Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La dépression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Etes vous déprimé?
 Oui , et c'est toujours le cas
 Oui, j'ai été traité pour dépression
 Oui, épisodiquement (dépression saisonnière)
 Non, simplement des coups de blues passagers
 Non, je vois toujours la vie en rose :-)
Voir les résultats
AuteurMessage
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: La dépression   Sam 15 Déc 2007 - 23:22

"La tristesse et les déceptions font partie de la vie. Et il est normal de se sentir déprimé après un évènement grave tel qu’un deuil. Mais parfois, un véritable mal-être s’installe, on a l’impression que l’on sera à jamais inconsolable. Il s’agit peut-être d’une dépression, dont seul un traitement adéquat pourra venir à bout. Alors comment reconnaître un moment de découragement passager de cette véritable maladie, dont on ne pourra guérir qu’avec un traitement approprié ?"


Les signes de la dépression:

* Une tristesse sans fin:
Il nous arrive à tous, après un évènement traumatisant, d'épprouver une profonde tristesse. Mais chez le depressif, cette tristesse est sans fin. On est enfermé dans notre douleur. Un deuil se surmonte dans la 6 mois, chez le depressif, il ne se surmonte pas.
*Une noirceur matinale
Chaque jour se suit et se ressemble, on sait en se réveillant chaque matin que cette journée sera aussi triste que la précédente.
*Une vie au ralenti
Le deprimé est fatigué, il a l'impression d'être en décalage par rapport aux autres, il manque de volonté. Il pert son énergie et s'épuise. On parle alors d'asthénie dépressive (du mal à se mettre en route le matin...)
*Les trous de mémoire
A la fatigue physique s'ajoute la fatigue intellectuelle: manque de concentration, difficultés de mémorisation...etc
*L'absence de désir
Par exemple, si vous êtes triste ou malheureux dans votre travail, vous vous direz: "vivement les prochaines vacances!"
Sauf chez le dépressif, qui ne trouve plus le gout à rien, même à ses activités auparavant préférées.
*Je ne vaux rien
Le dépressif pense qu'il ne vaut rien, qu'il ne mérite pas l'amour que les autres lui porte. Il se dévalorise sans cesse et n'a aucune estime de lui-même.
*Inconsolable
Les proches ont beau tout faire pour essayer de consoler la personne, mais rien n'y fait. La dépression est trop profonde pour être résolu avec le réconfort d'autrui. Seul un traitement et une psychothérapie peut permettre à la personne de sortir la tête de l'eau.
*Le corps ne suit plus
A la douleur morale s'ajoute des douleurs physiques:
perte d'appétit ou au contraire, crises d'hyperphagie ou de boulimie, troubles du sommeil, douleurs de dos, maux de tête, fatigue chronique...

Si vous vous reconnaissez dans cette description, c'est que vous êtes sans doute dépressif.


Quelques chiffres:

La dépression touche 1 femme sur 5 et 1 homme sur 10, avec des chiffres en constante augmentation.
7 déprimés sur 10 ont moins de 45 ans.
La dépression est la 5ème cause de mortalité dans le monde (tentative de suicide, troubles alimentaires, comportement suicidaire...). Elle augmenterait le risque de problèmes cardio-vasculaire et l'apparition de certains cancers.
Le risque de faire une dépression dans toute une vie est évalué à 15%, toutes personnes confondues.


Les causes:

Les facteurs biologiques: La dépression est du à un dérèglement dans la chimie du cerveau, en particulier à une baisse de fabrication de certains neurotransmetteurs (sérotonine, dopamine...). Les anti-dépresseurs ont pour fonctions de palier ce déséquilibre.
Les facteurs héréditaires: Les personnes qui ont un proche victime de dépression ont plus de chances d'en être eux-même victime. Plusieurs gènes influenceraient la dépression.
Les facteurs environnementaux et familiaux: Des évènements traumatisants, tel qu'un deuil, une séparation, une infidélité, un changement de vie professionnelle ou familiale, des conflits familiaux, une maladie grave... peuvent favoriser ou entrainer une dépression.
La consommation d'alcool ou de drogues: Leurs consommation peut entrainer des interactions favorisant la dépression.


Les solutions:

Un traitement médicamenteux et une thérapie est nécessaire. Elles s'avèrent efficaces dans 90% des cas. L'entourage est également d'une aide précieuse, par son écoute et sa patience.


Ce qu'en pensent les spécialistes:

Lien entre anxiété et dépression:
Citation :
"Depuis quelques années, la question des rapports entre anxiété et dépression ne cesse d'être posé.
-cliniquement, un certain degré d'anxiété est habituellement présent lors d'un état dépressif; sur le plan évolutif, les troubles anxieux évoluent souvent après plusieurs années vers la dépression; du point de vue thérapeutique, certains troubles anxieux (tels que les troubles paniques) sont plus sensibles aux médicaments antidépresseurs qu'aux anxiolitiques;
-au niveau biologique, des dysfonctionnement apparaissent communs aux 2 troubles, concernant le métabolisme de la sérotonine mais aussi celui d'autres substances qui restent à identifier et dont le rôle pourrait se révéler plus central;
-dans une perspective phénoménologique, l'anxieux craint l'avenir comme le déprimé regrette le passé.
Tous ces éléments ont conduit à faire l'hypothèse d'un continuum la possible entre anxiété et dépression. Celle ci reste cependant encore largement à confirmer par des études appropriées."


Bibliographie:
Cette citation a été tiré de (lien maintenant inactif): Geopsy
Résumé inspiré de: Intervention du Pr Michel Lejoyeux (Hôpital Bichat – Paris), Les Amphis de Psychiatrie de La Sorbonne organisés par l’institut Lilly, 18 octobre 2005

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par marimilie le Mer 20 Fév 2008 - 1:28, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: La dépression   Dim 6 Jan 2008 - 17:33

Précisions sur les Causes de la dépression


Philippe van den Bosch dans La philosophie et le bonheur a écrit:
Logique de la depression

Le dépressif explique en général ses raisons d'être toujours malheureux, et même de ne plus vouloir vivre encore il lui est arrivé tel et tel malheur, et le monde est affreux dans son ensemble. Le problème est que d'autres ont vécu les mêmes choses et n'en sont pas tristes à jamais pour autant. Ce n'est donc pas pour ces motifs qu'il est dépressif, mais c'est parce qu'il est dépressif que ces motifs l'accablent.

Ici, deux explications de la dépression nerveuse s'affrontent. Les psychologues, et tout particulièrement les psychanalystes, optent pour une théorie en un sens spiritualiste : ils pensent que la cause en est un traumatisme plus ancien et fondamental que ceux invoqués par le patient, et qu'il a refoulé dans son inconscient. Il faut dès lors soigner par la parole, par une cure analytique, qui neutralise ce traumatisme pathogène en le ramenant à la conscience. Les neurologues et les psychiatres raisonnent eux en matérialistes, mais aussi conformément au dualisme cartésien : la cause de cette mélancolie noire est un désordre corporel et cérébral, qu'il faut corriger par des substances chimiques, des médicaments antidépresseurs.

Longtemps a régné une guerre ouverte entre ces deux systèmes de pensée, entre ces deux manières d'interpréter et de soigner les dépressions nerveuses. Le dualisme cartésien peut émettre une hypothèse qui permet de réconcilier les deux camps : même si la cause première de la maladie est un traumatisme psychique, il n'est perturbateur que parce qu'il agit d'abord sur le corps, dans lequel il crée un désordre qui, dans un second temps, et parfois beaucoup plus tard, va produire en retour une altération de l'esprit.

On comprend dès lors qu'il faille, pour soigner une dépression, à la fois agir sur le corps et sur l'esprit, et évidemment d'abord sur le corps, par des médicaments, parce que c'est plus facile et rapidement efficace, et ensuite sur l'esprit, pour éliminer la cause profonde et éviter les rechutes.

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par marimilie le Mer 20 Fév 2008 - 1:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: La dépression   Mer 20 Fév 2008 - 1:26

TEST DE BECK : Suis-je en dépression?

Attention, un test ne constitue pas un diagnostic : un coup de blues passager peut indiqué que vous êtes en dépression alors que ce n'est pas vraiment le cas.
Seul un medecin est apte à poser un diagnostic fiable.

Faire le test

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par marimilie le Mer 20 Fév 2008 - 1:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 3:14

Contrairement a bcp ici, je n'ai aucune, je pense, amélioration en ce qui concerne ma phobie sociale et mon agoraphobie. Par contre ca m'a remonté le morale de faire ce test, car j'obtient 7 ce qui signifie " hauts et bas considérés comme normale" alors que je suis sur j'aurais fait ce test il y a un mois, j'aurais obtenu un scors 10fois plu élevé jusqu'a allée à " depression clinique". En plus j'ai pas spécialement la grande forme ce soir, et j'obtient un résultat correct, alors en temps normal le score devrait etre a 0 ^^

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 3:27

Ne t'inquiètes pas Pitchou, comme toi, je stagne un peu dans ma phobie sociale.

Il faut voir cette maladie comme un grand escalier (je crois que c'est Tagada qui en avait parlé...). On commence en bas pour aller vers le haut. On commence très doucement à monter les marches, parfois un peu essouflé on s'arrête même parfois on trébuche et on loupe une marche qu'il faudra alors regravir, puis on repart.
Cet escalier est plus ou moins long suivant les personnes et on va plus ou moins vite mais l'important c'est d'arriver en haut!! Et je suis sure que tu y arriveras en tout cas c'est tout ce que je te souhaite!! :hiu):

Bon courage!!
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 3:31

Quand on a pas le moral Pitchou, on a pas la force de se battre contre nos phobies. Ton moral est remonté, ça veut dire que ça ne va pas tarder, mais ça peut venir petit à petit, très doucement, ou alors d'un coup et puis s'arrêter... Bref, chaque personne est différente, il ne faut pas chercher à comprendre le cerveau... :emolouche:
Mais ça viendra Pitchou, ça viendra, moi ça fait depuis août que je sais ce que j'ai, que ça c'est aggravé, et je commence tout juste à relever la tête. Donne toi du temps pitchou, chaque parcours, chaque personne est différente.
L'essentiel n'est pas le comment, le "en combien de temps", ce n'est pas une course mais un parcours, le tout est d'arriver un jour au but, et on y arrivera, peut importe si on doit se perdre en chemin, faire des pauses ou des détours, l'essentiel est d'arriver à bon port, c'est tout ce qui compte. Pas de classement dans la lutte contre les phobies!!

Allez bon courage Pitchou :):

EDit: je viens de voir ton post karen (tu as posté pendant que j'écrivais), tu vois pitchou, on dit à peu près la même idée, oublie jamais l'exemple de l'escalier (super image tagada!!)

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 10:19

karen a écrit:
Ne t'inquiètes pas Pitchou, comme toi, je stagne un peu dans ma phobie sociale.

j'ai le sentiment que dans la phobie sociale il n'y a pas de un peu mieux et de progression, je veux dire par rapport aux ressentis. J'ai toujours la même peur de croiser une personne sur le trottoir, que quelqu'un me regarde, absolument rien a changé. Là je fais plein de trucs (formation, psychothérapie) mais je me sens toujours pareil à l'intérieur, je me dis juste que mon état global serait pire si je ne faisais rien.

Je suis content de ne pas avoir attendu d'aller mieux pour entreprendre des choses (même si on m'a plus d'une fois "forcé" la main), et même si aujourd'hui je suis toujours le même, le fait de faire quelque chose, une thérapie, m'insérer dans la vie active et rencontrer des gens tant bien que mal me permet de rester ouvert à un éventuel changement. Je suis persuadé qu'il est nécessaire de se donner les moyens, l'inaction est ce qu'il y a de moins recommandé pour la phobie sociale, elle conduit à la dépression, je suis passé par là. Et c'est loin d'être facile pour moi de sortir parce qu'en plus d'être phobique je me sens très mal à l'aise dans mes pompes avec mon physique. Les choses seraient moins difficiles si je me sentais beau. Je cumule donc... Je crois que c'est tout ou rien, je suis phobique social ou je ne le suis plus, il n'y a pas d'état intermédiaire, je le constate depuis le début de mon adolescence.

bon courage à tous, et n'attendez pas pour entreprendre des choses, même si c'est douloureux...
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 12:08

cold a écrit:
m'insérer dans la vie active et rencontrer des gens tant bien que mal me permet de rester ouvert à un éventuel changement
C'est génial tout ce que tu fais en ce moment cold, tu te donnes tous les moyens pour t'en sortir, tu reprends "du poil de la bête" comme on dit.
Il n'y a aucune raison qu'au fil de tes expos ton cerveau ne change pas "d'attitude" face aux gens, comprenne qu'il n'y a pas de danger. Ca va venir, après ça peut prendre un peu de temps... mais ça viendra, il n'y a aucun doute là dessus Cold, je ne me fais pas de soucis pour toi de ce coté là.
Après la depression, le mal être, c'est autre chose malheureusement ça n'a rien à voir avec un déréglage de la peur, mais si tu arrives à être fier de toi, de tout ce que tu accomplis en ce moment, de tous les efforts que tu fait et que tu arrives à faire, alors petit à petit ça reviendra, ton moral reviendra et petit à petit tes complexes auront moins d'importance.
Continue comme ça Cold, jusqu'à ce que tu sois guérie, ok?? Wink
Baisse pas les bras, ça arrive, ça arrive (ta guérison)

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 13:32

Cold, je suis 100% d'accord avec toi.

En plus je suis comme toi, je ne suis pas bien non plus dans mes pompes ca fait un "handicap" en plus et je me dis souvent que ca fait beaucoup pour une seule personne.

Quand tu dis que le fait de rencontrer des gens permet de rester ouvert à un éventuel changement, je vis ça dans mon travail.

C'est vrai, je rencontre du monde mais ce n'est pas pour ça que je change, au fond je reste le même.
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 13:48

Malheureusement Nico, c'est très dur de se sortir seul de la dépression. On est trop faible pour y arriver généralement.
Essaye de demander une aide extérieure, non??
Bon courage Nico, persévère... Q-))

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 15:02

Marimilie a raison Nk, demande une aide extérieure, sur Paris les psy ne manquent pas, as-tu été à Mediagora ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Ven 22 Fév 2008 - 16:48

Cold, non, je n'y suis pas allé, je me repère pas très bien c'est mon soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Sam 23 Fév 2008 - 14:51

29 au test de Beck, mais il y a quelques mois j'aurais eu beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Mer 15 Sep 2010 - 23:20

zut je croyais être sortie de ma dépression j'ai fais 33 au test de beck... :s (a moins que ca soit mon état normal hahahah :haha*: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dépression   Mer 15 Sep 2010 - 23:35

Bah personne n'a mis qu'il voyait la vie en rose ??? :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dépression   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dépression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Millepertuis contre la dépression
» sensation de pression sur le corps et paralysie
» Anxiété ou dépression?... Ou les 2 ?
» Les églises d`orient sous la pression de l`islam radical
» L'Ennui ou la dépression spirituelle (l'acédie)...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: