Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Santé: Elèves et étudiants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tania
Super-Administratrice
Super-Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2364
Age : 28
Localisation : Dans les étoiles
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   Mer 4 Nov 2009 - 16:02

J'ai dû arrêter mes études à l'âge de 17 ans à cause de mes crises d'angoisse à l'école. Je ne voulais plus aller en cours. Voir du monde, être loin de chez moi.... C'était trop, tous les jours je supportais ça, c'était très très difficile.
Un an après avoir arrêté mes études, je les ai repris mais par correspondance. Mais j'ai un rêve, seulement j'attends d'aller mieux pour faire ce que j'ai vraiment envie de faire Wink.
Le plus important dans tout ça, c'est d'en parler. Quand j'en parlais à la conseillère d'orientation, ça me faisait du bien mais sans plus. Je parlais beaucoup à un psy et ça allait mieux mais j'ai quand même arrêté mes études.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   Mer 4 Nov 2009 - 18:20

Salut Ptite-nénette.

C'est dommage que le médecin scolaire et le psy ne t'aient pas dirigé vers le projet d'accueil individualisé (PAI). Tu aurais pu poursuivre tes études dans un cadre adapté, et obtenir un diplôme et une qualification. Je ne sais pas comment l'information des lois passe du ministère aux fonctionnaires de la santé de l'éducation nationale, mais il est à croire qu'il y ait des lacunes, ou que certains sont mals formés ou font trés mal leur boulot.

Tu es jeune, c'est à dire qu'il y a 4 ou 5 ans (puisque la loi relative aux PAI a démarré en 2003) tu aurais dû bénéficier d'un meilleur accompagnement, et le médecin scolaire ainsi que ton professeur principal auraient dû refuser ton départ de l'école.

C'est malheureux que ces situations perdurent encore alors que tout est là pour l'éviter.

C'est bien que tu aies repris tes études l'année suivantes plutôt qu'abandonner. J'espère que tu as pu reprendre à niveau et apprendre les choses qu'un élève de ton âge (à l'époque) doit savoir. Nous, nous ne ferons pas la même erreur. Nous saurons protéger nos enfants pour qu'ils n'abandonnent jamais l'école à cause d'une maladie.

Porte-toi bien Ptite-nénette. Mille bisous. :8+): :emook:
Revenir en haut Aller en bas
Tania
Super-Administratrice
Super-Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2364
Age : 28
Localisation : Dans les étoiles
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   Mer 4 Nov 2009 - 19:32

Merci Ecureuil !

Je ne savais pas du tout, toutes les lois qu'il y a... Si j'avais su...

Porte toi bien aussi Wink

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   Mer 11 Nov 2009 - 13:19



JEUNE ET DEPRESSIF, C'EST POSSIBLE

La dépression, ce sentiment de tristesse profonde, existe dès le plus jeune âge, et à l'adolescence elle est même très fréquente. Elle affecte 15% des personnes de 18 ans. Pire encore, 30% des étudiants expliquent être passés par une phase dépressive dans l'année qui vient de s'écouler. Il s'agit de chiffres très élevés, et même inquiétants. Si ça continue, d'après des projections dans le futur, en 2020 la dépression deviendra la seconde cause d'invalidité.

C'est quoi la dépression?
Il s'agit d'un état de tristesse profond, de pessimisme au cours duquel on broie des idées noires, parfois jusqu'au suicide. Il s'y associe un manque d'énergie, une baisse d'envie d'agir qui peut aller jusqu'à empêcher de se lever le matin.

Pourquoi c'est grave une dépression?
Parce que la souffrance morale est telle que l'on peut avoir envie de mourir plutôt que de continuer à souffrir. C'est grave parce que le risque de suicide augmente, tout comme les troubles du comportement social et les toxicomanies. Autrement dit, quand on se sent très mal, on peut chercher à apaiser son mal être en prenant des drogues ce qui accentue la dépression. Mais ça fait illusion sur le moment!

Il faut soigner les dépressions.
Les psychothérapies cognitivo-comportementalistes sont très utiles pour aider une personne dépressive à remonter la pente. Ces thérapies permettent un travail sur les cognitions (ce que je me dis dans la tête), et sur les comportements (ce que je fais ou ne fais pas). Ainsi, on peut apprendre à diriger autrement ses pensées et à agir positivement.

http://www.tasante.com/article/lire/4719/Jeune-et-depressif-c-est-possible.html

Il existe un programme, appelé le projet Catch-it, qui aiderait à réduire le risque de dépression parmi les adolescents prédisposés à la maladie. C'est ce que révèle une étude publiée dans le numéro du mois de février du Journal of Developmental & Behavioral Pediatrics. Le site, américain, est en Anglais et en Espagnol:

http://catchit-public.bsd.uchicago.edu/

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   Mar 17 Nov 2009 - 12:16



UNE JEUNESSE SANS TABAC

L'industrie du tabac a bien compris que les ados étaient une cible idéale à qui vendre ses produits. Goût du risque, envie de liberté, de transgression, recherche de la séduction et d’une plus grande confiance en soi... ce sont autant de facettes qu'elle a su exploiter pour rendre la cigarette attractive.

Mais ce que les cigarettiers ne disent pas, c'est que le tabac contient de nombreuses substances toxiques et engendre une forte dépendance, même en cas de faible consommation. Si l'idéal c'est de ne pas commencer, il est toujours possible d'arrêter! De nombreuses aides existent. Tu peux parler, être aidé et conseillé par un médecin spécialisé.


Tabac info service 3989 depuis un poste fixe ou 0825 309 310 – accessible du lundi au samedi, de 9h à 20h (0,15€/min depuis un poste fixe, hors surcoût éventuel de l’opérateur):
http://www.tabac-info-service.fr/

Toute l'information sur la dépendance, les pratiques de l'industrie du tabac et les solutions pour arrêter. A voir:
http://www.vous-decidez.fr/

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   Mar 17 Nov 2009 - 13:53

Le tabac c'est tabous, on en viendra tous abouts

Non sérieusement, c'est vrai qu'il y a beaucoup de mauvaises substances dans le tabac...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   Mar 17 Nov 2009 - 18:02

Salut Makalili.

Tu sais l'industrie du tabac a tellement de ramification et de protection que personne ne fait rien, sauf augmenter le prix des paquets de cigarettes...d'ailleurs à la demande des fabricants souvent. C'est comme si pour lutter contre le trafic d'héroïne on ne faisait que monter le prix, de 6%, sans aucunement toucher les trafiquants, ce qui est quand même un comble. Soit le tabac est dangereux et il y a une politique claire et à poigne contre les fabricants, soit il n'est pas dangereux auquel cas ils ne font que mentir.

A propos du "produit" qui compose la cigarette, absolument personne ne sait ce qu'il y a dedans tellement il y a une infinité de poisons divers. Quand il est sorti des laboratoires pour être amené aux usines de confection, dans des bidons, le seul nom qu'on lui donne c'est "LA PATE MARRON"! Celà éclaire vraiment de l'ampleur du mer...ier qu'il y a dedans et dont tout le monde ignore tout. Un véritable trafic de substances digne de la prohibition.


:ri/:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   Ven 20 Aoû 2010 - 13:35



Protection sociale des étudiants:
Si vous avez moins de 20 ans tout au long de l'année universitaire du 1er octobre au 30 septembre de l'année suivante (né après le 30 septembre 1989), vous bénéficiez de la sécurité sociale de vos parents salariés.

De 20 à 28 ans l'affiliation à la sécurité sociale étudiante est obligatoire, sauf pour les étudiants:
-assurés à titre personnel en qualité de salarié permanent
-ayants droit d'un conjoint (non étudiant) dont les droits sont constamment ouverts
-dont l'un des parents est salarié d'une entreprise appartenant à un régime spécial de la sécurité sociale

Le suivi médical:
Le suivi sanitaire des étudiants est assuré, dans chaque université, par un service universitaire ou interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (S.U.M.P.P.S.).

Une visite médicale systématique en licence:
Ce service, dont les missions ont été récemment élargies, est chargé de proposer à chaque étudiant, au cours de ses trois premières années d'études dans l'enseignement supérieur, un examen de prévention gratuit intégrant une dimension médicale, psychologique et sociale.

Une offre de soins plus accessible:
Les S.U.M.P.P.S. agréés comme centres de santé peuvent prescrire certains soins, médicaments ou traitements (vaccins, pilule contraceptive...), en relation avec le médecin traitant.
Pour toutes les questions de santé, contactez le service de médecine de l'université. Les S.U.M.P.P.S. exercent aussi un rôle de veille sanitaire, de conseil et de relais dans le cadre de programmes de prévention et de plans régionaux en santé publique.

Quelques explications sur les mutuelles:
La gestion des prestations versées aux étudiants est confiée à des mutuelles étudiantes habilitées par le ministère chargé de l'Enseignement supérieur, et placées sous le contrôle des Caisses primaires d'assurance maladie. Vous pouvez souscrire facultativement auprès d'une mutuelle, étudiante ou non, ou de toute compagnie d'assurances de votre choix, une assurance complétant les prestations de la sécurité sociale.Plusieurs types de contrats sont offerts par les mutuelles, leurs taux variant selon les risques couverts.

L'inscription à la sécurité sociale des étudiants, comme l'adhésion à une mutuelle étudiante, s'effectue auprès du service de la scolarité au moment de l'inscription dans l'établissement.
Pour toute information complémentaire, adressez-vous au service social du CROUS.

Comment bénéficier d'une aide à l'acquisition d'une complémentaire santé:
Sous certaines conditions de ressources, les étudiants peuvent bénéficier d'une aide au financement d'une complémentaire santé (A.C.S) auprès de leur caisse primaire d'assurance maladie. Cette aide se présente sous la forme d'une attestation-chèque qu'il suffit de présenter à la complémentaire de son choix. Elle permet également la dispense de l'avance de frais de consultations médicales réalisées dans le cadre du parcours de soins coordonnés.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Santé: Elèves et étudiants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Santé: Elèves et étudiants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Santé: Elèves et étudiants
» L'Université et la santé mentale des étudiants
» Pétition pour la santé mentale des étudiants
» [31ème Jeux mondiaux de la médecine et de la santé] Avis aux étudiant(e)s sportif(ve)s
» le Soja: bon ou mauvais pour la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Se Sortir de l'Agoraphobie et de la Phobie Sociale :: Cabinet médical-
Sauter vers: