Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer   Lun 25 Mai 2009 - 7:56

J'ai trouvé cet article assez intéressant sur l'écriture...

Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer...


"Les psychothérapies ne vous inspirent guère confiance. Soit parce que vous en avez déjà entamé plusieurs, sans résultats tangibles. Soit parce qu'elles vous font peur. Crainte de dévoiler vos pensées devant un inconnu, crainte de son jugement...

Pourquoi n'essayeriez-vous pas la thérapie par l'écriture ? L'écriture, c'est comme une psychothérapie traditionnelle, Au lieu de passer par la parole, tout se fait grâce à l'écriture pour extérioriser ses angoisses.



L'écriture, un moyen de se libérer ?

Mais, quels peuvent être les avantages de l'écrit par rapport à l'incontournable divan : Selon Jean-Yves Revault, ils sont au nombre de deux.
D'abord, en écrivant, on met sur le papier des choses que l'on n'aurait jamais osé prononcer. Tout simplement parce que l'on en a honte.


Dans un rapport uniquement épistolaire, il n'y a personne pour juger le patient : il peut alors se laisser aller et écrire des choses qu'il n'aurait pas pu dire s'il était en présence d'un psychologue, analyse
jean-Yves Revault. je suis une sorte d'abstraction, je suis artificiel pour le patient, car je ne suis pas présent au moment où il se libère en écrivant.»

Deuxième avantage de la thérapie par l'écriture : elle serait plus libératrice que la parole.


«Les paroles s'envolent alors que les écrits demeurent», précise l'expert. En clair, en écrivant, on donne une existence à ce que l'on pense. C'est comme si on faisait un travail de rangement, de classement. Une fois écrits, les souvenirs ne nous encombrent plus l'esprit. «C'est un
acte d'expulsion», avance lean-Yves Revault. De plus, on peut relire à loisir ce que l'on avait écrit, pour mieux se persuader que tel ou tel événement existe en dehors de nous.

Plus facile, plus libératrice qu'une psychothérapie traditionnelle, la thérapie par l'écriture aurait donc pas mal atout.
Guy Besançon, psychiatre nantais aujourd'hui à la retraite et auteur de l'ouvrage Écriture de soi, confirme : «À l'hôpital, nous avons expérimenté dans le service réservé aux anorexiques et boulimiques un projet de thérapie par l'écriture. Devant les succès rencontrés, nous avons décidé de
faire perdurer ce type d'approche. le suis persuadé qu'il est plus facile de livrer certains secrets à une feuille de papier plutôt qu'à une personne



Le journal intime : un pouvoir limité ...

Guy Besançon tient à faire une distinction entre les journaux intimes destinés à être publiés et les autres. Lorsque l'on écrit, en imaginant que l'on sera publié, on est beaucoup moins authentique. Julien Green l'avouait lui-même, lorsqu'il disait : «Je ne livre au public que ce que je veux». Quant à Jean-Yves Revault, il estime au contraire que nous avons besoin des autres pour vraiment ne plus avoir honte de certains événements ou certaines pensées. Nous avons besoin que les
autres nous lisent.


Les journaux intimes traditionnels, ceux que l'on écrit avant d'aller dormir et que l'on cache au fond d'un tiroir, constitueraient donc "un bon début" mais en même temps ne seraient "pas vraiment libérateurs".
Selon l'expert, le journal intime, par essence, reste confidentiel. Et donc, il tourne en rond. Le regard d'autrui est essentiel pour parvenir à une vraie libération.


Pour en savoir voici quelques adresses internet :
www.colba.net : Des conseils pour écrire son journal intime.
www.zazieweb.com : Une petite sélection de journaux intimes.
www.perso.wanadoo.fr/apa/ Une association pour l'autobiographie.
www.ejic.com Un journal intime collectif.



L'écriture automatique ...

Écrivez vite sans sujet préconçu, assez vite pour ne pas et ne pas être tenté de vous relire. La première phrase vient seule, tant il est vrai qu'à chaque seconde il est une phrase et notre pensée consciente qui ne demande qu'à s'extériorise. Pour les réalistes, l'écriture automatique permettrait de dévoiler nos pensées inconscientes.
La thérapie par l'écriture n'a pas grand chose à voir avec l'écriture automatique.
Cette dernière ne se propose pas vraiment de son auteur. De plus, elle n'est pas structurée. Le protagoniste vrac son inconscient, sans savoir vraiment où cela peut le sans avoir de moyen de déchiffrer ce qu'il écrit. Le psychologue entraîne patient vers des types d'exercices dont
il connaît le sens pourra par la suite expliciter.



Le blog, une nouvelle thérapie

Ils sont des millions à se raconter chaque jour sur Internet. Exercice d'intimité publique, le blog peut aussi se révéler un outil de connaissance de soi et de développement personnel. Souvent crée lors
d'une période difficile de la vie, le blog permet de mettre ses problème à distance, de les considérer autrement. Outil de développement d'un genre nouveau, il aide à garder le cap quand l'existence prend un tour inédit. De plus, le blog renforce l'estime de soi car lu par des Internautes, il permet de donner sa vision de chose, de confier ses problèmes à des inconnus ce que l'on n'ose pas avouer à ses
proches. Beaucoup d'ados ouvre un blog pour parler de leur sexualité, anorexie, angoisse... "

http://www.toobusiness.com/portail/conseil/psychologie/ecrire.htm

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer   Lun 25 Mai 2009 - 18:07

Salut pseudo.

Merci pour ce sujet, il est excellent. C'est vrai qu'on a souvent honte, ou on n'y pense pas, de laisser nos pensées sur un papier: on ne se sent pas écrivain quoi! Pourtant comme tu le décris, ce sont simplement nos pensées du moment à coucher sur un papier. Si j'étais seul je le ferai.

Il faut rappeler que tu parles bien de "papier " et non pas de support informatique. Parce qu'en cas de bug, vous perdrez tout. Donc, c'est stylo et cahier.


:8+): :rto):
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer   Lun 25 Mai 2009 - 19:51

Oui Écureuil, tu as raison pour papier et crayon !

Et je trouve cela plus attrayant que l'ordinateur, même si avec l'ordinateur on écrit plus vite, cela fait tout de même moins personnel que notre écrit "manuel".

Je me vois déjà, à la lumière d'un bougie,
avec une plume entrain d'écrire le soir
dans l'ombre et dans le silence,
sans le bruit, même léger, des touches du clavier !

A bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer   Mar 26 Mai 2009 - 11:01

Merci pour cet article Pseudoornotpseudo!

Pour ma part, j'ai écrit beaucoup de journal intime que je n'ai jamais fini! Pour l'écriture automatique, je n'arrive pas rien ne sort...


Dernière édition par karen le Mar 26 Mai 2009 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer   Mar 26 Mai 2009 - 12:56

:first: Bel article,

C'est vrai qu'en ecrivant, il y a plus de choses enfouies qu'on n'oserait pas dire à cause du jugement des autres, et de nous mêmes mais c'est un bon remède.


Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer   Mer 30 Juin 2010 - 22:43

Merci pour cet article =)

J'ecrivais beaucoups avant =D des poémes , journal intime ect... c'est un bon remede pour se liberer un petit peu
Revenir en haut Aller en bas
Siana
Agora'passionné
Agora'passionné
avatar

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 22
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer   Jeu 25 Avr 2013 - 12:50

J'écrivais aussi des poèmes, j'en écris encore d'ailleurs. J'écris un roman, des textes, des thèses et donc bien entendu des textes assez perso. Mais à qui les montrer? Qui ne me prendra pas pour une folle, qui n'aura pas peur de mes textes? Déjà que mes collègues du lycée ont peur de mes poèmes...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kimombo.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer
» L'intégralité du film : ECRIRE POUR EXISTER
» Ecrire pour guérir: écriture d'un journal intime
» 85 - Priez pour la paix surtout au Moyen-Orient. Les prières peuvent diminuer les dégâts.
» Ecrire pour les phoques auprès de la Commission Européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: