Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agora-santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Agora-santé   Jeu 21 Aoû 2008 - 11:53




JUS DE FRUITS

Les jus de pamplemousse, d'orange et de pommes pourraient réduire l'absorbtion de certains médicaments en diminuant fortement leur efficacité, selon une étude de chercheurs canadiens publiés mardi aux états-unis.

Depuis plusieurs années le jus de pamplemousse seul était connu pour accroître l'absorption de certains médicaments mais avec le risque de les rendre toxiques, rappellent ces médecins dans un communiqué.

Ils ont présenté leurs travaux à la dernière conférence de l'American Chemical Society à Philadelphie.

Les résultats de leur étude clinique sont une nouvelle raison d'éviter de boire ces jus de fruits avec certains médicaments dont plusieurs sont destinés à traiter des cancers, des maladies cardio-vasculaires, des infections, ou pour empêcher le rejet d'un organe transplanté.




PRISE DE CONSCIENCE

Le Sénat argentin a approuvé hier une loi qui reconnaît les troubles alimentaires comme des maladies à part entière, obligeant ainsi les organismes de santé publics et privés à prendre en charge les traitements des personnes souffrant d'obésité, de boulimie ou d'anorexie.

Cette loi est principalement destinée aux personnes obèses, alors que 40% des Argentins souffrent de cette maladie avec environ 30 000 morts par an, selon l'Association contre l'obésité.

Le texte de loi déclare «d'intérêt national» la prévention et le contrôle des troubles alimentaires et prévoit une assistance complète pour les malades, incluant une prise en charge des soins pour les maladies dérivées et des mesures pour éviter leur développement.

Les aliments à forte valeur calorique devront comporter la légende «la consommation excessive nuit à la santé», et les médias ne pourront désormais plus faire la publicité de régimes ou de méthodes amincissantes sans l'accord d'un professionnel.

Le texte de loi prévoit enfin la mise en place de campagnes nationales de prévention et de mesures considérées comme antidiscriminatoires pour ceux qui souffrent de troubles alimentaires.




Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Agora-santé   Jeu 21 Aoû 2008 - 15:38

Merci Ecureuil ! :hiu):

J'en avais déjà entendu parler pour le jus de pamplemousse...
Pour les TCA, c'est bien qu'on reconnaisse enfin que se sont de VRAIS maladies. La France est toujours en retard sur le sujet malheureusement...

A bientôt Ecureuil, et merci ! :callme:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Ven 22 Aoû 2008 - 11:24

Salut marimilie.


Alors, plus de jus de pamplemousse et plus de jus d'orange! Il va falloir se remettre à l'eau vite fait bien fait! :ujhi):

Décidément, je crois qu'on va finir par retrouver les habitudes alimentaires de l'homme de cro magon! :h)):

A propos de ce que vient de décider l'Argentine, tu as bien raison, c'est un trés bon point pour les Argentins. Tu sais, je suis allé sur le site français du ministère de la Santé et j'ai tapé sur leur moteur de recherche "agoraphobie", "boulimie", "phobie". Il n'y a absolument rien qui apparaît!

Par contre pour "anoréxie" il y a énormément de dossiers. Il est certain que les gros titres de la presse ces dernières années doivent y être pour beaucoup. Idem pour "tabac", "alcool".

Qu'en penser? Nous ne sommes mêmes pas des chiffres, même pas des stastistiques, nous ne souffrons pas et sommes en excellente santé. Pas de quoi lancer une journée nationale de la phobie!

C'est à croire que les rapports des médecins, des psychiatres, des psychothérapeutes, et médecins affiliés, sont perdus en route. Y aurait-il une cabbale? (second degré)

Voilà marimilie, il va falloir que nous allions nous installer en Argentine pour avoir un peu de considération! C'est juré, j'apprends l'espagnol dés aujourd'hui! :ujhi):


:emodor:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Samedi 23 août 2008   Sam 23 Aoû 2008 - 13:00




PATHOPHOBIE!

La stigmatisation rattachée à la maladie mentale est omniprésente au Canada. Au point qu'elle influence presque tous les aspects de la vie des Canadiens, du choix de leur partenaire jusqu'à celui de leurs employés.

C'est ce que révèle le Bulletin national de l'Association médicale canadienne (AMC), qui publie les résultats d'un sondage qu'elle avait commandé à la maison Ipsos-Reid.

Les résultats de cette enquête sur l'attitude des Canadiens à l'égard de la santé mentale sont éloquents.

55% des répondants n'épouseraient pas une personne atteinte de maladie mentale.
Seulement 50% diraient à des amis ou à des collègues qu'un membre de leur famille souffre d'une maladie mentale. Par contre, ils accepteraient à 72% de discuter d'un cancer ou à 68% d'un diabète.

Ce qui fait dire au président de l'AMC, le Dr Brian Day: "Il y a quelque chose qui ne va vraiment pas. C'est la seule forme de discrimination qui demeure socialement acceptable. C'est un embarras national".

De plus, 27% des Canadiens craignent de se trouver en présence de personnes souffrant de maladie mentale grave.





VOTRE PRENOM

Une étude réalisée aux Universités de Cardiff et de Tübingen, a montré que, plus une personne aime son prénom, plus elle a une perception positive d’elle-même, une bonne estime de soi.

Une personne qui répond: "J’aime bien mon prénom" a de fortes chances d’être "bien dans sa peau", de se sentir compétente professionnellement, insérée socialement, équilibrée sur le plan amoureux, etc. À l’inverse, une mauvaise relation à son prénom est associée statistiquement à des failles plus ou moins importantes dans l’estime de soi.

Ce lien s’expliquerait par le fait que nous avons l’habitude de nous présenter dans de multiples contextes (professionnel, mais aussi entre amis, en soirée, etc.) en citant notre prénom, et que nous observons les comportements des autres à notre égard.

D'aprés cette étude, si nous sommes bien perçus à cause de nos qualités, le prénom est alors associé à des émotions positives, et on le perçoit bien. Lorsque le contraire se produit, la personne se sent mal à l’aise en société: elle a l’impression d’avoir peu de valeur, et le fait d’entendre son prénom lui rappelle les réactions mitigées de son entourage.

À l’adolescence, les interrogations sur l’image de soi se traduisent souvent par un désamour du prénom. Cela résulte d’une crise de confiance en soi. C’est en établissant les bases d’une bonne estime de soi, que l’adolescent se réconciliera avec son prénom, et non en se faisant appeler autrement.




Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Agora-santé   Sam 23 Aoû 2008 - 22:36

Merci Ecureuil!
Tu participes vraiment bien au forum, avec toujours des infos intéressantes, c'est toujours agréable de te lire, merci beaucoup! :fleurs:

Et bien, les maladies mentales sont loin d'être reconnus... Ce n'est pas nouveau, mais bon...

Tiens, bonne question, vous aimez votre prénom vous?
Moi oui et non, oui car il est rare, non car il est long ^^

Dis moi, c'est toi qui a fait le logo???

Bisssous :callme:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Sam 23 Aoû 2008 - 22:45

Justement hier, ils parlaient aux informations l'étude concernant le jus de pamplemousse et jus d'orange!!!

C'est triste de constater encore que les maladies mentales même lègères (dans le sens où elle ne porte pas atteinte aux autres) sont considérées comme tabous.
C'est pour ça que je ne cache pas trop ma maladie et j'essaie de l'expliquer au maximum, c'est en parlant que les gens petit à petit baisse leur appriori. Par exemple, je trouve que la dépression commence à être mieux accepter mais relier juste à cette maladie d'aller voir un psy reste par contre très tabou en core!

En ce qui concerne le prénom, c'est intéressant...
Au tout début de ma psychothérapie, mon psy m'a justement demandé si j'aimais mon prénom et si je connaissais l'origine de mon nom de famille car justement sans nous en rendre compte, notre prénom et nom nous caractérise à quelque part et puis on le portera (généralement toute la vie).
En ce qui concerne le jugement d'un prénom, c'est vrai qu'on peut être influencer si on connait une personne qui le porte et si on apprécie ou non cette personne, notre perception de se prénom peut être modifier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Lun 25 Aoû 2008 - 12:29

Hola marimilie
Hola karen


Ce qui m'a interpelé à propos de cet article des canadiens face à la maladie mentale, c'est qu'il n'est pas fait de distinction, ou en tous cas ce n'est pas spécifié, si ce terme incluait les troubles du comportement.

A vrai dire, vu "qu'elle influence presque tous les aspects de la vie des Canadiens, du choix de leur partenaire jusqu'à celui de leurs employés", celà voudrait dire que oui. Car il est certain qu'aucun "malade mental" dans son sens le plus grave, n'est employé nul part dans le monde.

Alors j'ai un doute. Et si les personnes atteintes de troubles du comportement font partie de ces pourcentages, alors c'est que l'humanité est en train de toucher le fond. On sortira bientôt les chaînes, les bûchers, les cages et la cresselle...comme au bon vieux temps....! :héhé:

En tous cas karen, je vois que tu as le courage de parler de ta maladie à ton entourage. Ce n'est pas si simple. Quoi qu'on en dise, il y a toujours "le fameux regard" et le "recul"...On l'a connu ça non?

A propos des prénoms, c'est clair qu'il est perçu comme notre identité, notre nous, avec tout ce que ça comporte de bon et de mauvais. Aprés avoir fait un tour sur quelques blogs, voici quelques prénoms que leurs possesseurs ne supportent plus. On pourrait bien sûr continuer la liste:

Mao
Alphonse
Balthazar
Calypso

Des parents ont parfois de sacrées drôles d'idées! :bh0:

Saviez-vous que jusqu'au 11e siècle, les personnes ne portaient qu'un nom de baptême. Ce n'est qu'à partir du 12e siècle, que l'explosion démographique oblige les populations à donner des surnoms aux individus afin d'éviter les confusions.

Ce surnom est peu à peu transmis aux enfants. C'est la naissance du nom de famille.

La Chine est le premier pays à avoir utilisé le nom de famille, depuis 5000 ans environ.

Les Romains portaient 3 noms :un praenomen (prénom) + un nomen gentilicium (lignée) + un cognomen (surnom). (Marcellus Augustus César)

Connaître l'origine du nom est intéressante. Elle donne quelques informations sur l'origine de vos ancêtres (origine géographique, origine sociale, métiers...).

Les noms de famille viennent :

d'anciens prénoms de baptême : Nicolas...
de professions : Meunier, Maréchal, Boulanger...
de sobriquets et surnoms de toutes sortes liés à l'apparence physique (Roux, Brun, Borgne...),
aux traits de caractères (Lesage)
de lieux géographiques : Dupont (habitant près d'un pont), Dupré
de plantes, d'arbres, d'animaux...
du rang social...

(source: guide-généalogie.com)

Il est aujourd'hui possible de modifier son prénom. Il suffit d'en faire la demande au juge des affaires familiales du tribunal de grande instance de sa ville. C'est aujourd'hui une procédure classique.

Et pour marimile:




:ok):
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Mar 26 Aoû 2008 - 12:16




CHOCOLAT

Le chocolat amène une amélioration de la circulation sanguine du cerveau, ce qui lui confère le potentiel d'atténuer les dommages d'un accident vasculaire cérébral ou de ralentir la progression de la démence (dont la maladie d'Alzheimer est la forme la plus fréquente), selon des chercheurs de l'Université Harvard.

Les chercheurs ont recruté 34 participants en santé, de 59 à 83 ans, et leur ont fait prendre régulièrement un breuvage au chocolat formulé pour être riche en flavonoïdes. . Après une semaine, leur flux sanguin avait augmenté de 8% et, après deux semaines, de 10%

Cette recherche démontre les bénéfices à court et long termes du cacao, d'une façon qui surpasse les recherches précédentes ayant récemment attiré l'attention des média.

Puisque la circulation sanguine ralentit naturellement avec l'âge, la consommation d'aliments riches en flavonoïdes du cacao pourrait ralentir le déclin du flux sanguin, protégeant ainsi de la démence reliée à l'âge.

Cette recherche a été publiée dans la revue médicale Neuropsychiatric Disease and Treatment.




BORDERLINE

Un jeu sur ordinateur impliquant la confiance dans les relations pourrait servir de test pour diagnostiquer le trouble de personnalité limite (TPL) ou borderline selon des chercheurs. Dans ce jeu, les personnes atteintes du TPL présentaient des réactions distinctes et une activité du cerveau différente, ce qui fournit un nouvel éclairage sur la neurobiologie de ce trouble.

Mr Read Montague du Baylor College of Medicine (Houston), coauteur, espère que cette recherche contribuera à déstigmatiser la maladie en montrant qu'elle a une origine biologique. La maladie n'est pas considérée traditionnellement comme reliée à des problèmes organiques du cerveau, précise-t-il.

Le TPL se caractérise par un certain nombre de difficultés sociales, incluant la difficulté de contrôle de l'humeur, l'impulsivité et les difficultés de relation avec les autres.

55 personnes ayant le TPL étaient comparées à 55 personnes sans TPL dans ce jeu de confiance. Un joueur, qui tient le rôle d'un investisseur, donne une somme d'argent à un deuxième joueur, qui tient le rôle d'un banquier, pour qu'il place l'argent et le fasse fructifier. Le banquier doit décider combien il retourne à l'investisseur.

"Quand les personnes ayant le TPL jouent à ce jeu, la coopération se brise et elles ne la rétablissent pas", dit Montague. "D'une certaine façon, elles ne perçoivent pas les bons signaux", dit-il.

Des images du cerveau pendant le jeu montraient qu'une certaine région, l'insula était activée différemment chez les deux groupes de participants. Ce qui amène les chercheurs à conclure que le spersonnes atteintes de TPL ne saisissaient pas les indices sociaux de la même façon que les autres. "Elles voyaient probablement tous les gestes comme menaçants et injustes".

Le chercheur espère que la recherche conduira à des progrès pour le diagnostic et le traitement de la maladie.

La recherche est publiée dans le magazine Science.




Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Agora-santé   Mar 26 Aoû 2008 - 15:28

Miam, du chocolat ^^ :hiu):

Pour le TPL, j'avais déjà lu cet article, c'est vrai que c'est étonnant. Comme quoi l'origine des troubles psys est encore bien floue...

Merci Ecureuil!

Vu que ce post regorge d'articles intéressants et variés, je vais le mettre en annonce dans le forum psychologie

:callme:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Jeu 28 Aoû 2008 - 11:39



MIGRAINE

Près d'1 français sur 6 est sujet à la migraine. Cette souffrance se traite mais attention à l'abus de médicaments anti-migraineux. Une étude révèle que certains traitements pourraient entraîner des maux encore plus graves.

Plus qu’un mal au crâne passager, la migraine est une vraie souffrance. Elle serait causée par le gonflement et l'inflamation des vaisseaux sanguins qui enveloppent le cerveau. Mais attention à l’abus d'anti-migraineux! Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Georgetown et la Food and Drug Administration a montré que l'association de plusieurs médicaments anti-migraineux pourrait être à l'origine du syndrome de sérotonine.

Qu'est ce que le syndrome de sérotonine ?

La sérotonine est un neurotransmetteur présent dans le cerveau. Elle joue un rôle dans la régulation du sommeil, de l'appétit, de l'humeur mais aussi de la température du corps. Un taux de sérotonine trop élevé peut entraîner le syndrome de sérotonine. Les conséquences sont dangereuses: instabilité mentale, spasmes musculaires ou encore fièvre. L’hospitalisation peut même s’avérer nécessaire.

Si vous êtes sujet aux migraines, tenez un journal de migraines: il sera utile à votre médecin pour vous trouver le meilleur traitement. Évitez le tabac, l’alcool et le chocolat. Préférez la tasse de café: la caféine est anti-migraineuse. Essayez les méthodes de relaxation et prenez soin de votre sommeil. Si une crise vous surprend, allongez-vous dans un endroit calme avec une lumière tamisée.




ENCENS

L'exposition à long terme à la fumée d'encens augmente le risque de cancers des voies respiratoires supérieures, de la bouche, de la langue et de certains cancers du poumon, selon une récente étude publiée dans la revue de l'American Cancer Society.

Ce risque est accru chez les fumeurs et chez les non fumeurs, ce qui indique que la fumée d'encens est un facteur de risque indépendant, affirme Jeppe T. Friborg, coauteur.

"Les données sont suffisantes, dit-il, pour recommander que les gens évitent l'usage prolongé de l'encens dans les espaces où ils passent beaucoup de temps.

Dans cette recherche, plus de 60000 résidents de la ville de Singapour ont été suivis entre 1993 et 2005. Les utilisateurs avaient notamment un risque accru de 80% de cancers des voies repiratoires.

Une grande variété de plantes et d'huiles sont utilisées pour fabriquer l'encens. Quand ces produits brûlent, ils produisent certains des mêmes carcinogènes qui se trouvent dans la fumée de cigarette. La fumée d'encens contient notamment des hydrocarbures aromatiques polycycliques, des carbonyles et du benzène!




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Lun 1 Sep 2008 - 12:43




ASTHME

Des chercheurs allemands ont identifié un gène qui serait directement responsable de nombreuses réactions allergiques, dont le rhume des foins et l'asthme, rapporte le magazine scientifique Plos Genetics.

Le gène en question, FCER1A-Gen, contient les instructions pour la formation d'immunoglobuline E, une classe d'anticorps qui joue un rôle clé dans l'apparition d'allergies, selon l'étude réalisée par une équipe du Helmholtz Zentrum de Munich.

"Pour réaliser notre étude, nous avons étudié les génomes de plus de 10 000 adultes et enfants", a indiqué le docteur Thomas Illig.

Les personnes souffrant d'allergies possèdent un nombre beaucoup plus important d'anti-corps de type IgE que les personnes bien portantes. Ces anti-corps, qu'on trouve souvent dans les tissus de la peau, sont capables de déclencher de puissantes réactions immunitaires en présence de substances de type pollen ou poussière, à l'origine du rhume des foins ou de crises d'asthme.

A terme, une modification du gène FCER1A-Gen pourrait permettre de réduire le nombre des anti-corps IgE et limiter les réactions allergiques.




MEDECINE HOMME

Les femmes éprouvent des douleurs plus sévères, plus fréquentes et de plus longues durées que les hommes mais sont moins susceptibles de recevoir des traitements appropriés selon l'International Association for the Study of Pain.

La plupart des médecins seraient insuffisamment informés des recherches qui montrent des différences génétiques, biologiques et hormonales dans la façon dont la douleur affecte les femmes, ce qui a des implications sur les traitements prescrits aux femmes, a affirmé le docteur Beverly Collett au 12th World Congress on Pain.

Plusieurs ne sont pas conscients, par exemple, que des anti-douleurs comme le paracétamol sont moins efficaces pour les femmes et qu'ils provoquent plus d'effets secondaires chez ces dernières.

Malgré cela, plusieurs femmes ne sont toujours pas crues par les médecins et reçoivent un diagnostic psychiatrique.

"Cela ne fait que 10 ans que nous avons commencé à comprendre ces différences et cela demeure un domaine où il n'y a pas assez de recherches. Mais même les connaissances actuelles ne se sont pas rendues jusqu'au médecin moyen qui n'a aucune idée que des médicaments comme le paracétamol et la morphine fonctionnent différemment chez les femmes", dit le Docteur Collett.

Jusqu'à récemment, la plupart des études sur la douleur étaient menées sur des rongeurs mâles et la majorité des essais cliniques pour les médicaments sont effectués avec des hommes.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Mer 3 Sep 2008 - 12:24




PRENDRE LA MAIN

Mesdames, messieurs, si vous êtes stressés, inutile de courir à votre cours de yoga ou d'appeler votre acupuncteur: attrapez simplement la main de votre conjoint, vous vous sentirez immédiatement mieux. C'est ce que suggère une étude menée par des neurologues de l'université de Virginie aux Etats-Unis.

"On sait depuis des années que lorsqu'on est engagé dans une relation de qualité avec son conjoint, on cicatrise plus vite, on tombe moins malade et on vit plus longtemps" explique James Coan, l'auteur principal de cette étude. "Mais jusqu'à présent, personne n'était en mesure d'évaluer le bénéfice mental d'une relation de proximité en terme d'effet sur la santé".

Avec ses collaborateurs, il a testé durant une année un grand nombre de couples dans le but de repérer ceux qui avaient la relation la plus solide et la plus stable. Parmi eux, 16 couples ont été sélectionnés pour la qualité de leur relation. Les chercheurs ont ensuite soumis les femmes à un test un peu particulier. Ils les ont stressé en les menaçant d'un choc électrique et ont scanné, grâce à la technique d'IRM, les réactions de leur cerveau dans 3 situations: alors qu'elles serraient la main de leur conjoint, alors qu'elles serraient celle d'un inconnu et lorsqu'elles n'en serraient aucune.

Les résultats, publiés dans le journal Psychological Science montrent que le niveau de stress des femmes baisse immédiatement et nettement plus lorsqu'elles attrapent la main de leur conjoint. Et surtout qu'il est possible de voir cet effet sur les clichés d'IRM !





EFFET PLACEBO

L'effet placebo, dont la mesure est essentielle afin d'évaluer avec justesse l'efficacité réelle d'un médicament, est deux fois plus important chez les enfants que chez les adultes, selon une étude menée par une équipe de chercheurs des Hospices civils de Lyon.

En étudiant une trentaine d'essais thérapeutiques menés pour évaluer l'efficacité de nouveaux médicaments anti-épileptiques sur des adultes et des enfants, les équipes du Pr Philippe Ryvlin ont constaté que les enfants réagissaient deux fois plus que les adultes à l'administration d'un médicament placebo.

Lors de ces essais, les traitements placebo ont entraîné la diminution d'au moins 50% de la fréquences des crises d'épilepsie chez environ 10% des adultes suivis, contre 20% des enfants!

"Nous soupçonnions déjà que l'effet placebo était plus fort chez les enfants, notamment dans le domaine de la migraine et de l'épilepsie, mais personne ne l'avait démontré jusque là", a expliqué le Pr Ryvlin.

"Ces résultats vont avoir des conséquences sur la façon de tester des médicaments destinés aux enfants, toutes pathologies confondues. Concrètement, il va falloir augmenter le nombre de personnes impliquées dans les essais thérapeutiques".




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Ven 5 Sep 2008 - 12:10




COCKTAIL OMEGA

Prenez deux groupes de rats. Donnez à l'un un cocktail composé d'oméga-3, d'uridine et de choline. Mettez-les dans un labyrinthe. Résultat: ceux qui ont reçu le cocktail trouvent la sortie du labyrinthe plus vite que les autres.

Objectif des chercheurs: élaborer une boisson pour prévenir la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies du cerveau. Ils aimeraient restaurer le fonctionnement du cerveau en limitant la diminution du nombre de neurones. Mais trouver la recette mérite certaines études préalables, comme celle-ci menée sur des rats.

A la fin de l'étude, les chercheurs ont trouvé que les rats qui avaient reçu les trois suppléments avaient 70% de phospholipides du cerveau en plus que les autres rats.

Explication: la combinaison de nutriments aurait permis la formation de nouvelles synapses, les zones ou se transmettent l'information entre les neurones. Des essais prometteurs selon le docteur Richard Wurtman qui juge que "il peut être possible de restaurer partiellement le fonctionnement du cerveau de malades atteints d'affections qui diminuent le nombre de neurones du cerveau".




AIE!

Des chercheurs suédois ont confirmé ce que les femmes soupçonnaient depuis longtemps....! Les crises conjugales peuvent s'expliquer par le patrimoine génétique des hommes. La présence d'un gène peut expliquer pourquoi certains hommes sont davantage sujets à des relations houleuses et moins attachés à leur compagne, d'après les chercheurs du centre de recherches Karolinska Institut à Stockholm.

"Il y a bien sûr beaucoup de raisons pour expliquer le fait qu'une personne ait des problèmes relationnels, mais c'est la première fois que la variante d'un gène spécifique est associée à la manière dont les hommes se comportent avec leur partenaire", a indiqué le docteur Hasse Walum du Karolinska Institut.

Les chercheurs ont découvert que les hommes porteurs du gène "allèle 334", se comportent souvent différemment des autres hommes dans leurs relations amoureuses. La fréquence des problèmes de couple chez les hommes porteurs de deux exemplaires de l'allèle 334 a été deux fois plus élevée que chez les autres hommes.

"L'incidence de l'allèle 334 est statistiquement liée au degré d'attachement d'un homme à sa partenaire", a souligné le communiqué.

Il a été démontré que les femmes mariées à des hommes porteurs d'une ou deux copies de l'allèle 334, étaient en moyenne moins satisfaites de leur relation que les autres femmes.

Pourtant, le docteur Hasse Walum a insisté sur le fait que "l'effet de la variante du gène était relativement modeste et ne pouvait être utilisée pour prédire le comportement d'un homme dans une relation ultérieure". (ouf!)

Les résultats de l'étude sont publiés dans la revue scientifique américaine PNAS.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Ven 5 Sep 2008 - 15:43

Pour l'encens, j'en avais déjà entendu parler comme quoi ce n'était pas forcèment une bonne chose...

En ce qui concerne l'article "de pendre la main de son conjoint", je le trouve très juste pour ma part. Quand j'ai un petit ami, j'ai besoin du contact physique. Le fait d'être tactile, de se predre la main, d'être pris dans les bras de l'autre, ect... c'est une forme de tendresse. Dans ce geste, cela apporte de l'attention et de l'affection ce qui peut être bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Mar 9 Sep 2008 - 12:46




POIGNEES D'AMOUR

Un bien joli nom pour parler d’un début d’embonpoint abdominal chez l’homme. Avant qu’elles ne se transforment en brioche ou en bedaine, bien moins poétiques et bien plus redoutables pour la santé, quelques conseils simples d’hygiène de vie s’imposent.

Avec l’âge, rares sont les messieurs qui échappent aux poignées d’amour. Dès 25 ans, il existe chez l’homme une diminution physiologique et progressive de la testostérone (hormone sexuelle mâle) à raison de 1% par an. Ce déficit androgénique lié à l’âge, se traduit entre autres par une diminution de la masse et de la force musculaires au bénéfice d’une augmentation de la masse graisseuse, principalement localisée sur l’abdomen et autour de la taille.

Pourtant, bien que parfois elles semblent symboliser une certaine forme d’assise sociale dont les hommes sont plutôt satisfaits, les poignées d’amour sont un véritable signal d’alarme qu’il ne faut pas prendre à la légère. Elles caractérisent en effet un début d’embonpoint abdominal qui, rapidement, peut se transformer en obésité. Or, la graisse abdominale est un important facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Toutefois, les poignées d’amour ne sont pas une fatalité. La formule gagnante pour les prévenir ou les faire disparaître consiste à combiner sport et repas équilibrés. Finis les repas trop gras et copieusement arrosés. Il faut avoir une alimentation variée et éviter les graisses animales (beurre, crème fraîche, charcuteries…) pour leur préférer l’huile d’olive et faire attention aux excès d’alcool, aux fromages et aux sucres (pâtisseries, confiseries…).

Enfin, la pratique régulière d’une activité physique est plus que conseillée, les sports d’endurance (jogging, natation, vélo…) sont particulièrement efficaces contre les kilos en trop. Sans oublier de faire des séries d’abdominaux au moins deux fois par semaine. A ce régime-là, vos poignées d’amour devraient fondre comme neige au soleil.

Petit exercice....:




JUSTICE

Le docteur Michel Maure, chirurgien esthétique autoproclamé, a été condamné lundi à trois ans de prison ferme et devra indemniser les dizaines de victimes d'opérations ratées, pour la "médecine de garage" - selon l'expression des juges - qu'il pratiquait à Marseille.

Généraliste aujourd'hui rayé de l'Ordre, Michel Maure, 59 ans, s'était inventé des titres ronflants de chirurgien esthétique pour duper ses patientes et les attirer dans sa "clinique" - illégale - où les règles de sécurité étaient bafouées.

Près d'une centaine des ses patientes, dont il a mis la vie en danger, ont porté plainte et ont décrit des opérations pouvant durer des heures dans d'atroces souffrances.

Le tribunal a jugé Mr Maure coupable de mise en danger délibérée de la vie d'autrui, blessures involontaires, tromperie aggravée, publicité mensongère et travail dissimulé. Il l'a condamné à quatre ans de prison dont un avec sursis avec mise à l'épreuve. Les juges ont également condamné le chirurgien véreux à indemniser ses victimes pour des montants variant de 1 000 à 7 586 euros chacune, soit un total de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

On peut espérer que les pseudo-chirurgiens esthétique auront en mémoire cette condamnation et ne se lanceront pas dans les mêmes pratiques", a réagi Me Jérôme Rambaldi, avocat d'une douzaine de victimes du Dr Maure.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Mar 9 Sep 2008 - 16:00

Pour le premier sujet, certaines femmes souffrent des poignées d'amour également à un certain age.

En ce qui concerne le docteur Maure, c'est assez révoltant!! Consulter pour se sentir mieux et se retrouver "charcuter"... No comment! :grrrrrr:
Revenir en haut Aller en bas
mariamélie
Agora' accroc
Agora' accroc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2756
Age : 28
Localisation : Perdue...
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Agora-santé   Mar 9 Sep 2008 - 22:26

:emosos: la photo, j'en avais entendu parler de ce chirurgien, c'est tout bonnement honteux!!

Alors Ecureuil, on se met aux abdos? ^^

Trêve de plaisanterie, je te remercie du fond du cœur Ecureuil pour tous les articles intéressants que tu postes. :fleurs:

_______________________________
Je vis avec mes émotions. Je suis ce que je ressens. Je vis au travers, à travers. Le coeur au bord des lèvres et les nerfs à fleur de peau. Je pleure la misère du monde à 8H et saute de joie à 9H. Enfant intérieur trop présent... dans un monde qui ne laisse pas de place à l'insouciance. Je porte mes chaines, et j'avance quand même... et je découvre que le chemin n'est pas tracé.©


"C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devrait faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." (Marcel Jouhandeau)

Revenir en haut Aller en bas
http://agoraforum.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Mer 10 Sep 2008 - 11:41

Salut karen.
Salut marimilie.

Je ne pensais pas que les femmes étaient aussi victimes des poignées d'amour. Tant pis, on va tous se mettre ensemble et faire des abdominaux! :ujhi):

Comme vous le dites, cet apprenti médecin, plutôt ce grand boucher, mérite le bagne et le déshonneur. Il a bousillé la vie ce centaine de personnes sans aucune honte ni remords. Il y a une jeune femme qu'il a "opéré" pour lui implanter des prothèses mammaires. Elle n'a jamais pu nourrir son enfant au sein!

Reste à savoir pourquoi il avait autant de publicité. Peut-être les tarifs? Peut-être des délais d'attente plus rapides que les vrais professionnels?

Pourtant avec une pancarte comme ça.....!




:emodoc:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Ven 12 Sep 2008 - 12:13




TABAC RADIOACTIF!

L'American Journal of Public Health, journal américain sur la santé publique, publie un rapport révélant la présence de Polonium 210 (substance hautement radioactive) dans les feuilles de tabac. Cette information a été dissimulée pendant plus de 40 ans par de grands groupes cigarettiers.

Des chercheurs américains de la Mayo Clinic de Rochester, aux Etats-Unis, ont épluché plus de 1500 documents appartenant à des firmes productrices de tabac. Dans une étude parue dans le numéro de l'American Journal of Public Health, ils dévoilent leurs conclusions: les dirigeants des "majors" américaines étaient au courant de la présence de Polonium 210 dans les cigarettes, depuis plus de 40 ans.

Les scientifiques conseillent d'ailleurs l'impression d'un sigle d'avertissement de radioactivité sur les paquets de cigarettes!

Cet élément provoque des cancers du poumon par inhalation. C'est une haute-dose de Polonium 210 qui avait empoisonné l'ancien espion russe, Alexandre Litvinenko, à Londres en 2006.

La présence de Polonium 210 sur les feuilles de tabac est liée à l'utilisation d'engrais riches en phosphate. Les documents collectés par les universitaires démontrent également que les fabricants ont tenté de limiter la radioactivité dans le tabac. Dans les années 80, Philip Morris voulait ainsi utiliser un solvant pour laver les feuilles, mais les essais n'ont pas été concluants. D'autres comme RJ Reynolds ont testé un nouveau type de filtre pour limiter les résidus de Polonium 210 mais encore une fois, les travaux ont été arrêtés et les documents détruits ou cachés!


Wayne McLaren, le cowboy de marlboro


VIAGRA OU PASTEQUE?

D'où vient le secret de la pastèque? De la citrulline, un acide aminé qui, d'après des scientifiques américains participe à la dilatation des vaisseaux sanguins et imiterait ainsi l'action du Viagra. L'effet de la citrulline permettrait de "traiter la dysfonction érectile et peut-être même la prévenir" selon le docteur Bhimu Patil, directeur du Centre d'amélioration des Fruits et Légumes au Texas.

Mais comment ça marche? Lorsque la citrulline, présente majoritairement dans la peau du fruit, se trouve en grandes quantités dans l'organisme, des enzymes la transforment en arginine. Cet acide aminé a des effets bénéfiques sur la circulation sanguine et le système immunitaire, et il permet surtout la synthèse d'oxyde nitrique, un vasodilatateur puissant qui imiterait l'effet du Viagra et aiderait la fonction érectile.

Cependant il y a un hic.... En effet il faudrait avaler environ 1,5 litres de pastèque pour arriver au résultat escompté. Et sachant que ce fruit a aussi des effets diurétiques, attention à la nuit d'amour qui se prépare!




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Ven 12 Sep 2008 - 12:49

C'est hallucnant le sujet sur les feuilles de tabac!!

Ecureuil, écouterait-on les mêmes émissions? Car encore une fois récement, j'ai entendu parlé de l'effet de la pastèque...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Ven 12 Sep 2008 - 13:05

Salut karen.


Comme tu dis ça craint pour le tabac. Et on fait uniquement la chasse à l'héroïne. Je ne sais pas, un produit aussi dangereux que ça mériterait d'être sur la liste noire de tous les pays. Problème? Cultivateurs américains....Graines américaines.....Engrais américains.....Désherbants américains.....industries américaines......emplois américains.....sous-traitants américains.....trusts américains.....Dollars...américains! Quoi que chaque gouvernement du monde y tire aussi bien son compte. Le tabac, c'est beaucoup de blé!

Et oui, ça pourrait remettre en question le vieux dicton "tout ce qui ne tue pas fait vivre!".

A propos du sujet sur la pastèque, je suis en fait tombé dessus car je recherchais des articles.....croustillants! :h)):


:yu):
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Mer 17 Sep 2008 - 12:12




LE CHEWING-GUM CONTRE LE STRESS

Mâcher de la gomme aiderait à gérer son stress, conclut une étude australienne. Les résultats de cette recherche, menée par des universitaires spécialistes des sciences du cerveau et du comportement, sont fort intéressants.

La quarantaine de participants avaient des niveaux de stress et d'anxiété moins élevés si on leur donnait de la gomme à mâcher et étaient aussi plus alertes.

Restons tout de même prudents. Cette recherche a été financée en partie par la société Wrigley. Cette société a lancé il y a deux ans un institut de recherche qui finance et produit des travaux "sur les bienfaits de la gomme". Notons tout de même qu'une étude similaire avait déjà été réalisée auparavant, avec des résultats semblables.





TROP MANGER

Un produit chimique présent dans le cerveau nommé "brain-derived neurotrophic factor" (BDNF) régulerait l'appétit. Bien utilisé, il pourrait jouer un rôle dans la prévention de l'obésité. C'est ce qu'affirment des chercheurs américains du National institute of health à Bethesda, dans un article publié dans le New England journal of medicine.

Pour les besoins de l'étude, les chercheurs ont analysé les gènes de 33 personnes souffrant d'une maladie rare appelée le syndrome WAGR. Certaines personnes souffrant de cette maladie ont un gène manquant, celui de la substanche chimique BDNF qui contrôle l'appétit. Parmi les 33 personnes testées, 19 ne possédaient pas ce gène et avaient une faible production de BDNF.

Ces 19 participants étaient tous obèses à l'âge de 10 ans, avec une forte tendance à trop manger.

Les chercheurs espèrent que cette découverte permettra de fabriquer de nouveaux traitements pour réguler l'appétit des personnes dont l'obésité ne peut être traitée avec d'autres médicaments.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Mer 17 Sep 2008 - 14:07

Citation :
Ecureuil :
A propos du sujet sur la pastèque, je suis en fait tombé dessus car je recherchais des articles.....croustillants!

jajajaja mais que recherchais-tu donc comme sujet "croustillant"???!! :bh0: :ujhi):

J'avais vu un reportage sur une maladie où en fait les gens n'ont pas de stade de satiété lorsqu'elles mangent et ont donc souvent très faim! En plus de l'obésité, peuvent avoir d'autres conséquences au niveau du corps de manger ainsi (trop de sucre, ect...) et une vraie souffrance enfant car l'enfant à sans cesse faim et c'est alors une vraie lutte pour les parents qui s'engagent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Jeu 18 Sep 2008 - 22:28

Salut karen


En fait je recherchais des recettes de régime, puis j'ai été emmené vers le viagra, et aprés la pastèque! Retour à la case départ avec une sacrée info quand même! 1,5 litres de pastèque avant la nuit toride. Et pourquoi pas faire des pastilles de pastèques? :h)):

A propos de la BDNF, peut-être que son utilisation pourrait s'étendre pour soigner l'anoréxie et la boulimie. La recherche médicale génétique est un sujet qui me passione beaucoup. Je crois que dans 20, 30 ou 40 ans, beaucoup de maladies vont être totalement éradiquées de la surface du globe. Des centaines de millions de personnes vont pouvoir vivre sans souffrir.



:hiu):
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agora-santé   Mar 23 Sep 2008 - 12:13




L'ANGE DE LA MORT

3 médecins et 6 infirmières polonais ont été mis en examen après avoir pratiqués des essais clinique du vaccin de la grippe aviaire sur des Sans Domiciles Fixe. La mortalité aurait triplé dans le refuge de ces sans abris!

Selon les médias locaux, ces expériences illégales expérimentales ont été réalisées dans l'asile de la ville polonaise de Groudzendz l'année dernière.

Les médecins criminels auraient annoncé aux personnes de les vacciner contre la grippe. En réalité, ils leur injectaient un vaccin expérimental contre la grippe aviaire Н5N1. Certaines personnes ont été vaccinées 10 fois et plus!

Le ministre de la santé publique de la Pologne a déjà manifesté sa décision de punir sévèrement les coupables.

Les suspects clament toujours leur innocence. Ils expliquent que tous les cobayes soumis à l'épreuve "connaissaient les risques".




SUCRE ET MATIERE GRISE

Les scientifiques parlent de plus en plus souvent du sujet de la nocivité du sucre. Les dernières recherches dans ce domaine ont prouvé que le sucre a une influence mortelle sur le cerveau.

Les chercheurs espagnols ont conclu que le sucre et ses dérivés malgré qu'ils soient une source d'énergie pour la majorité des cellules du corps, représente un danger mortel pour les cellules du cerveau.

Il y a deux espèces de protéines qui sont responsables du mécanisme qui bloque le processus de la réservation des glycogènes dans les cellules du cerveau. En cas d'une lésion d'un de ces gènes se développe le syndrome de Lafore. Syndrome provoquant un amas de cellules de glycogène. L'homme peut alors développer des attaques épileptiques ou des perturbations moteur.

Ainsi, il y a plusieurs années les représentants de l'Université d'Etat de Californie ont réalisé des essais dans 803 internats et 9 colonies pénitentiaires pour adolescents. De leur ration de nourriture des enfants on a retiré le sucre pour les remplacer par des légumes et des fruits. Les résultats étaient les suivants: les notes des enfants se sont élevées de 16%.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agora-santé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agora-santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Agora-santé
» AGORA-DOSSIER: Soigner la schizophrénie
» Agora-flash: quelques infos...
» le Soja: bon ou mauvais pour la santé?
» La cigarette n'est pas bon pour la santé !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Agoraphobie et Phobie Sociale - entraide :: Agoraforum :: Forum Psychologie-
Sauter vers: