Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Sam 15 Déc 2007 - 1:11

Le trouble de personnalité dépendante peut se rencontrer chez les personnes atteintes d'agoraphobie ou de phobie sociale.


1-Définition
_____________________________________________________________

a/Les critères du DSM-IV :

Citation :
Besoin général et excessif d'être pris en charge qui conduit à un comportement soumis et "collant" et à une peur de la séparation, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes:
(1) le sujet a du mal à prendre des décisions dans la vie courante sans être rassuré ou conseillé de manière excessive par autrui
(2) a besoin que d'autres assument les responsabilités dans la plupart des domaines importants de sa vie
(3) a du mal à exprimer un désaccord avec autrui de peur de perdre son soutien ou son approbation. NB: ne pas tenir compte d'une crainte réaliste de sanctions
(4) a du mal à initier des projets ou à faire des choses seul (par manque de confiance en son propre jugement ou en ses propres capacités plutôt que par manque de motivation ou d'énergie)
(5) cherche à outrance à obtenir le soutien et l'appui d'autrui, au point de faire volontairement des choses désagréables
(6) se sent mal à l'aise ou impuissant quand il est seul par crainte exagérée d'être incapable de se débrouiller
(7) lorsqu'une relation proche se termine, cherche de manière urgente une autre relation qui puisse assurer les soins et le soutien dont il a besoin
(8 ) est préoccupé de manière irréaliste par la crainte d'être laissé à se débrouiller seul
Mentionnons que la personnalité dépendante coexiste souvent avec d'autres problèmes de personnalité et de l'humeur difficiles à distinguer. Le degré selon lequel des comportements dépendants sont considérés comme adaptés varie selon l'âge et le groupe socioculturel.

Référence:
American Psychiatric association, DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Traduction française, Paris, Masson, 1996, 1056p

----------------------------------------------------

b/La nature du TPD :

On la décrit comme « un besoin général et excessif d’être pris en charge et qui conduit à un comportement soumis et « collant » et à une peur de la séparation ». On voit dans ces relations affectives ou amoureuses excessives, qu’une personne en arrive à n'exister que par l'autre. La personne qui aime l'autre sacrifie tout pour son amour : ses biens matériels, son corps, sa santé, sa pensée personnelle, sa liberté intérieure, sa culture, ses convictions les plus profondes (morales, croyances religieuses, ...).
La personne souffrant de dépendance affective se sent totalement impuissante à se faire aimer parce que, elle en est venue à la conviction qu’elle ne valait pas la peine d’être aimée. Elle voudrait bien se convaincre qu’elle peut réussir à se faire aimer, qu’elle réussira, adulte, ce qu’elle n’a pas réussi lorsqu’elle était enfant. Un âpre combat commence alors entre la partie qui se dit qu’elle « ne vaut pas la peine d’être aimée» et celle qui veut « absolument mériter cet amour». Elle a un immense besoin d'être aimée. Ce besoin d'être aimée est si impératif en elle qu'il lui commande d'acheter l'amour de l'autre, quel qu'en soit le prix = c’est destructeur pour la personnalité donc pour sa vie personnelle.


c/Les différences espèces :

La dépendance affective qui comporte à différents degrés. On peut être un dépendant affectif en dehors d’une relation de couple comme par rapport à un ami, à un parent, une personne du même sexe, etc.…

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par marimilie le Dim 20 Avr 2008 - 12:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Sam 15 Déc 2007 - 1:19

2-Les causes principales rencontrées :

Enfant, on a besoin d'être regardé avec attention, écouter, touché, qu'on lui parle, d'être encouragé et reconnu dans ses particularités. Un manque de reconnaissance, un amour insuffisant, crée chez l’enfant un manque à combler et prépare le terrain à la dépendance. La personne souffre parce que ses besoins fondamentaux d’enfant n’ont pas été comblés de façon satisfaisante. Il n’est pas nécessaire qu’on se souvienne que ses besoins n’ont pas été comblés pour souffrir d’une telle carence émotionnelle. C’est même plutôt le contraire qui se passe. L’enfant pour tenter d'obtenir un peu plus d'attention la personne c’est très lentement conditionné à plaire à tout prix et à satisfaire les autres. Il s’est inoculé une drogue mentale que sont les besoins excessifs d'être appréciés et approuvés avec ses dérivés ou autres poisons que sont les besoins de réussite sociale de prestige et de pouvoir. En prenant l'habitude de plaire, l’enfant lutte contre la crainte d'être abandonnés, ...
Pour découvrir les causes lointaines de la dépendance affective des adultes, on ne pourra jamais se dispenser de remonter à l'enfance.


3-Les symptômes de la personnalité dépendante


La dépendance affective n'est pas un malaise qui se déclare ouvertement du jour au lendemain. Elle s’installe dans au quotidien, au rythme des contraintes, des doutes et des causes d'insécurité. Il existe cependant des indices de ces comportements dépendant qui incite à réviser la dynamique des relations.

1- Le besoin de contact constant
Le téléphone est votre meilleur ami. Ceux et celles qui souffrent de dépendance affective ont besoin de rester en communication presque constante avec l'objet de leur obsession. Et s'il leur est impossible de le rejoindre, ils ne peuvent plus fonctionner. D’ailleurs le sujet éprouve un besoin pressant de renouer avec la personne s’il y a rupture de contact et va même jusqu’a éprouvé des symptômes tels que l’insomnie, une augmentation ou diminution d’appétit, des crises de larmes, etc.

2- Tout ou rien
Au plan émotif, la personne dépendante est instable. Elle est dominée par ses émotions, qui la font souvent passer d'un extrême à l'autre, sans raison apparente. Elle a par suite beaucoup de peine à avoir un comportement et des réactions modérées; elle est donc excessive, tantôt en joie, tantôt en tristesse, tantôt en douceur, tantôt en colère. La personne dépendante est portée à des colères intenses et inappropriées ayant diverses causes. Ce peut être pour se protéger elle-même d'agressions réelles, mais le plus souvent d'agressions qu'elle vit ou revit intérieurement. Ce peut être parce qu'elle est fâchée contre autrui, qui l'empêche d'être elle-même.

3- Vivre à travers l'autre
Un des symptômes les plus évidents est un manque flagrant d'intérêt pour sa propre vie. Soudainement, tout ce qui importe, c'est l'autre. Celui qui souffre de dépendance affective vit donc la vie de son partenaire, par intérim, et c'est pourquoi sa relation devient si primordiale.

4- S’effacer pour laisser toute la place à l’autre
La dépendance affective se manifeste également par un besoin de s'effacer, de ne pas nuire ou de déranger. Cela découle évidemment de l'idolâtrie de l'autre, et du désir profond de ne pas entrer en compétition avec l’autre. Elle a donc du mal à exprimer un désaccord avec l’autre de peur de perdre son soutient ou son approbation. Dans ce critère diagnostic, on distingue une personnalité caméléon.

5- La dignité
C'est fou comme on se libère de toutes nos inhibitions lorsque l'intégrité du couple est en jeu. On n'hésite pas à recourir aux larmes, aux cris, aux menaces, à la crise en bonne et due forme, bref aux pires bassesses pour attacher l'autre, pour garantir sa fidélité ou tout simplement sa disponibilité.

6- L'énergie
Elle a du mal à initier des projets ou à faire des choses seul par manque de confiance en son propre jugement ou en ses propres capacités plutôt que par manque de motivation ou d’énergie. Il est très difficile pour la personne de choisir. Le sujet a donc du mal à prendre des décisions dans la vie courante sans être rassuré ou conseillé de manière excessive par autrui.
C'est inouï comme on se trouve des ressources lorsqu'on est prise de panique amoureuse. Si l'imagination est souvent la cause de nos conflits, elle est aussi très fertile pour trouver des stratégies d'attaque ou de défense.

7- Le dévouement acharné
Elle ferait n'importe quoi pour lui et vice versa. Elle cherche à outrance à obtenir le soutien et l’appui d’autrui, au point de se porter volontaire pour faire des choses désagréables. Les personnes abandonnent tout ce qu'elles avaient de plus important notamment la famille et les ami(e)s) pour ne pas déplaire à leur nouvelle conquête. Elles l'ont fait avec plaisir jusqu'au jour où elles ont constaté qu'elles avaient fait tout ça pour rien.

8- Le phénomène d'isolement
Tout bon rapport de dépendance implique un certain niveau d'isolement : pour protéger son illusion de bonheur, pour se rendre encore plus indispensable à l'autre.

9- Aimer pour deux
Même confrontée à l'infidélité, au flagrant désintéressement de l'autre, elle demeure convaincue que la relation est possible, qu'elle l'aime assez pour deux et qu'il apprendra à l'aimer. Elle s'accroche désespérément à de futiles indices de tendresse et réussit à se convaincre que les choses rentreront dans l'ordre.

10- Regard
La personne ne se préoccupe que du regard des autres : la réaction des autres - réelle ou imaginée - devant ce qu'elle est et devant ce qu'elle fait détermine sa conduite. Cela démontre que la personne manque de confiance en elle-même, souffrant un complexe d'infériorité. Ce manque de confiance influence sa pensée, son jugement et la paralyse dans ses activités. La personne dépendant se sert du sexe pour compenser son manque d'estime de soi, de dignité et de support.

11- Le mal être
La personne éprouve, très fréquemment, un douloureux sentiment de vide et d'ennui. Cette profonde tristesse peut l'engager à fuir, à se fuir elle-même, dans toutes sortes d'activités extérieures ou dans des idées suicidaires car la souffrance semble sans issue. D’ailleurs, la personne est préoccupé de manière irréaliste par divers craintes, notamment celle d’être laissé seul, la perte sa sérénité et sa stabilité émotive suivent.

12- Réalité/fiction
La personne dépendante se laisse manipuler et abuser, et elle aussi manipule les autres. Parce qu'elle veut obtenir à tout prix ce qu'elle désire, elle ne discerne pas la vérité du mensonge dans les histoires qu'on lui raconte : elle se fait donc tromper. Et de son côté, parce qu'elle se débat dans un mensonge intérieur concernant l'actualisation de son désir de bonheur, elle manipule les autres.



Source: Résumé d'un post trouvé sur Doctissimo


Se sortir de la dépendance affective: voir plus bas

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par marimilie le Dim 27 Avr 2008 - 1:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Sam 15 Déc 2007 - 1:19

--------------------------------------------------



Voici la définition... de moi-même.

Pas facile pour quand je me retrouve seule: si ce n'est pas l'ago, c'est le sentiment horrible que je n'en suis pas capable seule, que je ne peux pas y arriver.
Que c'est dur d'avoir une personnalité tordue :emobouhh:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par le Dim 13 Jan 2008 - 5:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Sam 15 Déc 2007 - 15:32

marimilie a écrit:
Voici la définition... de moi-même.

Tu n'es pas que tes problèmes, il font partie de toi mais ils ne sont pas toi, tu as conscience d'eux et tu es bien davantage qu'eux content

Je sais que c'est pas facile de tout conjuguer : le mal-être, le sentiment de vide et d'ennui, la dépendance, l'enfance non comblée, inachevée...

Lorsque je me sens seul, isolé (contre mon gré) des autres, je m'accroche à quelque chose, je joue un peu en ligne avec d'autres personnes, il n'y a pas d'échanges, juste quelques mots parfois (noob, cheater, what the fuck, cheater) mais ça fait comme des présences, et puis souvent je viens écrire sur ce forum lorsque je me sens sérieusement déprimé, ça évite que je m'enfonce trop.

marimilie a écrit:
Que c'est dur d'avoir une personnalité tordue

Tout le monde est plus ou moins tordu, la terre est une sorte de grand hôpital, ça n'enlève rien à tes qualités, peut-être même que toutes tes souffances ont contribuées à te rendre meilleure encore :t):

Il y a quelques années je me suis aperçu que même les personnes que je pensais parfaitement fortes et sûre d'elles cachaient une souffrance intérieure parfois intense, tout le monde souffre, à différentes échelles, peut-être qu'un jour nous comprendrons pourquoi nous avons soufferts...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Sam 15 Déc 2007 - 15:52

marimilie a écrit:

Pas facile pour quand je me retrouve seule: si ce n'est pas l'ago, c'est le sentiment horrible que je n'en suis pas capable seule, que je ne peux pas y arriver.
:

FAUX FAUX ET FAUX j'en suis la preuve vivante loooooooool!!!
lorsque tu n'as pas le choix tu le fait marie, de plus le proverbe il vaut mieux etre seule que mal accompagné je le comprennais pas avant et je le detestait, mais maintenant je peux te dires qu'il est vrai, je prefere ne pas gaché ma vie en courrant derriere les autres, prendre mes descisions seules et surtout etre avec des gens que j'aime et choisir mes amis que de me faire chier avec des cons!!!

ps: certes j'ai une certaine dependance a mon ex mais je me soigne lol et je vis seule!
alors ma puce tu pourrais y arriver, il y a des gens qui passe a côté de leur vie et c'est bien dommage!!!
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Sam 15 Déc 2007 - 16:24

Merci mes anges :cingle0049: Oui je vais y arriver merci de me redonner confiance en moi , Zia c'est vrai tu en es la preuve vivante d'ailleurs je te félicites ma puce d'arriver à couper les ponts avec ton ex :-7:
Moi j'ai pas à couper les ponts avec quelqu'un (je suis dépendante de mon mari et aussi deêndante affective des autres) mais il faut juste que je m'assume plus et que je reprenne confiance en moi.
Merci en tout cas, vos paroles me touchent.

:emolove:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par le Dim 13 Jan 2008 - 5:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Sam 15 Déc 2007 - 17:36

cold a écrit:
Il y a quelques années je me suis aperçu que même les personnes que je pensais parfaitement fortes et sûre d'elles cachaient une souffrance intérieure parfois intense, tout le monde souffre, à différentes échelles, peut-être qu'un jour nous comprendrons pourquoi nous avons soufferts...
Tout a fait d'accord + 10 pour Cold :emook:
de plus si tu te poses la question mais qu'est ce que la norme? Qui est normal? tout le monde a ses "failles", ses faiblesses..
je suis moins naïve qu'avant mais parfois je me demande c'est quoi le mieux savoir ou ne pas savoir qui a du vice ou pas??
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Dim 13 Jan 2008 - 5:39

Voir l'article

Je viens de tomber par hasard sur ce texte sur la dépendance affective et la violence, et je viens d'y reconnaitre moi et mon père... comment lui en vouloir, lui qui donnait tout aux autres, pour être aimer, mais ne recevait rien, comment lui en vouloir d'avoir péter les plombs?
Je me reconnais dedans, ça explique tout ce qu'il se passe dans ma tête en détail en faite, ça en est troublant... apparement je vais tout droit au burn out ("c'est la phase ultime et catastrophique du stress"), qui a failli tuer mon père..

"La personne dépendante affective nourrie le rêve qu’un jour, les autres se comporteront à son égard de la même façon qu’elle l’a fait pour eux." C'est exactement ça... Mais malheureusement j'ai beau être adorable et avoir tout donné ce que je pouvais pour aider des gens, bien souvent ce que je récolte après c'est l'ignorance (plus de nouvelles dès qu'on n'a pus besoin de moi), d'où le sentiment violent qu'on s'est moqué de moi...

Tain maintenant je me fais peur...

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)



Dernière édition par le Jeu 7 Fév 2008 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Dim 13 Jan 2008 - 13:52

ben la phrase que tu viens de citer du "burn out" je me reconnait totalement dedans aussi glurp... en tout cas ils auraient pu trouver un autre nom car burn out c' est assez violent je dois dire!
je me reconnais dans la phrase pourtant je ne me reconnait pas du tout dans la personalité dépendante. enfin si, mais tres legerement car je ne suis pas encore dans l'exessif..
pourtant je dois dire que j'espere toujours que tout le monde finira par etre solidaire et non plus egoiste, comprehensif et non plus ignorant ou méchant..

un moment donné, il n'y a pas longtps, je déprimais vraiment tres fortement sur qqch de tres bete : je me promenais en ville et je me suis rendue compte du fait que tout le monde s'ignorait.. tout le monde se foncait dedans parce que trop pressé, pas de regards rien.. en fait a ce moment la je me sentait tres tres seule ce qui a du accentuer certainement ce ressentiment que le monde s'ignorait..
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Dim 13 Jan 2008 - 14:57

Tu as raison Pitchou : tout le monde s'ignore, malheureusement, et si tu dis à quelqu'un que tu vas mal, il/elle t'ignore encore plus car soit il/elle te prend de haut et pense que tu le fais exprès, soit il/elle a peur que tu l'entraine avec toi donc t'évite. Bien sûr heureusement tout le monde n'est pas comme ça!!!
Concernant ce trouble, je ne connais personne comme moi, à part mon père... je ne sais pas si ce trouble est répandu ou pas, mais j'aimerai bien trouver une personne qui vit ça aussi.
Il y en a ou pas sur le forum??

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Dim 13 Jan 2008 - 16:56

A lire ce sujet, je me reconnais là dedans. Faudrait que j'arrète de lire, je me trouve plein de trucs LOL

C'est très dure pour moi par ex de prendre une décision si j'ai pas plein de conseils, j'ai toujours besoin d'être rassurer, etc.

En plus quand j'arrive à faire qq chose c'est souvent le mauvais choix, alors ça me calme pour un bout de temps.

Je te comprends marie, je ressens la même chose: je suis toujours là pour écouter voir aider comme je peux les autres, mais l'inverse est très rare et j'ai l'impression (parfois fausse mais pas toujours) qu'après on me laisse tomber quand ça va mieux.

Du coup après j'ai encore moins confience, je coupe généralement les ponts parce que je me sens rejeté et je souffre encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Dim 20 Avr 2008 - 12:50

SE SORTIR DE LA DEPENDANCE AFFECTIVE : Symptomes et traitement


1-Symptômes de la dépendance affective:


  • Difficulté à s’estimer à sa juste valeur, c’est-à-dire à identifier, avec justesse, à qui reviennent les responsabilités. Ceci peut s’expliquer de trois façons:

* La personne souffre d’un complexe d’infériorité
* La personne est orgueilleuse et mégalomane
* La personne ne se préoccupe que du regard des autres



  • Difficulté à établir des frontières efficaces. Les frontières ont pour fonction de se protéger contre les agressions, de ne pas agresser les autres et de savoir qui nous sommes. Quatre anomalies de frontières peuvent être observées chez les personnes dépendantes affectivement:

L’absence totale de frontière.
La personne ne se rend pas compte des agressions dont elle est victime ou qu’elle commet.

Frontières endommagées.
Dans certaines situations, les frontières fonctionnent bien mais dans d’autres, elles sont inefficaces.

Murs à la place de frontières.
Afin de se protéger entièrement, la personne va utiliser un masque, une carapace. Il y a quatre types de murs qui sont la colère, la peur, le silence et les paroles.

Aller retour entre protection totale et pas de protection du tout.


  • Difficulté à reconnaître sa propre identité. L’identité est déterminée par l’apparence du corps, l’organisation de la pensée, les sentiments ressentis et le comportement. Cette difficulté peut se présenter sous deux formes distinctes:

La personne connaît son identité mais n’arrive pas à la communiquer.
Elle la cache aux autres, de peur d’être rejetée parce qu’elle croit que ce qu’elle est ne correspond pas aux attentes des gens qui l’entourent.

La personne n’a aucune idée de ce qu’est sa propre identité.
Elle doit alors s’en construire une en fonction de ce qu’elle désire offrir aux autres.


  • Difficulté à reconnaître et à satisfaire ses besoins et ses désirs. Quatre attitudes sont alors possibles.

Dépendance:
la personne connaît ses besoins et désirs mais ne les exprime pas et ne fait rien pour qu’ils soient satisfaits. Elle laisse le soin aux autres de le faire à sa place.

Indépendance:
la personne connaît ses besoins et désirs mais essaie de les assumer seule. Elle préfère s’en passer plutôt que de demander de l’aide.

Insouciance:
la personne considère qu’elle n’a aucun besoin ni désir. Ainsi, quelqu’un doit constamment veiller sur elle afin de s’assurer qu’au moins ses besoins primaires soient comblés.

Confond désirs et besoins:
la personne sait ce qu’elle veut et s'arrange généralement pour l’obtenir. Cependant, elle est incapable de tracer ses priorités puisqu’elle n’a pas une idée claire de ses besoins.


  • Difficulté à avoir un comportement et des réactions modérées.Ce symptôme est le plus facilement identifiable par l’entourage de la personne souffrant de dépendance affective. Ses réactions passent d’un extrême à l’autre, sans raison apparente.

D’avoir vu en nous les symptômes de la dépendance affective est déjà un bon pas de fait vers la guérison. Nous vous suggérons, pour vous débarrasser de ce type de dépendance, d’utiliser la méthode suivante:



2-Traitement de la dépendance affective:


Pour un traitement efficace, une règle importante est à respecter: «Apprendre à lutter contre les problèmes dans son existence comme, par exemple, améliorer son estime de soi, aborder la vie avec plus de modération, etc.»

Pour ce faire, vous pouvez utiliser les trucs suivants:


  • Reconnaître la nature de vos problèmes:

* En décelant comment vous subissez les cinq symptômes et comment ils influencent tous les aspects de votre existence
* En connaissant les conséquences qui en découlent et qui ont fini par vous rendre la vie insupportable


  • En vous faisant parrainer:
pour vous soutenir dans votre quête de vous-même, choisissez une personne qui soit susceptible de vous guider, de vous apporter l’écoute dont vous avez besoin.


  • En affrontant dès maintenant les problèmes posés par la dépendance.


Conclusion


Le processus qui mène à la guérison est souvent difficile. L’impression de passer d’un extrême à l’autre fait en sorte qu’on peut se sentir mal dans sa peau. De plus, la transition entre la dépendance et l’indépendance est parfois très insécurisante. Il faut néanmoins toujours garder à l’esprit que ce malaise n’est que passager et qu’au bout du compte, on en sort grandi.


http://www.acsm-ca.qc.ca/virage/adulte-couple/la-dependance-affective.html

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
catchoupine
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Mer 11 Juil 2012 - 11:06

Je me reconnais totalement dans ce sujet et je suis contente de le lire et de mettre un nom à mon problème de dépendance. Je suis trop dépendante des autres et ceci à cause d'un manque d'affection dans mon enfance, l'absence totale de mon père dès l'âge de 14 ans, l'absence de ma mère car prise par le travail puis par les amis. Ma mère est également dépendante des amis et ne nous donne pas d'importance à nous ses enfants. Conclusion : je suis entrain de reproduire le même schéma et je suis contente de m'en rendre compte. Je ne veux pas faire vivre à mes enfants ce que j'ai vécu et vis encore. Merci pour ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
mich86135
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Ven 12 Oct 2012 - 20:27

connaissez vous une psychothérapie efficace contre ce problème?


Dernière édition par mich86135 le Dim 25 Mai 2014 - 11:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
nonifle
Agora'nouveau
Agora'nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: wow..   Dim 6 Jan 2013 - 0:53

je savais pas qu'on pouvais mettre des mots sur tous mes problèmes... j'aimerais bien parler a quelqu'un qui s'en ai sortie. J'ai l'impression de ne jamais voir la fin de cette obsession que j'ai pour mon copain.. je n'arrive pas a être loin de lui plus d'une journée sans faire une crise de larme, voir même une crise d'angoisse. je déteste ce sentiment, j'aurais tellement envie d’être indépendante et de n'avoir aucune attente envers personne 9je me sentirais surement beaucoup moins déçue par la vie). Enfin bref, moi qui me croyais seule, je me sens déjà un peu plus rassurée ce soir en me couchant.

Revenir en haut Aller en bas
kitty56
Agora'passionné
Agora'passionné
avatar

Féminin
Nombre de messages : 262
Age : 29
Localisation : MORBIHAN
Date d'inscription : 13/12/2012

MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   Lun 14 Jan 2013 - 3:20

moi aussi je souffre de dépendance affectif, la mienne est "infantile" donc lié aux parents et elle était bien là, avant l'arrivé de mon agoraphobie.

mais depuis que je m'en suis rendu compte, je fais de sacrés progrès
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alittlemarket.com/boutique/lesfoliesdaudrey-737391.ht
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le trouble de personnalité dépendante / Dépendance affective
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouble de la personnalité dépendante - Définition DSM-IV
» La personnalité dépendante
» Trouble de personnalité évitante et vie privée
» Trouble dissociatif de l'identité ("Personnalité multiple") - définition DSM-IV
» Le syndrome d'Avoidant ou Trouble de personnalité évitante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: