Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 renseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anonym
Invité



MessageSujet: renseignement   Ven 25 Juin 2010 - 3:37

Bonjour, y a-t-il des messages laissés par les conjoints ou les proches des personnes agoraphobes, concernant la façon dont ils vivent la maladie de la personne qu'ils aiment?? .... Moi cela fait deux ans que je suis avec ma copine agoraphobe .. on ne peux pas dire qu'on le vivait bien, mais on commence a avoir de vraies difficultés à se comprendre ...
Merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: renseignement   Ven 25 Juin 2010 - 8:32

Bonjour,
Je souffre aussi d'agoraphobie. J'ai un copain avec qui, je suis depuis presque 2 ans. Au début, c'était pas la joie, il voulait toujours sortir, moi non.
C'est surement ça qu'il se passe dans votre cas ?!
C'était aussi pénible pour notre couple..
Surement contrairement à ta copine, je prend des antidépresseurs, sa m'aide, c'est sur qu'il y a des périodes plus difficile que d'autre..
Mais mon copain a toujours compris ce que je vie. Il a fait beaucoup de recherche sur internet pour mieux comprendre ce qu'est réellement l'agoraphobie. Le mieux c'est de bien s'informer sur cette '' maladie ''. Quand une crise commence, on l'a sent, on sent des petites palpitations, quand sa m'arrive, je le dis à mon copain et on parle, on parle de toute chose, de chose drôle. Le mieux c'est de pas penser à ce qui nous arrive puisque la peur c'est nous qui la crée. Quand les palpitations commence, on a peur, on pense à toute sorte de choses '' que m'arrive t-il ? '' Ah h non, je vais tomber dans les pommes '' Il ne faut pas penser à sa, c'est plus dure à faire qu'à dire mais on peux y arriver. Tout sa est dans notre tête, c'est à nous de contrôler ces pensées..

Ta copine a besoin de tout ton soutien, il ne faut pas lui montrer que tu es décourager ni la rabaisser sur ce sujet. Tout sa peux engendrer la situation.

J'espère que j'ai pu t'aider un peu., désolé pour mon long texte :P

Bonne chance !!Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: renseignement   Ven 25 Juin 2010 - 12:29

Bonjour!

Je viens de déplacer ton sujet sur l'espace accompagnant que nous venons de créer.

Je n'ai pas tout à fait le même point de vue que Sarah.

Je suis ago depuis 8 ans et comme j'étais célibataire à l'époque j'ai évité des histoires possibles pour ne pas imposer ça à un éventuel copain-je sais que ça en aide mais moi je pense que ça me mettrait une pression et une culpabilité en plus.

Je sais que l'ago a vraiment mis des tensions dans mes relations. J'ai perdu tous mes amis et la relation jusque là complice et tranquille avec ma mère a connu des périodes difficiles.

Je pense qu'on peut s'informer sur internet, lire des livres, mais comprendre me parait difficile. Même moi je trouve invraisemblable lorsque je me décourage de ne pas "pouvoir" faire 3 petits mètres de plus.

Ma mère a des espoirs souvent rompus par des rechutes, elle vit beaucoup de colère, a traversé de la culpabilité (m'en vouloir alors que je ne suis pas fautive, savoir qu'en dehors d'un aspect technique -m'emmener à un rendez-vous par exemple- elle ne pourrait pas m'aider à combattre les peurs que je dois affronter et dépasser seule), de la tristesse, de l'abattement...

Je pense que c'est dur des deux côtés et que personne n'est infaillible. Cela peut tout à fait arriver qu'en étant à bout un jour tu lui fasses une réflexion que tu regretteras et qui la blessera mais on est humain, on peut pas toujours être au top. Personnellement je ne sais pas si j'aurais eu la patience de soutenir un ago pendant des années même si beaucoup y arrivent.

De notre côté, on vit souvent beaucoup de culpabilité. On souffre d'un symptôme improbable qui nous demande beaucoup d'énergie et on fait souffrir l'autre, on refuse des sorties qui nous paniquent... Arrivez-vous à parler chacun de vos ressentis vis à vis de l'autre? Ta copine souffrait-elle d'ago au début de votre relation? Suit-elle une thérapie, un traitement?

Si tu as des questions, nous sommes là.

N'hésite pas à nous confier ce que tu vis, sans censure!

Bon courage à toi,

Lilie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: renseignement   Ven 25 Juin 2010 - 18:23

C'est sur que tu as raison dans ce que tu dis lilie.. Mais la différence c'est que moi je prend des médicaments. C'est pour sa que c'est plus facile pour mon copain. Au début de notre relation, j'en prenais aussi. J'ai été seulement 3 mois d'arrêt et ça été les mois les plus pénible pour notre couple. Mais il était quand même toujours à mes côtés, faut dire qu'on se voyais seulement les fin de semaine .. alors, on restait chez moi. Il sortait même pour aller me chercher quelque chose à manger, ou bien un film.. il allait chercher les choses pour moi ! Pendant c'est 3 mois, j'étais dans une tel déprime et comme j'ai seulement 19 ans, je voulais vivre comme les autres de mon âge et rester le plus longtemps possible avec mon copain. Je sais que ce n'est pas bon de penser toute suite médicament mais c'était mon dernier recours..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: renseignement   Sam 26 Juin 2010 - 0:19

Coucou Sarah!

Sache que je ne pensais pas aux médicaments et qu'il n'y a jamais de jugement de ma part. On fait tous et toutes du mieux que l'on peut et au mieux pour nous-même.

Je tempérais (à mon avis) juste un peu la responsabilité mise sur les épaules des gens qui nous soutiennent car je crois qu'il est impossible pour eux durant de longs mois et parfois des années, 24h/24, 7j/7, de ne pas montrer leur découragement ou de ne pas nous le faire sentir involontairement (par ex lorsqu'à bout une phrase blessante sort d'eux). Je pense qu'il ne suffit malheureusement pas de comprendre ce dont on souffre, nos symptômes de panique. Car ce serait oublier qu'il y a de l'affectif, de l'amour, que ce ne sont pas des professionnels de santé, et que du coup il leur faut beaucoup de patience, au quotidien, pour supporter tout ça sans le triple recul qu'a un médecin: des rendez-vous fixes, pas de lien du coeur, un savoir scientifique.

J'espère de tout coeur qu'on a pu t'aider, toi qui a posté ce message, même si Sarah et moi nous trouvons de l'autre côté.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: capté   Sam 26 Juin 2010 - 15:13

Bien je voulais rester discret sur mon inscription sur ce site mais ma compagne m'a grillé, alors je vais bien voir sa réaction, dans un sens ca m'arrange car je comptais lui suggérer de partager ses difficultés avec des personnes qui peuvent la comprendre, maintenant je sais pas si elle se sentira de s'inscrire ... c'est une tête de mule et elle aime pas qu'on la pousse.
Par rapport à ta remarque Lilie: "Cela peut tout à fait arriver qu'en étant à bout un jour tu lui fasses
une réflexion que tu regretteras et qui la blessera mais on est humain,
on peut pas toujours être au top", c'est arrivé récemment que des paroles désobligeantes sortent, et après il est pas facile de réparer les pots cassés.
Sinon pour répondre à tes autres questions, ma copine était déjà agoraphobe et claustrophobe lorsque j'ai fait sa connaissance, celà faisait 6 ans et maintenant 8. Concernant la thérapie, ca va se mettre en place sous peu, j'avoue que j'attends beaucoup de ca, peut-être même un peu trop ... mais bon.

En m'inscrivant ici, je comptais demander des avis concernant des sujets de conflit ou d'incompréhension entre elle et moi, afin d'avoir vos opinions et une aide pour qu'on se comprenne mieux, mais vu qu'elle va surveiller mes mots, j'ai peur que cela cause des problèmes plus qu'autre chose ... Je verrai bien en fonction de sa réaction, peut être que je serais plus concret...
A bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: renseignement   Dim 27 Juin 2010 - 15:59

Coucou à toi. Pour partager tes points de vue avec un accompagnant, je préfère laisser ma mère te parler:

" Bonjour.

Mon point de vue sera surement différent du tien car l'ago concerne mon enfant et toi ta compagne.

Lilie bougeait beaucoup et était très indépendante avant, je ne m'attendais donc pas du tout à ça. Au début je pensais qu'on soulèverait des montagnes avant de m'apercevoir que je ne servais à rien à mon sens. J'ai donc baissé les bras au bout de 7 ans.

A chaque sortie où Lilie paniquait, j'étais déçue et en colère contre elle et surtout contre moi, je me reprochais ma réaction et ça se terminait en fâcherie. Du coup on a espaçait de plus en plus les sorties et il y avait beaucoup de tension entre nous. Maintenant je vis entre deux mondes: mon quotidien (entourage, famille, à qui je ne dis rien, travail...) et le monde de Lilie.

Je vois que Lilie fait tout pour s'en sortir et c'est peut-être ce qui m'aide à y croire encore.

Au début on laissait la situation telle quelle, car aucune n'osait parler à l'autre de peur de la blesser. Pendant un an on s'est pour la première fois accrochée très souvent, ça a été pénible mais au moins on a enfin pu se parler sans accumuler des rancunes. Je pense que c'était une étape nécessaire pour lâcher du lest chacune de notre côté et pour pouvoir se dire les choses maintenant honnêtement et sans attendre, sans pour autant se fâcher.

Je comprends que ta situation ne doit pas être facile ( et je ne minimise pas les souffrances de ta compagne), et que tu dois parfois perdre patience et te sentir à bout. Que faire dans ces cas-là?

Attendre que l'orage passe un peu pour pouvoir discuter plus calmement ensuite sans que tes mots ne dépassent tes pensées. Pars-tu faire un tour dans ces cas-là?

Je n'ai pas la clef mais j'ai plein de portes. A nous de trouver la bonne avec elles.
Bon courage à toi".

Voilà, j'espère que le témoignage de ma maman t'aidera un peu -je ne suis pas de son avis sur tout c'est bien pour ça que je l'ai faite parler, nous ne pouvons pas plus être dans votre tête et dans vos ressentis que vous dans les nôtres.

Courage à toi,

Lilie.

P.S: à mon avis ne force pas ta copine à s'inscrire, c'est à elle d'en ressentir le besoin et l'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: ... commentaire...   Lun 28 Juin 2010 - 15:24

Bonjour,
Pour répondre à Lilie et sa maman.
Voilà, après deux ans avec ma copine on vient d'emménager ensemble, celà fait un peu plus d'un mois maintenant.
Nous sommes très heureux de vivre ensemble, cependant, il s'avère qu'elle est Agoraphobe et Claustrophobe, ce qui signifie que ce n'est pas facile pour elle de rester seule à l'appartement.
Le temps est long pour elle lorsque je pars travailler, et encore heureusement que je travaille la nuit, ca parait moins long pour elle.
Ensuite, pour ce qui est "d'attendre que l'orage passe un peu pour pouvoir discuter plus calmement
ensuite sans que tes mots ne dépassent tes pensées. Pars-tu faire un
tour dans ces cas-là?", et bien je peu partir faire un tour mais je ne peux pas la laisser trop longtemps seule, elle pourrait faire une crise de panique ... alors c'est pas simple.
Je sais qu'elle s'ennuie parfois lorsque je suis occupé le soir ou lorsque je sors, et elle manque d'occupations à domicile. Elle n'a pas d'amis dans la région où nous nous trouvons ... Quelqu'un aurait-il des suggestions?
Merci d'avance !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: renseignement   

Revenir en haut Aller en bas
 
renseignement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» renseignement sur la structure grammaticale d'une phrase interrogative
» renseignement déroulement stage/cours sur rennes et tours
» demande d'engagement et de renseignement
» Besoin d'une renseignement sur un vol de velo
» petit renseignement sur un officier corse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Session des Invités :: Espace accompagnant-
Sauter vers: