible entre différentes plates-formes (MAC, windows...) mais aussi entre différentes applications. Ils offrent un affichage détaillé tout en conservant les polices, les mises en page et les graphiques. Ils ont aussi d'autres fonctionnalités comme de navigation ou de recherche....
Revenir en haut Aller en bas
marion
Super-Administratrice
Super-Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4812
Age : 33
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mer 18 Mar 2009 - 0:09

:oops: oulala, tout ca est compliqué pour moi!!!

Je vais me limiter a comprendre comment discuter sur des forums :bizzou1:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mer 18 Mar 2009 - 0:55

Désolée, je n'ai trouvé que cette définition, c'est difficile d'expliquer.

C'est comme un fichier word par exemple mais que tu peux ouvrir sur n'importe quel pc même si tu n'as pas la version... C'est plus simple? je suis pas très forte pour expliquer... :çij:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Mer 18 Mar 2009 - 1:04

c'est un document que t'ouvre avec adobe reader en general , toutes les pages du document sont présentées les unes a la suite des autres ce qui rend pas mal au final.

Tiens un exemple de pdf :

http://www.games-workshop.com/MEDIA_CustomProductCatalog/m2290120_FRE_blood_angels_codex.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: AGORA-DOSSIERS: La maladie de ménière   Ven 8 Mai 2009 - 13:17




Décrite par le médecin Prosper Ménière en 1861, la maladie de Ménière constitue une pathologie emblématique d'une atteinte dite "périphérique". Pourtant relativement rare, il faut toutefois l'association de plusieurs signes, dans un ordre d'apparition assez strict par ailleurs, pour pouvoir évoquer cette pathologie.

Bien que la raison de son apparition reste mal connue, on sait aujourd'hui que l'origine des troubles repose sur un excès de liquide (l'endolymphe) à l'intérieur de l'oreille interne. C'est cette hyperpression qui va déclencher l'ensemble des symptômes. Les fluides qui augmentent la pression dans l’oreille interne vont brouiller les signaux d’équilibre envoyés au cerveau. Durant une attaque de vertige, des renseignements contradictoires parviennent au cerveau, comme si le corps était à la fois debout et couché.

Notons que l’oreille interne contrôle aussi les facultés auditives, ce qui explique que la maladie de Ménière puisse compromettre l’audition. Les patients souffrant de cette maladie ont des crises régulières et répétées de vertiges qui peuvent durer de 20 à 25 minutes. Ce qui les met dans un état d'épuisement physique lourd.

Cette maladie se manifeste en général chez les personnes âgées entre 30 ans à 50 ans. Elle affecte également les hommes que les femmes. La médecine réussit à traiter la grande majorité des personnes atteintes de la maladie de Ménière, celà-dit elle ne dispose pas encore d’un remède simple et efficace pour tous.

Une lueur d'espoir tout de même. Bien qu'au cours des premières années de la maladie les attaques de vertige tendent à s'intensifier, avec le temps elles se font de plus en plus rares et s’atténuent tranquillement.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Ven 8 Mai 2009 - 17:47

Citation :
Ecureuil :
Notons que l’oreille interne contrôle aussi les facultés auditives, ce qui explique que la maladie de Ménière puisse compromettre l’audition. Les patients souffrant de cette maladie ont des crises régulières et répétées de vertiges qui peuvent durer de 20 à 25 minutes. Ce qui les met dans un état d'épuisement physique lourd.
Cette maladie se manifeste en général chez les personnes âgées entre 30 ans à 50 ans. La médecine réussit à traiter la grande majorité des personnes atteintes de la maladie de Ménière, celà-dit elle ne dispose pas encore d’un remède simple et efficace pour tous.
Bien qu'au cours des premières années de la maladie les attaques de vertige tendent à s'intensifier, avec le temps elles se font de plus en plus rares et s’atténuent tranquillement.
Bonjour Ecureuil
Petit commentaire:
Les crises ne sont par régulières: Elles peuvent disparaitre pendant des mois, et revenir sans crier gare.
Elles durent souvent bien plus de 25 minutes. Et provoquent des vomissements et des nausées. C'est très très désagréable...
Mon généraliste m'a dit qu'il ne fallait pas que j'espère en guérir un jour.
La maladie s'accompagne d'acouphènes. Heureusement, je n'en ai pas trop et je ne suis pas trop sourd.
Mais je suis perpétuellement sans forces. Je retourne voir mon orl la semaine prochaine. A vrai dire, je crois que ce serait un spécialiste de médecine interne qui me serait utile. Dans ma région, il n'y a pas assez de toubibs.
Bon. C'est pas utile que je m'étende;à moins que d'autres participants de ce forum soient atteints de cette maladie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: AGORA-DOSSIER: L''obusite   Jeu 14 Mai 2009 - 17:00




L'OBUSITE

De nombreux auteurs ont depuis l'antiquité rapporté, en conditions de conflits, des constats d'augmentation de la cruauté, de l'insensibilité, de sadisme ou de folie. Le stress à l'origine du trouble peut être constant ou passager mais toujours récurrent. Ces troubles de la personnalité et comportementaux sont parfois associés à des troubles psychomoteurs qui peuvent être momentanés (la résilience) ou durable:

- insomnie,
- cauchemars
- paranoïa
- culpabilité
- hallucinations
- dissociation de la personnalité
- comportements suicidaires (alcoolisme, drogue..)

Tous ces symptômes sont renforcés par une impossibilité pour ces soldats au retour dans la vie civile, de dire ou partager la violence qui a été donnée, vécue et ressentie, ce qui peut conduire à une désociabilisation. Le secret les enferme un peu plus.

C'est au cours de la Première Guerre mondiale que la psychiatrie militaire a identifié divers syndromes, plus ou moins bien compris, appelés "Shell-Shock" (obusite), "Battle Stress" et "Battle Fatigue". De nombreux soldats malades ont été accusés d'être des simulateurs, et beaucoup ont été fusillés ou enfermés. L'obusite est aussi appelée "traumatophobie ou névrose de guerre".

Deux explications sont souvent données par les soldats:

L'épuisement physique (fatigue physique, manque de sommeil, perturbation du rythme de veille, marches forcées, douleur physique dépassant la résistance normale de l'individu...), auquel on peut parfois ajouter l'exposition à certaines toxines (armes chimiques, toxicité des munitions, alimentation avariée...). Mais dans ces cas, les troubles sont généralement temporaires.

L'épuisement moral (face à l'exposition de mourir, à la vue d'autrui mourant, à l'acte de tuer, à la torture, à des actes contredisant la morale ou l'éthique du soldat...) à l'obligation d'obéir à des ordres éventuellement incompréhensible ou inappropriés, ce que l'on nomme "les dissonances cognitives".

Selon un médecin militaire psychiatre "l'instinct de conservation se rebelle contre la guerre".

On pense que ces troubles comportementaux pourraient être dûs à la distance que doit prendre l'esprit du combattant avec la réalité. Il ne devient pas insensible, mais pour sauvegarder sa santé mentale, l'esprit se dissocierait des actes. L'exposition à plus long terme à un stress intense de guerre provoque aussi des séquelles lourdes: l'esprit compose petit à petit avec ce qu'il a enregistré.

Les symptômes de l'obusite sont divers et se caractérisent par des tremblements incontrôlés plus ou moins intenses. Ou encore des syndromes de folies méconnus qui donnèrent le nom de "psychose des barbelés". Pour soigner ces malades, les médecins décidèrent d'utiliser une invention toute récente: l'électricité! Ainsi venait de naître l'électrocution systématique des malades psychiques. Jusqu'à ce jour aucun effet positif n'a jamais été démontré!

On sait maintenant que les individus sont non seulement inégaux face au stress psychique, mais qu'ils sont aussi génétiquement inégaux devant certains toxiques (poudre, gaz de combat, plomb, etc). Avec le recul et les connaissance actuelles en toxicologie, il est probable que de nombreux soldats fusillés pour l'exemple ou punis pour avoir simulé une maladie ou des troubles psychiques, étaient en fait victimes de troubles réels .

Aujourd'hui l'obusite porte le nom de Trouble de Stress Post Traumatique (TSPT) ou Névrose Traumatique.


http://www.youtube.com/watch?v=SS1dO0JC2EE
A voir absolument



Dernière édition par Ecureuil le Jeu 14 Mai 2009 - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Jeu 14 Mai 2009 - 19:51

Mais quel désastre!! :fi):
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   Jeu 14 Mai 2009 - 21:56

Salut ET. :rto):

Cette première guerre mondiale, qu'on a trop bien trop rapidement appelé "la der des ders", a été un véritable tournant cataclysmique dans l'"art" de s'entretuer. Tous les coups ont été permis, dans les deux camps. Et pour ces soldats qui ont craqué psychologiquement, ça a été au début le peloton d'éxecution pour refus d'obéissance, puis quelques médecins se sont aperçus de la véritable ampleur du problème. Certains cas ont donc été filmés pour études, pas comme témoignages. Les images de ce petit film parlent d'elles même.


emopeur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agora-dossiers informations médicales santé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agora-dossiers informations médicales santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Agora-dossiers informations médicales santé
» AGORA-DOSSIERS: CV et handicap
» AGORA-DOSSIERS: Relativiser
» Agora-dossiers: Le coup de foudre
» Agora-dossiers: le cerveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Espace discussions :: Rubriques diverses :: Médical, Santé-
Sauter vers: